Encoprésie chez l’enfant : Absalom®, un protège-slip innovant pour mieux vivre l’incontinence anale et fécale

C’est un trouble dont on parle peu, alors qu’il touche 1 à 4 % des enfants : l’encoprésie. Selon le SNFPC (Société Nationale Française de Colo-Proctologie), elle touche le plus souvent les garçons âgés de 6 à 10 ans, mais dans les cas les plus sévères, elle peut persister longtemps après l’adolescence.

Cette émission régulière et incontrôlée de selles, formées ou partiellement formées, peut survenir n’importe où et n’importe quand : pendant que le loulou joue, par terre, dans les sous-vêtements…

Or, ce problème est d’autant plus complexe qu’il peut avoir pour origine de fortes douleurs en raison d’une fissure anale qui poussent l’enfant à se retenir, l’évitement des toilettes publiques comme celles de l’école ou, le plus souvent, une cause psychologique, voire psychique (ex. : des rapports “délicats” avec les parents ou même des abus sexuels).

Car les enfants encoprétiques se retiennent volontairement d’aller aux toilettes ou au pot. Ils sont d’ailleurs souvent constipés au départ, ce qui est propice à la stagnation des selles dans leur intestin et le rectum.

Cet effort de retenue délibéré n’est pas sans conséquences : au fur et à mesure, l’enfant ne perçoit plus le besoin d’aller à la selle. Son rectum s’habitue à être plein et au-delà d’un certain volume, il va se décontracter naturellement et se vider par débordement.

C’est pour cela que les fuites de selles se produisent dès que l’attention de l’enfant est relâchée, puisqu’il oublie de se retenir.

Dans ce contexte difficile, tant pour les enfants que pour leurs parents, il y a une solution pour mieux vivre avec l’encoprésie : Absalom, le premier protège-slip adapté, à la fois fin et discret, qui offre une totale sécurité face aux fuites de matière fécale et aux incontinences anales. 

logo

Une solution “facile à vivre” aux problèmes de fuites anales des enfants

Actuellement, il n’existe aucun dispositif spécialement conçu pour les fuites anales des enfants.

Les parents sont alors contraints de choisir entre :

  • Les couches pour bébé : beaucoup trop épaisses (puisqu’elles ont été créées pour les fuites urinaires), elles gênent les mouvements. Sans compter leur connotation “bébé”, qui peut vite devenir gênante au-delà d’un certain âge.
  • Les tampons anaux et les lavements par voie anale : ils sont souvent très mal acceptés par les enfants.

Au-delà du manque de praticité, ces solutions présentent aussi un inconvénient majeur : elles sapent l’estime de soi et la confiance en soi des enfants.

En collaborant avec les familles, le corps médical et le monde de l’entreprise, Rosa Rosa Rosam a développé Absalom, une gamme de protège-slips discrets et fonctionnels.

Les enfants peuvent bouger sans problèmes, s’amuser avec leurs copains, jardiner avec leurs grands-parents et explorer le monde en famille, et même aller à l’école. Car, actuellement, 15 jours d’école par an sont manqués en raison des fuites et 13% ne peuvent pas aller à l’école du tout.

Absalom dispose d’une largeur qui évite tous les débordements. De plus, le protège-slip adhère grâce à un jeu d’ailettes adhésives combiné à l’électricité statique qui se forme au contact de la chaleur corporelle et au frottement du vêtement.

Le protège-slip enfant est disponible en 3 tailles : 3-5 ans, 6-8 ans, 9-11 ans.

Prix : 10 € la boite de 10 protège-slips unisexes et à usage unique.

20220506145102-p3-document-kzku

Les (grands) petits plus

Un dispositif médical qui peut être pris en charge

Absalom peut bénéficier d’une prise en charge par la MDPH dans le cadre d’un projet de vie et d’une demande de complément AEEH.

Une protection hygiénique saine

Absalom ne contient ni parfum, ni colorant, ni gel absorbant, ni matière allergène afin de préserver l’épiderme.

