Prévention et santé au travail : comment prendre en compte les « spécificités féminines » ?

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

Au chapitre de la prévention des maladies et risques professionnels, les troubles musculo-squelettiques (TMS) occupent certes une place très importante. Cependant, il est urgent de prendre en considération la féminisation du travail pour identifier et prévenir les risques qui y sont liés c’est à dire les spécificités féminines, terme général pour parler des pathologies pelvi-périnéales. Parmi celles-ci, l’incontinence urinaire à l’effort est très fréquemment rencontrée tant dans certaines branches professionnelles que dans certaines activités physiques et /ou sportives.

Ce qui au départ était considéré comme une simple gène devient au fil des années un véritable handicap que l’on pourrait qualifier d’invisible avec des répercutions psychologiques non négligeables.

Pour Isabelle Reynaud, kinésithérapeute libérale spécialisée, depuis 18 ans, dans le domaine de la pelvi-périnéologie et consultante en prévention spécifique au féminin, il est temps de briser le tabou et d’agir. C’est pourquoi elle crée le cabinet Working Health Consulting.20180228154227-p1-document-gnwc

Working Health s’engage pour la prévention spécifique au féminin dans le monde du travail

Depuis quelques décennies, les femmes sont toujours plus nombreuses à travailler. Entre 2005 et 2015, le taux d’activité des femmes de 15-64 ans a progressé de 3,2 points pour atteindre 67,6 % (source : Insee). A l’image des hommes, les femmes occupent aujourd’hui tous les métiers et sont représentées dans tous les secteurs d’activités. Mais, face à certains risques professionnels, tels que le port de charges et/ou de personnes notamment,  les femmes sont plus touchées.

Mais de quoi s’agit-il exactement ?

Appelées communément “spécificités féminines”, les pathologies de la sphère pelvi-périnéale (fuites urinaires, pesanteur pelvienne, descente d’organes…) restent un sujet tabou. Pourtant, avec quelque 4 millions de Françaises concernées, l’incontinence urinaire, pour ne citer qu’elle, constitue un véritable enjeu en matière de santé publique. 20180228154227-p2-document-fvsp Isabelle Reynaud, kinésithérapeute spécialisée en pelvi-périnéologie et fondatrice du cabinet Working Health Consulting précise,

De par leur caractère intimiste, les spécificités féminines sont très mal identifiées et donc pas du tout connues ni reconnues. Alors, oser en parler est extrêmement compliqué. 

Le capital pelvien, c’est capital de le maintenir !

“Au début, la pathologie est généralement considérée comme une gêne, qu’il faut taire et dont il faut s’accommoder… Mais au fil du temps, certaines femmes vivent leur activité professionnelle au travers d’une souffrance psycho-somatique, glissant vers un absentéisme, voire une inaptitude”, souligne Isabelle Reynaud.

Si certains postes statiques présentent effectivement un facteur de risques en matière de spécificités féminines, Isabelle Reynaud constate que de très nombreux secteurs d’activités sont particulièrement impactés par cette problématique : l’hôtellerie, la restauration, le sanitaire et social, la petite et grande distribution, la petite enfance par exemple…

Les femmes qui exercent des activités nécessitant le port de charges, la mobilisation des personnes ou la station debout prolongée, sont particulièrement exposées. Mais, par manque d’information, elles n’ont pas conscience des risques encourus et ne savent pas comment les prévenir et à qui en parler.

 3b2111_ca2700350f3d4f479e2789705ce28430~mv2

Working Health, une formation axée sur la notion de “sensibilisation/prévention/action”

Fort de son expérience et expertise depuis 18 ans , Isabelle REYNAUD est très impliquée dans le domaine de la prévention. Chargée de formation et créatrice d’un passeport pelvi-périnéal “mon coach” pour la pratique sportive, elle propose aujourd’hui via son cabinet Working Health Consulting, une formation innovante à destination de toutes les entreprises et structures employant du personnel féminin. A la fois théorique et pratique, cette formation s’articule autour de trois objectifs principaux :

  1. Acquérir une posture et gestuelle préventives et adaptées en fonction du métier exercé ;
  2. Améliorer la qualité de vie de la femme au travail comme dans son quotidien ;
  3. Limiter l’absentéisme.

Zoom sur le contenu de la formation Working Health

Partie théorique : Axe de connaissance

  • Présentation des pathologies pelvi-périnéales
  • Classification des professions à risque
  • Passerelle avec le quotidien et les activités physiques et sportives

Axe de prévention

  • Repérer les postures et gestuelles à haut et moyen risque
  • Limiter voire supprimer l’hyper-pression intra-abdominale
  • Renforcer la sangle abdo-pelvi-périnéale

Partie pratique :

  • Mise en situation en fonction de l’activité professionnelle
  • Aménagement ou réaménagement du poste de travail
  • Recherche des postures dites de “confort”
  • Proposition d’accessoires pour améliorer et soulager les contraintes physiques
  • Application au quotidien
  • Partage d’expériences

 

Pour en savoir plus

Site web : http://www.working-health-consulting.com

Contact presse

Isabelle Reynaud

Mail : ir.whconsulting@gmail.com

Tél. 06 68 82 76 14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>