Biosme, le spécialiste des peaux sensibles, lance sa gamme pionnière de soins pour le visage aux actifs probiotiques

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC

Aujourd’hui, 50 % des Français déclarent avoir une peau sensible et les dermatologues constatent une véritable épidémie des maladies atopiques ou inflammatoires.

La cause de ce problème majeur est à chercher du côté de notre hygiène de vie et ces pratiques au quotidien qui déséquilibrent notre microbiome cutané. En effet, c’est cet écosystème de micro-organismes, naturellement présent sur notre peau, qui constitue notre barrière naturelle contre les infections.

Richard Gallo, président du service dermatologie à l’université de Californie de San Diego, est formel : “C’est (…) de l’équilibre du microbiome cutané que dépend la santé de la peau”. (source)

Pollution, prise de médicaments, stress, UV, hygiène excessive ou conservateurs… Toutes ces agressions extérieures vont créer un déséquilibre, qui va alors avoir des conséquences visibles telles que l’eczéma, l’acné, les rougeurs, les démangeaisons ou le vieillissement prématuré de la peau.

D’où l’intérêt des probiotiques ! Ces micro-organismes vivants, composants du microbiome, jouent un rôle antioxydant et anti-inflammatoire. Ils permettent de retrouver et d’entretenir une peau belle et jeune.

Soucieux de préserver la flore de notre peau, Biosme, laboratoire pionnier de la cosmétique protectrice du microbiome, apporte une solution naturelle en lançant sa gamme de soin du visage destinée aux peaux sensibles.

Après l’hygiène corporelle, intime et le capillaire, cette nouvelle gamme Biosme permet enfin de chouchouter sa peau à 360° tout en respectant l’environnement.

20200206110327-p1-document-rjuk

 

Le microbiome de la peau, un capital beauté à préserver

Les recherches sur le microbiome de la peau démontrent chaque jour le lien entre les dysbioses (déséquilibre du microbiome) et la plupart de nos affections. Cet écosystème bactérien est en effet notre meilleure protection contre tous les problèmes de peau !

Savez-vous par exemple que chaque cm² de peau est recouvert d’un million de micro-organismes ?

Or la moitié de la population mondiale vit en ville, dont les 3/4 de la population française, ce qui expose notre peau aux dangers de la pollution. En parallèle de cette migration urbaine, les médecins observent ainsi une explosion des maladies inflammatoires telles que les allergies, l’eczéma, la dermatite atopique ou les maladies auto-immunes.

En nous éloignant de la nature, nous avons appauvri les populations bactériennes qui vivent sur notre peau et nous aident à nous défendre contre les maladies et les agressions extérieures.

De plus, notre microbiome cutané a été tellement fragilisé que le pH de notre peau a fini par en être affecté. L’utilisation intensive de produits antibactériens, de détergents trop puissants, mais aussi de cosmétiques et de savons ordinaires à pH élevé et contenant des agents chimiques agressifs est loin d’être anodine.

Avant 2006, les scientifiques situaient le pH entre 5 et 6, selon les zones du corps ou le sexe. Or, les dernières recherches démontrent qu’il est naturellement beaucoup plus acide, autour de 4,7. Ces valeurs trop élevées seraient la conséquence directe de nos pratiques d’hygiène.

En utilisant quotidiennement des produits cosmétiques et d’hygiène alcalins, nous avons modifié notre pH naturel. Une étude publiée dans l’International Journal of Cosmetic Science montre que des valeurs plus élevées de pH, à savoir moins acides, sont associées à des maladies telles que la dermatite atopique, la dermatite de contact irritant, l’acné ou l’ichtyose de plus en plus répandues.

BIOSME, laboratoire pionnier de la cosmétique probiotique, tient compte à la fois des besoins spécifiques de la peau et de l’importance de préserver l’équilibre de son microbiome. Le laboratoire a remplacé une logique “d’actifs ciblés” par des formules qui fonctionnent en synergie avec le microbiome, avec une ambition : favoriser la symbiose naturelle entre cellule cutanée et microbiome.

Biosme, l’avant-gardiste qui casse les codes de la cosmétique

L’univers de la cosmétique fonctionne selon un mode paradoxal. On conseille en effet à toutes les femmes d’appliquer des crèmes et des produits pour apaiser les irritations, les démangeaisons et l’ultra-sensibilité de leur peau… alors que la plupart des polluants qui l’agressent viennent justement de ces cosmétiques.

Heureusement, cette situation n’est pas une fatalité !

