Nouveaux vaccins obligatoires en 2018 : une infographie claire et pratique pour démêler le faux du vrai

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

A partir du 1er janvier 2018, ce ne sont plus 3 mais 11 vaccins qui deviendront obligatoires pour la petite enfance.

La Ministre de la santé, Agnès Buzyn, a en effet déclaré au journal Libération le 31 août dernier que “15% des enfants (non vaccinés) mettent en danger la vie des autres et favorisent la réemergence d’épidémies pour lesquelles il y a des morts aujourd’hui.”

Mais depuis l’annonce de cette nouvelle vaccination obligatoire, les rumeurs les plus folles circulent sur les réseaux sociaux et sont parfois relayées par certains médias.

Il faut dire que le climat de défiance envers les vaccins n’a jamais été aussi élevé. Le taux de couverture vaccinale est loin d’être satisfaisant : seulement 90% des nourrissons sont vaccinés et 70% des 6-11 ans à jour de leurs rappels (source).

Les parents se posent ainsi de nombreuses questions : quelles sont les maladies concernées par les nouveaux vaccins obligatoires ? les 11 vaccins vont-ils être injectés en une seule fois ? est-il possible de s’opposer à cette vaccination ? …

Dans ce contexte, le magazine de la santé WK-Pharma a réalisé une infographie complète pour faire le point de façon claire sur cette nouvelle obligation vaccinale.

20171117152953-p1-document-tarv

La grogne des Français : 1 sur 2 est opposé à cette vaccination obligatoire

Un vrai travail de communication est nécessaire pour réconcilier les Français avec cette nouvelle mesure de santé publique.

Alors que 7 enfants sur 10 font déjà cette vaccination obligatoire, et que le coût des vaccins sera financé à 65% par l’Assurance Maladie et à 35% par les assurances complémentaires, la moitié de nos compatriotes est hostile à cette vaccination.

Les jeunes mères ou futures mères sont en tête de la contestation : 52 % des femmes se déclarent opposées à ce dispositif, ainsi que 56% des 24-35 ans.

Les principales raisons évoquées sont le refus de servir l’industrie pharmaceutique (28%), très décriée depuis les scandales du Mediator ou du Dépakine, mais aussi la crainte d’une dangerosité pour la santé des enfants (21%).

Quels sont les nouveaux vaccins obligatoires ?

Les enfants nés après le 1er janvier 2018 (et uniquement ceux-là), devront se faire vacciner contre :

  • la diphtérie, le tétanos, et la poliomyélite (ce sont les 3 vaccins déjà obligatoires)
  • mais aussi contre la coqueluche, l’hépatite B, la rougeole, les oreillons, la rubéole, le pneumocoque, le méningocoque, l’haemophilus influenzae B (ce sont les 8 nouveaux vaccins).

Ces vaccins seront administrés en 10 injections jusqu’à l’âge de 2 ans :

  • 3 injections pour une vaccination complète qui protège contre six maladies (diphtérie, tétanos et poliomyélite) ainsi que la coqueluche, l’Haemophilus influenzae de type b et l’hépatite B
  • 2 injections pour une vaccination complète contre trois maladies, le ROR, qui protège contre la rougeole, les oreillons et la rubéole
  • 3 injections pour une vaccination complète contre le pneumocoque
  • 2 injections pour une vaccination complète contre les infections à méningocoque de type C

De gros risques pour les parents qui ne veulent pas respecter cette obligation

Contrairement à ce qui peut être affirmé sur les réseaux sociaux par certains opposants à la vaccination, les parents devront faire obligatoirement vacciner leurs enfants.

Même si les condamnations sont rares, selon le code pénal, le fait de se soustraire à ses obligations légales “au point de compromettre la santé, la sécurité, la moralité ou l’éducation de son enfant”, non vaccination incluse, est passible de 2 ans d’emprisonnement et 30000 euros d’amende.

Leur vie quotidienne va aussi devenir très complexe à gérer : pour pouvoir inscrire l’enfant dans une crèche, une école et n’importe quel établissement public, un certificat de vaccination sera exigé (sauf contre-indications médicales).

Comment obtenir l’infographie ?

L’infographie peut être téléchargée ici :

PDF : https://www.relations-publiques.pro/wp-content/uploads/2017/11/infographie-vaccins-2018

Image : https://www.relations-publiques.pro/wp-content/uploads/2017/11/Infographie-vaccins-2018.jpg

 

Ou sur le site de WK-Pharma : https://www.wk-pharma.fr/sante/vaccins-obligatoires-2018/

A propos de Quentin Couprie, le fondateur de WK-Pharma

20171117152953-p2-document-hggaDiplômé d’un bac+3 licence MASERTIC à La Rochelle (licence orientée web), Quentin Couprie est actuellement trafic manager 360° dans une agence de tactique digitale sur Nantes.

En parallèle, ce jeune Niortais de 27 ans a également lancé sa propre entreprise d’édition de médias web dans plusieurs thématiques (santé, puériculture, salaire, entreprise…).

Quentin précise :

En voyant les articles contradictoires et pas toujours clairs sur la nouvelle réglementation concernant les vaccins au 1er janvier 2018, j’ai voulu rendre l’information accessible à tous et facilement compréhensible via une infographie.

Pour en savoir plus

Site web : https://www.wk-pharma.fr/

Contact Presse

Quentin COUPRIE

E-mail : couprie.quentin@gmail.com

Tel : 06 71 02 11 96

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>