A seulement 26 ans Nicolas Pereira veut bousculer le monde de la finance

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

Le crowdfunding est-il en passe de devenir un mode de financement comme un autre ? En tout cas,  le succès du financement participatif ne se dément pas : selon une étude réalisée par KPMG et l’association professionnelle Financement Participatif France (FPF), la finance alternative a progressé de 100% entre 2015 et 2016 (source).  629 millions d’euros ont ainsi été collectés en 2016, soit une progression de +40% par rapport à 2015. La France compte ainsi plus de 2,6 millions de financeurs.

nicolas pereira2

Au sein de cette dynamique très favorable, une autre tendance se dessine : de plus en plus de Français se tournent vers l’épargne éthique solidaire. En 2016, 9,76 milliards ont ainsi été déposés sur ce type de placements soit une hausse de 15,6% par rapport à 2015 (source).

Dans ce contexte, Solylend, une nouvelle plateforme spécialisée dans le crowdlending solidaire, apparaît comme une solution très efficace pour concilier les attentes des investisseurs et celles des porteurs de projet, le tout en redonnant du sens à l’épargne.

Solylend veut rendre l’épargne utile en soutenant des projets sérieux et d’ampleur portés par des entreprises françaises qui agissent pour aider les populations dans les pays émergents.

Il est en effet urgent de se mobiliser : 72 millions d’enfants n’ont toujours pas accès à l’éducation, 1,3 milliards de personnes ne bénéficient pas de l’électricité et 2,5 milliards de personnes ne peuvent pas profiter de l’eau potable avec des infrastructures pérennes et durables.

Fondée en février 2017 par un jeune entrepreneur bordelais de 26 ans, Nicolas Pereira, Solylend finance ainsi des projets de grande taille, multi-enjeux, qui sont focalisés sur les pays émergents et qui ont un grand impact sur le développement du pays.

La plateforme solidaire lance d’ailleurs une nouvelle campagne d’impact pour collecter les 100 000 euros qui permettront à Sunwaterlife, une startup toulousaine, d’installer des kiosques de purification d’eau autonomes afin de fournir à moindre coût une grande quantité d’eau potable en Côte d’Ivoire. Près de 16 000 personnes qui n’ont pas d’accès à l’eau aujourd’hui seront demain alimentés grâce à ce projet novateur (l’innovation de cette startup toulousaine a été primée à de nombreuses reprises et intéresse les pouvoirs publics. BPI France et la région Occitanie soutiennent financièrement cette innovation).

 

Solylend : une communauté d’EpargnActeurs qui veulent investir solidaire

Après les ConsommActeurs, Solylend invente le concept d’EpargnActeur dans lequel chaque individu peut faire de son épargne un levier pour soutenir des projets à son image, en adéquation avec ses valeurs.

Alors que la finance d’aujourd’hui est devenu une entité abstraite qui éveille la méfiance, Solylend (contraction de “Solidarité” et de “I-Lend”- prêt en ligne) redonne du sens aux investissements en agissant au quotidien auprès des pays émergents pour rééquilibrer l’économie mondiale.

Le crowdlending est un placement nouvelle génération pour ceux qui veulent donner du sens à leur épargne. Il est devenu important pour les épargnants de privilégier la finance alternative en choisissant eux-mêmes des projets qui ont du sens. Preuve en est : la finance solidaire est une alternative de plus en plus plébiscitée par les épargnants, qui y trouvent la transparence et l’impact social que les banques traditionnelles peinent à fournir.

Solylend a su récolter 150 000 euros en un temps record, c’est la plus importante opération de financement participatif jamais réalisé par une plateforme qui se crée en France.

Les particuliers savent exactement à quoi sert et où va leur argent, toujours avec cette volonté de connecter le Nord et le Sud via une communauté.

Qu’il s’agisse de soutenir un projet de kit solaire innovant ou de donner l’accès à l’eau dans un village, j’adore l’idée d’accompagner un projet qui a du sens au quotidien et surtout à améliorer les conditions de vie de milliers de personnes

analyse Emilie, prêteuse.