On sait déjà que la prise de probiotiques par voie orale représente une solution des plus prometteuses dans le soin de maladies chroniques telles que le diabète, les maladies digestives, mais aussi la dépression ou même la maladie de Parkinson.

De même, l’utilisation des probiotiques par voie topique (crème, etc.) ouvre un champ immense pour le soin des désagréments ou sensibilités cutanés.

Mais créer de la cosmétique protectrice du microbiome ne s’improvise pas ! Biosme dispose ainsi d’une réelle expertise depuis 2015 dans le développement de formules inédites qui permettent à la peau de s’auto-réparer.

Pascale de Lomas, co-fondatrice, confirme :

Retrouver une belle peau saine, limiter les signes de l’âge, avoir un teint lumineux, tous ces objectifs traditionnels de la cosmétique sont en grande partie conditionnés par l’équilibre de notre microbiome cutané.

unnamed

Le laboratoire utilise ainsi un cocktail ultra-performant qui agit comme un booster d’immunité :

  • des actifs probiotiques : ils régulent la microflore à la surface de la peau tout en préservant son écosystème. Ils permettent ainsi de réduire les irritations et les inflammations à l’origine des imperfections cutanées, du vieillissement ou des odeurs.
  • des prébiotiques : ils favorisent le développement des « bonnes bactéries » présentent sur l’épiderme et renforcent ainsi les défenses de la peau.
  • des actifs végétaux : ils ciblent des problématiques plus spécifiques, comme le renouvellement cellulaire ou l’exfoliation.
  • un pH et une composition de formules ciblées pour aider la peau à retrouver son pH naturel.

En quelques mots, Biosme c’est :

  1. Des formules exclusives et efficaces, simples et courtes ;
  2. Le respect du microbiome cutané ;
  3. Une cosmétique naturelle riche de sens : les produits Biosme sont bio, vegan et fabriqués en France ;
  4. Une culture de l’innovation : Biosme imagine chaque jour de nouveaux soins pour tous les types de peaux et pour toute la famille.
  5. Une capacité d’écoute : le laboratoire dermo-probiotique est en permanence à l’écoute de ses clients et des avancées scientifiques.
  6. Une totale sécurité : tous les produits sont développés sous contrôle dermatologique et validés haute tolérance. Ils ne contiennent aucun composant irritant (huiles essentielles, allergènes, alcool, conservateurs de synthèses).

Zoom sur une sélection de cosmétiques probiotiques de la nouvelle gamme Visage

L’Elixir biotique : LE soin réparateur

Produit sélectionné pour les Trophées Cosmébio 2020.

G28A0051top

Un complexe unique d’huile de rose, d’huile de jojoba et d’extrait de papaye fermentée qui accélère le renouvellement cellulaire, nourrit la peau et favorise le processus de régénération.

Utilisé seul ou en duo avec un serum absolu, il permet d’atténuer les zones sèches, les imperfections, le teint terne, les ridules et les petites marques ou cicatrices. Rien de mieux qu’un coup de boost régénérateur 100% bio !

Cette innovation dermo-probiotique concoure pour les Trophées Cosmébio 2020.

L’huile soyeuse : l’huile démaquillante

G28A0006Top1

Pour les peaux à tendance sèche, atopiques ou réactives, la routine du démaquillage et du nettoyage est délicate. Elle est souvent source d’inconfort et d’irritation.

Les formules nettoyantes protectrices du microbiome de Biosme assurent une hygiène parfaite du visage tout en préservant l’équilibre naturel du pH et du sébum de la peau. Elles permettent d’éliminer en douceur les traces de maquillage qui obstruent les pores, les impuretés et la pollution tout en hydratant intensément la peau.

Dès les premières utilisations, la peau paraît plus nette, souple et hydratée.

La Rosée Nocturne : la lotion anti-imperfections

G28A0008top

Dans le soin des peaux à imperfections, la routine du nettoyage est essentielle. Le duo mousse nettoyante et lotion purifiante de Biosme élimine l’excès de sébum, purifie en douceur tout en boostant les défenses naturelles des peaux à tendance acnéique.

Véritable produit 2 en 1, elles nettoient la peau en profondeur tout en agissant sur les facteurs à l’origine du déséquilibre du microbiome cutané. Non irritantes, elles peuvent s’utiliser au quotidien et permettent de prévenir l’apparition des imperfections.

