L’agence Relations-Publiques.pro a-t-elle un contact privilégié avec les journalistes ?

    

Pour réussir votre campagne de relations presse, la qualité des contacts que notre agence a su nouer avec les journalistes peut être déterminante. Mais ce n’est pas non plus une baguette magique qui remplace le travail que nous pouvons effectuer en amont !

Pour bien comprendre les enjeux qui interviennent au niveau du relationnel avec les médias, nous avons décidé de répondre à une question qui nous entendons souvent : notre agence a-t-elle un contact privilégié avec les journalistes ?

OUI : Une relation de confiance durable

Relations-Publique.pro est une agence qui existe depuis 2012. Tout au long de ces années, nous avons développé une relation privilégiée avec les journalistes.

Ils connaissent bien notre travail car nous avons réalisé plus de 3000 campagnes de relations presse. Cela nous conduit en effet à être chaque jour en contact avec eux :

  • soit par e-mail : nous leur adressons des communiqués de presse/des dossiers de presse, et nous effectuons également des relances par courriels.
  • soit par téléphone, via les relances téléphoniques et les campagnes pour lesquelles nous nous chargeons de tous les contacts presse.

Ces échanges quotidiens avec des centaines de journalistes présentent un double avantage.

D’abord, ils permettent de nouer une vraie relation de proximité. En effet, comme pour toutes les relations professionnelles, il ne faut pas sous-estimer l’importance du facteur humain ! Les résultats des campagnes et des relances sont démultipliés lorsque le journaliste est en confiance. En effet, il va non seulement identifier immédiatement notre agence mais il va aussi s’attendre à un certain niveau de qualité. Il sait donc qu’il ne va pas perdre son temps ! Il sera donc plus facilement intéressé et ouvert à une éventuelle publication.

Ensuite, les contacts directs et fréquents que nous avons avec les journalistes nous aident à cerner parfaitement leurs attentes et leurs besoins. Nous savons par exemple quels éléments mettre en avant pour captiver leur attention et quel timing adopter pour satisfaire leurs exigences pratiques (les fameux délais de bouclage).

NON : Une relation professionnelle avant tout

Nous avons construit avec les journalistes une relation saine de travail. Et nous tenons à ce qu’elle reste exclusivement professionnelle !

Paradoxalement, cette prise de recul se révèle très bénéfique pour nos clients. Avec les journalistes, tenter d’introduire une dimension amicale est en effet toujours problématique. Il s’agit de cultiver la proximité, sans tomber dans un excès, et ce pour plusieurs raisons.

D’abord, la perte d’un contact (journaliste “ami” en congé, en arrêt maladie ou parti dans un autre média) peut nuire considérablement au succès d’une campagne si le relationnel avec le média visé ne reposait que sur du “copinage”.

Ensuite, les agences qui tentent de construire ce type de relations ne peuvent pas produire des résultats satisfaisants. Tout simplement parce qu’il est impossible d’être “ami” avec tous les journalistes/blogueurs/influenceurs ! Pour vous donner un ordre de grandeur, il faut savoir que nous contactons en moyenne 2000 journalistes parmi nos 80 000 contacts lors d’une campagne de presse.

Enfin, le temps perdu dans ce type de démarche se fait presque toujours au détriment de la qualité du contenu des campagnes. Cette stratégie ne peut donc pas être viable sur le long terme : elle conduit à être blacklisté par certains journalistes et elle offre des résultats trop aléatoires. Il ne faut pas oublier que les journalistes ont aussi des comptes à rendre ! Pour leur rédacteur en chef comme pour leurs lecteurs, ils doivent fournir des informations qualitatives, fiables et intéressantes.

Le secret des campagnes qui marchent : un travail de qualité

Avoir un bon relationnel avec les journalistes est un vrai plus, surtout lorsqu’il s’agit d’effectuer des relances.

Mais il ne faut pas oublier l’essentiel : il n’y aura jamais de retombées médiatiques sans une réelle expertise des relations presse.

Une campagne de presse qui marche est l’aboutissement d’une démarche globale qui suppose notamment de :

  • définir une très bonne stratégie de RP et allouer les ressources nécessaires ;
  • anticiper en préparant un plan de communication pour s’y prendre au bon moment (2 à 3 mois à l’avance idéalement) ;
  • rédiger un très bon communiqué de presse, à la fois accrocheur et complet. Les journalistes doivent percevoir immédiatement l’intérêt de l’information et la façon dont ils vont pouvoir l’utiliser dans un article ;
  • relancer les journalistes car il arrive souvent qu’ils “oublient” une information, même si elle les intéresse.

En résumé, retenez une chose : l’objectif d’une agence de relations presse comme la nôtre est de donner envie aux journalistes de reprendre l’information sans faire d’efforts. C’est le meilleur moyen de maximiser vos résultats !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>