Nicolas Pereira précise :

Les écarts de richesses entre le Nord et le Sud seront au cœur des enjeux géopolitique de demain. On doit trouver des solutions qui soient les plus pertinentes possibles, et si le politique échoue, il s’agit de faire en sorte que l’électricité, l’eau, l’agriculture, la gestion des déchets, la santé ou encore l’éducation soient accessibles partout et pour tous dans les pays qui en ont le plus besoin. En effet, peut-on encore accepter qu’un enfant n’ait que la lumière d’une bougie pour réviser le soir ou qu’une mère soit contrainte de marcher plusieurs heures pour trouver de l’eau ?

En 10 points, Solylend c’est :

  1. Une plateforme dédiée aux grands enjeux du développement, unique en son genre, avec l’ambition de créer un outil de financement Nord-Sud citoyen et innovant ;
  2. Des projets d’impact crédibles, sélectionnés pour leur sérieux, portés par des entreprises françaises : audit interne et externe de chaque projet, étude de la qualité et de la faisabilité du projet, voire d’apports d’actifs en garantie ;
  3. Une communauté de prêteurs qui veulent rendre leur épargne utile à ceux qui en ont le plus besoin ;
  4. Un maximum de projets de grande taille financés pour soutenir un maximum de gens ;
  5. Un engagement de résultat par une mesure d’impact systématique sur le terrain, afin de garantir à chaque prêteur que le projet qu’il finance a réellement changé la vie de milliers de personnes. (en partenariat avec une agence spécialisée) ;
  6. La possibilité d’agir concrètement et rapidement grâce à une plateforme web : il suffit de 3 minutes pour s’inscrire ! ;
  7. Un véritable accompagnement des entreprises sélectionnées : constitution du dossier, structuration de la communication, création de contenus graphiques/vidéos, relations avec la presse et suivi de l’exécution de la campagne ;
  8. Un retour sur investissement : il ne s’agit pas de dons mais de prêts rémunérés de 4 à 8 %. L’argent récupéré via les taux d’intérêt peut d’ailleurs être réinvesti dans de nouveaux projets ! ;
  9. Une plateforme ouverte aux « petits » épargnants : le montant des prêts pour chaque financeur est compris entre 20 et 2000 € ;
  10. Si le montant du financement n’est pas réuni, la souscription est intégralement restituée aux investisseurs, et cela sans aucun frais.

A propos de Nicolas Pereira, le jeune fondateur de Solylend

solylend

A 26 ans, Nicolas Pereira est titulaire d’un Master en Management International (IDRAC Business School Bordeaux).

En 2015, alors qu’il a 23 ans, il débute sa vie professionnelle en tant que Chargé de développement international au sein d’une société spécialisée dans les énergies renouvelables en Afrique.

Cette expérience, qui représente son premier contact avec les pays émergents et les populations les plus isolées de la planète (en Amérique du Sud ou en Afrique), le marque profondément.

Nicolas confirme :

J’ai découvert un nouveau monde, au Sud de notre Europe riche et développée. La pauvreté y est présente partout et les services de base, comme l’accès à l’énergie et à l’eau, sont un défi de tous les jours pour des millions de gens. Pourtant, en même temps, j’ai pu constater la folle énergie et la motivation de ces mêmes populations pour s’en sortir.

Alors que les idées foisonnent pour inventer le monde de demain, ces pays souvent instables manquent de main d’oeuvre qualifiée, d’un véritable système éducatif, mais aussi (et surtout !) de solutions de financement. Comment, en effet, développer sans ressources une activité afin de mieux vivre et d’aider sa communauté, son village, sa région ou même son pays à vivre mieux ?

De retour en Europe, Nicolas fait un autre constat : en 2016, après plusieurs années de crises économiques et financières successives dans les pays du Nord, il voit autour de lui se développer une méfiance grandissante des citoyens envers le milieu financier (il est qualifié de « finance folle ») et envers les banques.

Que ce sentiment soit justifié ou non, il s’installe dans la tête d’un très grand nombre de personnes. Pourtant difficile pour tout un chacun de se passer de sa banque !

L’idée de la nécessité d’un outil redonnant du sens à l’épargne et finançant l’économie réelle, tout en apportant des garanties de traçabilité et de transparence, commence à germer…

Nicolas mène alors une réflexion autour de ce sujet sur le plan personnel mais aussi professionnel suite à son expérience au sein de la startup Sunna Design, spécialiste de l’éclairage public solaire et de l’accès à l’énergie en Afrique.

