La député du Var veut réouvrir les maisons closes : Aline Peugeot, qui y a passé 20 ans, alerte sur la réalité du métier

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

Faut-il ou non rétablir les maisons closes ? La député de la 6ème circonscription du Var, Valérie Gomez-Bassac, dénonce l’hypocrisie autour de la prostitution et souhaite relancer ses établissements pour “assurer les règles les plus élémentaires d’hygiène et de sécurité”. L’élue de la République en marche (LREM) dénonce aussi les conditions de travail des prostituées qui exercent dans la rue.

Des propos qui n’ont pas manqué de faire réagir, et qui sont notamment dénoncés par certains travailleurs du sexe.  Pourtant, tout le monde s’accorde sur un point : peu importe l’opinion de chacun, “le plus vieux métier du monde” n’est pas près de disparaître. Dans ce contexte, la réouverture des maisons closes, interdites en France depuis 1946, est-elle une solution pertinente ? Et si cette proposition venait à être retenue, comment s’assurer que ces établissements offrent un cadre de travail réellement sécurisant ?

Au-delà des querelles partisanes, Aline Peugeot, auteur du livre “Du chaos à l’éveil” publié aux éditions Exergue, connaît parfaitement l’univers des maisons closes car elle y a exercé durant 20 ans. Elle livre aujourd’hui son témoignage et alerte sur les critères à prendre en compte pour éviter que prostitution ne rime avec destruction.

20180919105506-p2-document-fmag

Réouverture des maisons closes : les différents enjeux au-delà des déclarations d’intention

Il ne s’agit pas d’être pour ou contre la prostitution, le débat ne se situe pas à ce niveau-là, puisqu’il est certain qu’elle existera toujours. La loi de 2016, qui pénalise les clients de prostitués(es) ne l’a d’ailleurs pas fait disparaître, bien au contraire : les travailleurs(ses) du sexe se retrouvent à présent dans une situation de plus grande précarité. En les obligeant à se cacher, à aller toujours plus loin pour exercer, la loi les a fragilisés.  Les réseaux de proxénètes se sont aussi organisés et la fréquentation des maisons closes en Espagne ou en Belgique a explosé.

La député du Var Valérie Gomez-Bassac a ainsi défendu avoir une approche pragmatique du sujet, constatant dans sa circonscription rurale que de plus en plus de jeunes femmes, “parfois très jeunes, sont sur le bord des routes toute l’année, c’est-à-dire sous la neige ou dans une chaleur terrible.” (source)

Aline Peugeot, qui a travaillé durant 20 ans dans une maison close de Strasbourg, se déclare plutôt favorable à une légalisation.

Elle partage en effet le constat de la député :

Les interdits ont toujours attiré et de toutes façons la prostitution est partout. A côté de chez moi, il y a un lycée devant lequel les prostituées sont à l’oeuvre sous le regard indifférent de la police. On constate aussi une recrudescence de la prostitution chez les étudiants. Il est temps de réagir !

Toutefois, selon Aline Peugeot, la prostitution dans les maisons closes doit s’envisager de façon globale, en prenant en compte tous les paramètres.

Elle souligne :

Les problèmes d’hygiène ou d’ordre public ne sont pas les seuls éléments à prendre en considération. L’aspect humain et psychologique est fondamental. Il y a aussi des questions qui restent en suspens : par exemple, la prostitution dans les maisons closes va t-elle être reconnue comme un métier à part entière par les administrations ? Et comment seront taxés les gérants des maisons closes, dans la mesure où ils sont des proxénètes au regard de la loi ?

Encadrer et surveiller les conditions de travail

Pour Aline Peugeot, il est primordial de créer un modèle de maison close très encadré, dans lequel un suivi régulier vient vérifier la qualité des conditions de travail.

Elle confirme :

Le respect de l’Être humain doit être au centre de la démarche. Sinon, les conséquences seront catastrophiques !

