Sprintbok va-t-il faire disparaître les tapis de course motorisés ?

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

Le tapis de course est le seul équipement sportif qui demande d’être branché. Pourquoi est-il électrique alors que nos jambes suffisent à le faire fonctionner ?

C’est ce que nous démontre Matthieu Gru avec le Sprintbok. La passion de l’entrepreneuriat et du sport chevillée au corps, le jeune homme de 28 ans décide de relever un défi fou : inventer et fabriquer en France un tapis de course sans moteur.

Après deux années d’études et de développement en collaboration avec des ingénieurs, des sportifs de haut niveau et des médecins du sport, Matthieu Gru a gagné son pari.

Commercialisé depuis septembre 2016, Sprintbok révolutionne l’univers du fitness en France et dans le monde. A la pointe de l’innovation et des tendances, tant écologiques que design, Sprintbok a déjà reçu de nombreux prix – dont la médaille d’or du Concours Lépine – et séduit chaque jour de nouveaux utilisateurs, particuliers et professionnels, en quête de sensations et de performance.

20161202084850-p7-document-aggg

Sprintbok, un tapis de course efficace

Courir par tous temps, en intérieur, avec les performances et les sensations naturelles des foulées en extérieur, c’est le rêve de plus de 8 millions de Français adeptes de la course à pied… Un rêve qui devient aujourd’hui réalité grâce au Sprintbok.

A chacun son moteur, à chacun ses jambes !

Finis les tapis de course motorisés qui imposent le rythme et provoquent à long terme des problèmes articulaires ou musculaires chez 35% de leurs utilisateurs. Avec le tapis de course non-motorisé Sprintbok, les utilisateurs reprennent le contrôle de leur séance de sport en alliant performance et sensations.

Pour tous les sportifs, amateurs du dimanche ou passionnés de haut niveau, Sprintbok réinvente la course à pied en intérieur. Sur ce tapis, on peut marcher à 1km/h ou sprinter à 40km/h. Il est aussi idéal pour faire du fractionné.

Matthieu Gru, inventeur et fondateur-dirigeant de Sprintbok, souligne,

Avec le Sprintbok, c’est le coureur qui crée son propre rythme. Les seniors ou personnes en rééducation peuvent marcher en toute tranquillité. Les sportifs de haut niveau pourront sprinter à 40km/h et effectuer des entraînements en fractionné grâce à une accélération et décélération ultra rapides. Et comme il n’y a pas de moteur sur le Sprintbok, le coureur dépense plus de calories et se muscle plus rapidement.

20161202084850-p4-document-kaeq

Grâce à sa forme incurvée unique et à son mécanisme innovant, le tapis de course Sprintbok permet de plus, de développer une parfaite technique de course. La flexion des lattes en multiplis de bouleau assure un très bon amorti sur le devant/milieu du pied, réduit les chocs et absorbe les vibrations.

En analysant les sportifs sur le Sprintbok, on se rend compte qu’ils ont une bonne posture du dos, de la nuque et retrouvent facilement la manière naturelle de courir.

Pour Jean-Marie Profault, kiné et ostéo du sport, qui a testé le Sprintbok avec des athlètes professionnels,

En utilisant ce tapis de course, on met toutes les chances de notre côté. Le Sprintbok est idéal pour les sportifs parce qu’il privilégie le cycle avant, l’avant du corps. Et puis, il donne la sensation d’une course naturelle et efficace. Contrairement aux tapis motorisés, il n’y a pas de perte de vitesse.

Un tapis écologique et connecté

En France, l’utilisation des tapis de course électriques coûte 20 millions d’euros en facture d’électricité. Avec le Sprintbok, finies les consommations d’électricité, vive le tapis de course écologique.  Et en plus de ne nécessiter aucune énergie – autre que celle produite par les coureurs ! – le Sprintbok est entièrement recyclable.

Matthieu Gru précise,

Le Sprintbok est composé à 70% de multiplis de bouleau, et pour les 30% restants, d’acier et de caoutchouc. C’est non seulement le seul tapis de course fabriqué en France mais aussi le premier tapis au monde conçu avec du bois de bouleau !