Une solution qui va au-delà des cas d’encoprésie

Environ 500 000 enfants de moins de 15 ans portent 1 à 2 protections par jour en moyenne, pour différentes raisons : constipation, malformations ano-rectales, spina bifida et autres dysraphismes… (source : Centre MAREP, IHU Necker – Les enfants malades, Paris, mars 2013). De plus, 15 à 20% d’enfants vont souiller leurs sous-vêtements sans souffrir d’aucune pathologie (source : étude réalisée par Damon et coll. En 1992 et 2006).

Absalom, c’est aussi pour les ados & les adultes

absalom-produits-08-500x500

Absalom est aussi l’allié de la vie active des adultes et des adolescents. Sa force ? Sa capacité à se faire oublier, puisqu’il est ultra-fin et imperméable grâce à son voile en polyéthylène respirant.

Concrètement, cela signifie qu’il est possible d’aller travailler, de sortir, d’avoir des loisirs, et plus généralement d’avoir une vie sociale bien remplie, sans redouter une trace de fuite anale ou de perte fécale.

D’ailleurs, Absalom convient à tous les types d’incontinences anales ou fécales (sauf en cas de diarrhée de type 7 sur l’Échelle de Bristol), mais aussi aux pertes de sang ou de pertes blanches.

Prix : 10 € la boite de 10 protège-slips unisexes et à usage unique.

La genèse d’un projet riche de sens

absalom-produits-09-500x500

L’aventure Absalom débute en 2012. Axelle, la fondatrice de la société montre sa première maquette aux coordonnatrices du Centre de référence MAREP et de la filière NeuroSphinx de l’Hôpital Necker – Les Enfants Malades à Paris. Les deux chirurgiennes, enthousiasmées par le produit, conseillent à l’entrepreneuse de déposer un brevet à l’INPI, qu’elle obtient en 2014.

En 2013, Axelle réalise les patrons du protège-slip et produit une petite pré-série, permettant de tester le produit auprès d’enfants souffrant de fuites anales.

Des essais sont ainsi réalisés auprès de 41 familles en milieu hospitalier et associatif, grâce au CTI obtenu par l’entrepreneuse. Les essais ont lieu grâce à l’IHU Necker, aux CHU d’Angers et de Nantes, et aux associations de malades AFMAH (Association Francophone de la Maladie de Hirschsprung) et Un sourire pour Hirschsprung. Tous les enfants concernés souffraient de fuites anales et fécales et utilisaient pour 84% d’entre eux une protection hygiénique.

74% des familles déclarent qu’elles achèteraient le produit si elles le trouvaient sur le marché, et 71% disent qu’il répondait à leurs attentes.

Ces essais confortent la créatrice d’Absalom dans son projet, et lui permettent de modifier les patrons pour répondre aux commentaires les plus fréquents des parents et de leurs enfants.

Fin novembre 2019, elle crée la SAS Rosa Rosa Rosam, qu’elle dirige, pour commercialiser sa gamme de protections hygiéniques pour incontinence anale et fécale.

Portrait d’Axelle, la fondatrice d’Absalom

fondatrice

Axelle, la fondatrice d’Absalom, a travaillé comme chef de produits marketing France et export pour les groupes Guinot et Mary Cohr, et pour la maison Sonia Rykiel.

Elle a quitté Paris pour Angers, avec son époux et ses trois enfants. Après une parenthèse familiale, elle décide d’exercer son métier d’une autre façon, afin de transmettre son expertise et son expérience dans les domaines du marketing et du luxe.

Elle est ainsi devenue formatrice dans divers établissements, dont le Cnam des Pays de la Loire, Sarth’Esthétique Formation (une école privée du Mans spécialisée dans les métiers de l’esthétique), le lycée Sainte-Marie et l’ESUPEC de Cholet et enfin l’université d’Angers, où elle travaille aujourd’hui en parallèle de son activité de chef d’entreprise.

Pour en savoir plus

L’encoprésie chez l’enfant : https://www.absalom.fr/encopresie-chez-lenfant/

Dossier de presse : https://www.relations-publiques.pro/wp-content/uploads/2022/05/DP_ABSALOM_20210519_BD.pdf

Site web : https://www.absalom.fr/

Facebook : https://www.facebook.com/Absalom-113299704453459/

LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/axelle-bouverne-45352351/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>