Cela implique notamment de s’assurer :

  • De leur âge : il ne doit pas y avoir de mineures
  • De la motivation des prostitués(es) : sont-elles libres ou forcées d’exercer cette activité ?
  • Du respect de leurs choix concernant l’acceptation ou le refus de telle ou telle pratique sexuelle avec la clientèle
  • De leur santé physique : il faut dénoncer et sanctionner toutes les situations de maltraitance (exemple : absence de moments de repos) et les agressions physiques, lutter contre les situations de dépendance (alcool et drogue)
  • De leur état psychologique : il faut mettre en place une politique de prévention et informer sur les risques liés à cette discipline (addiction à l’argent facile, identification à une minorité marginale menant à la désocialisation, problèmes alcool et drogue)

Donner une reconnaissance officielle et protectrice à ce métier

Aline insiste pour lever le voile sur tous les tabous :

Ouvrir les maisons closes pour cacher une réalité serait inacceptable. Au contraire : elles doivent faire évoluer les esprits… y compris au niveau de l’Etat ! Il y a 20 ans, les impôts refusaient que je mentionne l’argent de la prostitution, ce qui me plaçait dans une situation irrégulière.  Il est temps que les administrations reconnaissent ce métier à part entière, sans être ni péjoratives ni discriminatoires.

“Du Chaos à l’Eveil” : un livre-témoignage bouleversant sur le parcours de vie d’Aline Peugeot

20180210102340-p3-document-dzwt-894x1024

Aline Peugeot aurait pu être anéantie par son parcours de vie chaotique qui mêle abandon, prostitution, manque d’affection et destruction de soi. Elle aurait pu aussi choisir l’anonymat pour se préserver et cacher aux autres cette partie de son histoire.

Mais Aline est une battante qui a su rebondir, se reconstruire, et qui a choisi d’assumer son passé pour lutter contre les préjugés. Elle veut démontrer qu’il ne faut pas juger une personne d’après son physique ou son nom : chaque individu a ses failles, ses difficultés, ses souffrances, ses joies et ses rêves. Nous sommes le fruit de nos parcours de vie, les apparences ne sont qu’une illusion.

Dans son livre “Du Chaos à l’Eveil”, publié aux éditions Exergue, Aline revient sur les étapes marquantes de la vie et sur les expériences douloureuses qu’elle a traversé : l’abandon par sa mère biologique à l’âge de 2 ans, la famille adoptive qui la dénigre et la violente, l’alcoolisme, la vie dans la rue, la prostitution, les violences conjugales…

Pourtant, “Du Chaos à l’Eveil” n’est pas simplement un récit autobiographique. Il est aussi un guide de développement personnel, recommandé par des psychologues, des personnes travaillant avec des jeunes en difficulté et des professionnels des médecines alternatives.

Aline partage en effet sa philosophie de vie, empreinte de spiritualité, qui la guide vers la libération émotionnelle, la résilience, le pardon, l’amour, et la réalisation de soi. Au fil des pages, chacun(e) peut y puiser de la confiance et de l’espoir pour traverser les épreuves difficiles.

A propos d’Aline Peugeot

20180919105506-p1-document-vskh

Forte de ses expériences de vie, Aline Peugeot se consacre aujourd’hui au développement personnel. En plus d’accompagner les personnes en coaching de vie, elle donne des conférences sur des thématiques qui lui sont chères : la psychologie, la médiumnité, l’alcoolisme, la violence conjugale, la prostitution, l’enfance maltraitée, l’adoption, les préjugés…

Elle n’a pas hésité à mettre son nom en avant afin que le message soit entendu et considéré dans une société où elle déplore que la parole ne soit pas toujours donnée et prise en considération selon le statut social, la profession ou encore leur hérédité.

Elle prépare actuellement un CD de méditations guidées avec Didier Orieux, qui a travaillé notamment avec Jacques Brel, afin d’harmoniser les gens et les réparer intérieurement grâce à des prises de consciences.

Pour en savoir plus

Site web : https://www.alinepeugeot.com/

Facebook : https://www.facebook.com/alinepeugeot25/

Contact Presse

Aline Peugeot

E-mail : alinepeugeot25@gmail.com

Tél. : 06 50 51 21 94

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>