Il est par ailleurs familiarisé au sujet du financement et a eu l’occasion de voir les limites du prêt rémunéré suite à une levée de dettes en financement participatif dans le cadre de cette première expérience professionnelle : impossibilité pour l’entreprise d’être connectée à sa communauté de prêteurs, absence de suivi de projet, et aucune garantie sur l’impact réel du prêt de chaque prêteur.

Nicolas souligne :

J’ai voulu créer un nouvel outil capable de réinventer la coopération Nord-Sud en mettant en relation des investisseurs individuels en quête de projets qui donnent du sens, et pour lesquels ils peuvent mesurer concrètement l’impact, et des bénéficiaires qui verraient leur vie radicalement changer grâce aux projets que la communauté Solylend financera. 

Solylend, lancée en février 2017, est donc une plateforme pour le financement de projets d’impact pour l’accès à l’eau, à l’énergie, à l’alimentation, le traitement des déchets ou encore l’accès à l’éducation ou à la santé dans les pays émergents.

Elle ambitionne de devenir rapidement un acteur du financement participatif avec une communauté de prêteurs s’étendant à travers toute l’Europe.  Dans l’immédiat, elle souhaite réunir plus de 1000 personnes d’ici la fin 2017, puis 10 000 personnes à la fin 2018 et 50 000 personnes d’ici 2020.

En 2018, Solylend vise à financer pour 1,5 millions d’euros de projets afin de changer la vie de plusieurs millions de personnes à travers le monde.

L’équipe de cette jeune startup est actuellement composée de Nicolas Pereira (fondateur et PDG), de François Saugnac (DAF) et de Maxime Ballade (spécialiste du Marketing), Barbara Gibot-Leclerc, Business developer et bientôt 2 nouvelles recrues.
Solylend est co-incubée et accompagnée par Bordeaux Technowest et le Campement Bordeaux (Darwin). Elle est également soutenue par la BPI, la Région Nouvelle-Aquitaine, la CCI de Bordeaux, Ernst & Young et Avistem Avocats.

Lancement de la campagne SunWaterLife le 6 novembre 2017

Devant la nécessité d’accès à l’eau potable (37 pays en stress hydrique, 3 milliards d’être humains concernés dont plus de 300 millions en Afrique), SunWaterLife conçoit des systèmes de purification d’eau autonomes (énergie, distribution, paiement intégrés) appelés Aqualink.

Ils sont destinés à fournir de l’eau potable en grande quantité et à faible coût partout dans le monde et principalement en Afrique.

100 000 € seront collectés via Solylend pour installer 4 systèmes de potabilisation d’eau dans un village de Côte d’Ivoire. Le but de cette opération est de rendre potable 32 000 litres d’eau par jour afin de couvrir tous les besoins des 16 000 personnes.

Chaque investisseur peut ainsi prêter de 20 à 2000 € rémunérés à 7% et remboursables sur 36 mois.

nicolas pereira

Ce système est d’autant plus intéressant qu’il ne bloque pas l’accès aux habitants qui utilisent l’eau pour un autre usage ! L’eau extraite est simplement filtrée et commercialisée à un tarif « social ». En effet, l’eau en bouteille vendue en supermarché est beaucoup trop chère pour les habitants car elle est vendue en moyenne 10 à 20 fois plus cher qu’en France et en Europe.Un village pilote a d’ores et déjà été équipé avec succès en Côte d’Ivoire.

Pour participer au projet Sunwaterlife, c’est par ici : https://www.solylend.com/fr/sunwaterlife

Pour en savoir plus

Dossier de presse : https://www.relations-publiques.pro/wp-content/uploads/pros/20171026094904-p1-document-zgci.pdf

Site web : https://www.solylend.com/fr

Facebook : https://www.facebook.com/Solylend/?fref=ts

Twitter : https://twitter.com/Solylend

LinkedIn : https://www.linkedin.com/company-beta/11053599

Contact Presse

Solylend

Maxime Peyret Lacombe

E-mail : peyretlacombemaxime@gmail.com

Tel : 06 63 96 55 70

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>