 L’Absolu Mat : le sérum fluide hydratant et matifiant

G28A0023 (1)

Les sérums Biosme ultra concentrés en actifs régulateurs du microbiome permettent une action ciblée sur les facteurs à l’origine des désordres cutanés.

Leurs complexes d’huiles naturelles, d’actifs pré et probiotiques et d’extraits végétaux fermentés agissent en synergie avec les défenses de la peau pour retrouver un équilibre naturel et durable. Formules concentrées à 12% d’actifs.

La Bulle Purifiante : routine des peaux jeunes et à imperfections

Enrichie en tensio-actifs naturels de bambou et de saule blanc fermentés, cette mousse nettoyante prévient les imperfections et renforce la barrière immunitaire de la peau.

Sa mission ? Nettoyer, apaiser et resserrer les pores des peaux réactives et sensibilisées afin de lutter contre le stress oxydatif tout en rééquilibrant la microflore naturelle de la peau.

La Bulle Hydratante : la douceur d’une mousse nettoyante

Allier nettoyage efficace et protection des peaux sensibilisées devient parfois un véritable casse-tête. Cette mousse nettoyante ultra-douce enrichie en prébiotiques, libère la peau des impuretés en évitant sa déshydratation.

Favorisant le développement des bonnes bactéries, cette mousse nettoyante renforce l’immunité naturelle de la peau et lui apporte un coup de boost tout en douceur.

L’Absolu Riche : protecteur des peaux atopiques

Véritable barrière contre les agressions extérieures, ce sérum-crème stimule la production naturelle de Vitamine D nécessaire à la régénération des cellules des peaux ultra-sensibles.

Sa concentration en oméga-6, vitamine E et en caroténoïdes agit comme un voile hydratant et protecteur. Ce sérum “haute tolérance” permet à la peau de respirer tout en assurant l’équilibre de son microbiome.

unnamed (1)

À propos de Biosme, une formidable aventure humaine

20200206110327-p2-document-lvuy

Biosme est né de la volonté de ses deux fondateurs, Madjid Belkacem, ex-ingénieur du CNRS, et Pascale de Lomas, consultante marketing, de construire une jolie histoire qui ait du sens. Lancer une start-up à 50 ans après une carrière professionnelle bien remplie demande beaucoup d’énergie et un grain d’utopie !

Ensemble, ils ont voulu construire un projet différent, une belle histoire humaine avant tout. Biosme est en effet le fruit d’une rencontre entre des cultures différentes, des générations différentes, une vraie curiosité et l’envie de faire “quelque chose d’utile”.

Ils confient :

Pour développer nos produits, nous avons mis la barre très haute ! Dès le début, nous nous sommes inspirés des recherches sur les rapports complexes entre la peau et la flore qui s’y développe dès la naissance (le microbiome cutané). Toutes nos formules cherchent à respecter cet équilibre fragile en s’appuyant sur les bienfaits des actifs pré et probiotiques.

Madjid et Pascale s’entourent alors d’un board de scientifiques (chercheurs, pharmaciens, médecins…) et se fixent un objectif : faire de l’hygiène quotidienne un vrai geste plaisir et santé, à rebours des formules de cosmétiques présentes sur le marché. En effet, ils sont trop souvent surdosés en actifs antibactériens ou conservateurs de synthèse qui fragilisent le microbiome cutané.

En 2015, Madjid et Pascale déposent un brevet pour protéger leur complexe exclusif associant des ferments de saccharomyces et de lactobacilles, offrant ainsi une protection remarquable contre les odeurs corporelles. Ce complexe d’actifs a donné naissance à la première gamme de la société : les déodorants aux actifs probiotiques Daydry probiotics.

En 2016, ils créent alors Biosme pour développer une nouvelle génération de cosmétiques qui :

  • tiennent réellement compte des besoins de la peau,
  • préservent l’environnement,
  • et valorisent le puissant potentiel des probiotiques.

En 2017, Charlotte rejoint l’équipe en tant que Responsable R&D. Biosme commence par proposer des soins d’hygiène du corps (déodorant et gel douche). Face au succès rencontré par ces produits novateurs, la marque française lance ensuite une ligne capillaire, puis un gel intime.

Depuis 2018, tous ses cosmétiques sont certifiés naturels et bio.

Pour en savoir plus

Le catalogue : https://www.relations-publiques.pro/wp-content/uploads/2020/03/catalogue-2020.pdf

Site web : https://www.biosme-paris.fr/

Facebook : https://www.facebook.com/biosmeparis

Instagram : https://www.instagram.com/biosme_paris

LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/biosme-paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>