Bande de clowns, nouvel album aux éditions Bruno Leprince

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

Les Français sont plongés chaque jour dans une actualité politique, économique et sociale morose, et ce ne sont pas les quelques déclarations positives ponctuelles de leurs dirigeants qui changent la donne… Ils ont besoin et envie de sourire mais aussi de réfléchir sur leur situation actuelle. Quoi de mieux alors que la lecture pour se nourrir de ces émotions positives ?

La maison d’édition Bruno Leprince annonce la sortie de son dernier album Bande de clowns.

20160531160332-p3-document-whjv

Bande de clowns : entre apostrophe, émotion et invitation à la réflexion

Bande de clowns…  Quand on sait que la maison d’édition Bruno Leprince est habituée à la publication d’ouvrages politiques, un tel titre laisse le futur lecteur dans le doute : s’agit-il d’une apostrophe aux dirigeants français, d’un simple ouvrage sur les clowns et la complexité de leur métier ou d’un titre porte-voix ? Et s’il s’agissait finalement d’un croisement de toutes ces données ?

Bande de clowns est un ouvrage qui rassemble 120 planches uniques et originales du dessinateur Jean Dobritz, accompagnées de textes inédits produits par Olivier Peraldi. Plus d’une centaine de dessins criants de vérité qui mettent en scène le monde si quotidien, si proche et si fascinant des clowns.

20160531160332-p5-document-itjk

Une description prometteuse pour un album hors norme

« Graphisme et mots poursuivent une même quête d’humanité dans un monde de dualité : rire et lucidité, violence et rêverie, faux nez et nez de clown. Une poésie de combat pour une bande de clowns.

La piste de leur cirque prête à rire. Rire franc, massif, spontané, mais aussi rire jaune. Un rire sous cape. L’aventure du clown est désespérée. Faux semblants, opium du peuple, mots d’ordre, embrigadements, autant que complexité de nos salons et sociétés, solitude dans la multitude, stress au travail, pertes de repère, pression sociale, injonction économique, avenir inquiétant et présent anxiogène… Tout ne tourne pas rond sur la piste du monde.

bandeclownsp24-25

Trompettes, roulement de tambours et métro quotidien n’y changent rien. Anormal universel, antisocial inconscient, marginal sans le savoir, solitaire dans la foule, perdu dans son rond de lumière… le clown triste se pend à un croissant de lune.

20160531160332-p6-document-bjrb

Tous les clowns ne se valent pas. De tristes clowns se déplacent en voitures blindées ou tirent dans la foule. D’autres portent chapeau à plumes et médailles à plastron. Ils aiment la mire d’un poteau d’exécution. Triste Sir, ils ne font pas rire. »

20160531160332-p7-document-lwiw

Voici l’annonce faite par les éditions Bruno Leprince à la sortie de cet album, un ouvrage original, percutant et qui fait sens. Témoins des rêves et des cauchemars de chacun, les clowns que sont Dobritz et Peraldi touchent leurs lecteurs en plein cœur, dans ses convictions, ses émotions, ses prévisions. Tantôt provocateurs, souvent poétiques, parfois tendres mais  jamais innocents, les dessins et les textes de Bande de clowns interpellent le clown caché en chacun de nous.

20160531160332-p4-document-kfqm

A la plume et au crayon : Olivier Peraldi & Jean Dobritz

Olivier Peraldi a publié plusieurs ouvrages romanesques et poétiques. Parmi eux :

- Jackie la Pie (poésie), éditions L’Harmattan, 2008,
- Le Corbeau d’Arcimboldo (poésie), éditions L’Harmattan, 2008,
- Manège (roman), éditions L’Harmattan, 2009,
- Ombres et Couleurs (poésie), éditions Caractères, 2012,
- Le Directeur (nouvelles), éditions Caractères, 2014

Il vient en outre de publier “La Voix d’Octavie” aux Editions Caractères, un livre de poésies accompagné d’un CD présentant la composition originale pour cor anglais de Gilles Kasic (hautboïste, secrétaire général de l’orchestre symphonique Colonne), et du texte dit par le comédien Jean-Denis Burgo. .

Jean Dobritz a travaillé quant à lui pour de nombreux journaux en France et en Europe parmi lesquels Combat socialiste, Témoignage Chrétien, La Croix, Télé 7 jours et continue aujourd’hui, et ce, depuis près de 20 ans, de signer ses dessins dans le quotidien Le Figaro. Que ce soit au crayon, à l’aquarelle ou à la plume, il a dessiné dans plus d’une centaine de journaux tant en France qu’à l’étranger et publié à ce jour près de 30 000 dessins. Il a participé à de nombreuses expositions et 300 de ses dessins ont fait l’objet d’une vente à Drouot en janvier 2014 (une cinquantaine ont été acquis par la Bibliothèque Nationale).

Un livre aux éditions Bruno Leprince

Graffic est une société d’édition créée par Bruno Leprince en 1986. Habituellement tournée vers la politique et les sujets de société, la maison nouvellement nommée Bruno Leprince a par exemple publié Le coût du Capital, Robespierre reviens ! ou encore Z comme Zones sans pub.

Décédé brusquement le 21 août 2014, Bruno Leprince laisse derrière lui une collection très variée, composée d’ouvrages engagés, porteurs d’idées nouvelles et de valeurs qui alimentent les réflexions et les débats quotidiens en France mais aussi à l’international. Ses deux enfants Sophie et Gaëtan Leprince portent depuis cet héritage précieux protégeant les nombreux ouvrages existant et sauvegardant l’esprit et le fil conducteur induits par leur père.

Pour en savoir plus

Site internet : http://www.bandedeclowns.fr/

Page de l’album : http://www.bruno-leprince.fr/albums-photo/10000165-bande-de-clowns-9782364880269.html

Contact Presse

Benoît Leprince
Mail : benoit.leprince@artestudio.fr
Tel : 0144413723

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>