A l’avant-garde des tendances écologiques, Sprintbok n’oublie pas pour autant la technologie… à condition qu’elle serve simplement et réellement l’utilisateur.

Loin des tapis électriques aux multiples et complexes commandes électroniques, dignes de cockpits d’avions, Sprintbok concentre sa technologie dans un compteur vitesse/distance/temps et une application simple et intuitive, disponible gratuitement sur Android et iOS.

En déposant leur smartphone sur le support prévu à cet effet et en se connectant à l’application Sprintbok, les coureurs peuvent ainsi facilement enregistrer leurs sessions d’entraînement, voir leur progression, mesurer leur fréquence cardiaque, connaître le nombre de calories dépensées ou encore profiter de programmes d’entraînements adaptés à tous les niveaux.

 20161202084850-p6-document-qiil20161202084850-p5-document-jyzq

Le 1er tapis de course made in France

De sa conception à sa fabrication, en passant par son design épuré et moderne, le Sprintbok reflète la quête d’excellence de son inventeur Matthieu Gru et le savoir-faire du made in France.

Pour le design du tapis de course Sprintbok, Matthieu Gru a fait appel à Simon Vasseur, un jeune designer originaire de Lorraine, diplômé d’un master « Design project » de l’université de Strasbourg et récompensé par le 3e prix international Malongo en 2015.

Côté fabrication, l’entrepreneur a choisi la proximité géographique et une qualité haut de gamme. 90% des fournisseurs sont en effet implantés en Alsace et garantissent à Sprintbok des pièces à forte résistance, utilisées dans l’industrie, vérifiées une à une à la main, et des outils de production à la pointe de la technologie. L’assemblage est par ailleurs réalisé manuellement dans les ateliers Sprintbok à Strasbourg.

Le Sprintbok en chiffres

Sprintbok

 

Matthieu Gru confie,

Au-delà de la qualité des matériaux et du design, Sprintbok valorise le talent et le savoir-faire français. Notre tapis n’est pas seulement un produit made in France, c’est le résultat d’un niveau d’exigence irréprochable. Aujourd’hui, le Sprintbok est le seul tapis de course fabriqué en France.

Déjà récompensé par de nombreux prix, dont la médaille d’or au Concours Lépine et la première place au concours 2016 du Réseau Entreprendre, Sprintbok a également séduit les nombreux visiteurs/testeurs des différents salons où il a été présenté en avant-première.

Pour tous les professionnels du monde du fitness, mais également de la rééducation et du sport bien-être, Sprintbok offre en effet de nouvelles opportunités pour se démarquer, développer leurs offres et s’inscrire durablement à l’avant-garde des tendances.

A noter : Sprintbok sera présent en mars sur le salon Body Fitness de Paris, et en avril, au Fibo à Cologne.

A propos de Matthieu Gru, fondateur-dirigeant de Sprintbok

20161202084850-p2-document-vbrz

Fils d’agriculteur, Matthieu Gru a les pieds sur terre et des idées plein la tête. Depuis toujours passionné par le commerce, l’entrepreneuriat et le sport, il ponctue ses études par de nombreuses expériences à l’étranger, notamment en Islande et en Ecosse.

En 2011, son MBA en poche, il décide de partir vivre au Cap en Afrique du Sud pour assouvir sa passion, le kayak. Pendant trois ans, il acquiert la culture de l’excellence et du sport de haut niveau en s’entraînant avec les meilleurs de cette discipline.

C’est d’ailleurs en préparant des compétitions sportives, qu’il se demande un jour « Mais pourquoi courir sur un tapis motorisé alors que nos jambes suffisent ?! » …

20161202084850-p1-document-unktPour en savoir plus

Site web : https://www.sprintbok.com

Facebook : https://www.facebook.com/sprintbok

Dossier de presse

Contact presse

Sophie Cambra - chargée de développement

Mail : s.cambra@sprintbok.com

Tél. 06 82 47 19 21

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>