La société FRANCEVEL, spécialiste des 2 roues électriques, passe la vitesse supérieure !

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

Créée en 2012 dans le Var, l’entreprise FRANCEVEL s’est rapidement fait un nom grâce à sa marque Tomybike sur le marché BtoC du Vélo à Assistance Electrique (VAE) et plus généralement des 2 roues électriques.

Forte de son expérience et de son savoir-faire, l’entreprise est aujourd’hui en passe de concrétiser son rêve : ouvrir son usine de production en France et se développer sur le marché BtoB en Europe. Le point avec Tom Dumoulin, fondateur et dirigeant de FRANCEVEL.

 20160413141338-p1-document-tvjk

Avec sa marque Tomybike, FRANCEVEL s’engage sur la route de la ré-industrialisation de la France

Depuis quatre ans, FRANCEVEL conçoit, fabrique et commercialise des 2 roues électriques sous la marque Tomybike. Lors du lancement de son entreprise, Tom Dumoulin opte pour une fabrication sous-traitée en Asie et une commercialisation en direct, BtoC, à l’échelle locale en magasin et nationale via sa boutique en ligne.

Le fondateur et dirigeant FRANCEVEL explique,

Depuis la naissance du projet Tomybike, j’ai toujours envisagé que la production puisse se faire un jour en France, mais il y 4 ans le marché français n’était pas assez mûr. Aujourd’hui, le marché du vélo électrique en France est sur une croissance à 2 chiffres et cette croissance va encore s’accélérer car la France a du retard à rattraper ! Le moment est donc venu pour notre entreprise et notre marque d’affirmer notre position et nos engagements.

Selon les chiffres de l’Observatoire du cycle parus le 8 avril 2016, le chiffre d’affaires global de l’industrie du cycle a en effet augmenté de 4,5%, avec un nouveau record de 961,6 millions d’euros en 2015 (contre 918,9 M€ en 2014 et 846,9 M€ en 2013). Le VAE a d’ailleurs dépassé la barre symbolique des 100.000 unités en 2015 contre 70.000 en 2014.

Tom Dumoulin souligne,

L’usage du vélo et des 2 roues électriques évolue, gagne sans cesse du terrain. Le nombre de villes équipées de vélos en libre-service est passé de 2 en 2007 à 42 en 2015 ! Et le nombre de kilomètres de voies cyclables est passé de 8 000 km en 2010 à 14 000 en 2014, soit une augmentation de 75%. Si la France est loin derrière les pays leaders que sont l’Allemagne et les Pays-Bas, tous les indicateurs prouvent que le marché présente d’importantes marges de progrès.

20160413141338-p2-document-xopm

Une production relocalisée en France

A sa création, FRANCEVEL a confié la fabrication de ses VAE Tomybike au sous-traitant Jobo Technologie, précurseur dans l’assemblage de vélos électriques et implanté en Asie. En quatre ans, les deux entreprises ont tissé des relations de confiance, basées sur des valeurs communes de qualité et d’innovation ; ce qui a valu à la marque Tomybike de se démarquer de ses concurrents, grâce à des batteries innovantes en terme de longévité, d’autonomie et de recyclage environnemental.

Aussi, lorsque Tom Dumoulin reçoit en 2015 son partenaire chinois, il lui fait naturellement part de son projet d’usine en France.

Tom Dumoulin confie,

Aujourd’hui, nous souhaitons développer notre entreprise FRANCEVEL tout en participant à la ré-industrialisation française. Notre but est de relocaliser la production en France pour distribuer en Europe des 2 roues électriques – vélo, trottinette, mini scooter – en favorisant l’innovation, la performance, la qualité et l’impact environnemental des batteries. Ce projet a tout de suite séduit notre partenaire industriel Jobo technologie. De sa propre initiative, il nous a fait part de son intérêt pour rentrer en tant qu’investisseur et apporter des fonds.

Déjà accéléré au sein d’Entreprendre Incubateur du Groupe Lafont Presse, FRANCEVEL a également été contacté au début du mois d’avril par Limousin Expansion pour encourager l’entreprise dans l’implantation de son usine dans sa région.

Tom Dumoulin poursuit,

A la mise en place de ce site de production, nous projetons de recruter pour démarrer une dizaine de personnes (développement commercial, production, recherche et développement), et une cinquantaine de personnes d’ici 5 ans. En plus de participer à la ré-industrialisation de la France, notre usine nous permettra d’améliorer notre réactivité́ face à la vivacité́ aux nouveaux besoins du marché et d’accentuer notre indépendance dans le choix des composants de batteries face aux grands fournisseurs asiatiques qui imposent leur technologie, leur packaging et leur prix.

Du BtoC au BtoB, un développement à l’échelle de l’Europe

Grâce à sa stratégie de commercialisation en direct, FRANCEVEL a développé en quatre années des produits au plus près des besoins et des attentes des consommateurs. Le circuit BtoC a en effet permis à l’entreprise de tester ses 2 roues électriques auprès du grand public, de les améliorer après retours d’expériences et d’acquérir une excellente image de marque.

tomycity premium4

Après quatre années, le bilan satisfaction est très positif comme en témoigne Marc L., propriétaire d’un TomyCity, le modèle vélo de ville électrique FRANCEVEL :

“Ce vélo électrique me permet toujours de grimper les cotes à 90 ans ! Acheté il y a 4 ans, il me donne toujours satisfaction en dépit de mon poids et du dénivelé de mes parcours. Après avoir acheté 3 vélos électriques de marques concurrentes dont un incendié dans ma maison, je désespérais de trouver un vélo électrique qui puisse grimper les cotes de Sainte Adresse en Normandie.”

Avec l’ouverture d’un site de production en France, FRANCEVEL souhaite pour l’avenir se concentrer sur le secteur BtoB de l’Europe de l’Ouest.

Tom Dumoulin analyse,

Il y a en France 2000 distributeurs et 10 fois plus en Europe. Notre expérience nous permet de mieux aborder ce qu’attend le consommateur final, nous sommes prêts pour conquérir le marché BtoB. Avec le recrutement de six commerciaux pour prospecter les réseaux de distribution, nous ambitionnons d’intégrer 500 points de vente d’ici 2019.

En parallèle, FRANCEVEL veut conquérir le segment des institutions et grandes entreprises intéressées par l’acquisition de flottes de 2 roues électriques.

Tom Dumoulin poursuit,

Les distributeurs ne sont pas notre seule cible, nous visons également les communes et les entreprises – les grands comptes, les hôtels, les campings – qui montrent de plus en plus d’intérêt aux 2 roues électriques, qu’ils soient à destination de leurs clients ou de leurs salariés. Grâce à notre maîtrise technique unique en matière de batteries, nous avons tous les atouts pour fournir aux professionnels des VAE mais aussi des trottinettes et des mini-scooters électriques performants et innovants. De plus, avec une production relocalisée en France, nous pourrons assurer rapidement des commandes sur-mesure, comme par exemple celles de communes qui souhaitent faire l’acquisition de vélos électriques avec pour seul et unique logo sur le cadre, celui de leur ville.

Des ambitions qui devraient être soutenues par la nouvelle loi permettant aux salariés de bénéficier d’une indemnité kilométrique et aux entreprises de profiter de mesures de défiscalisation pour l’achat d’une flotte de vélos électriques, sans oublier les attentes grandissantes des Français et des Européens pour se déplacer toujours plus facilement tout en conciliant économies et écologie.

Tom 096

Pour en savoir plus

Site web : http://www.tomy-bike.fr

Dossier de presse disponible sur : https://www.relations-publiques.pro/wp-content/uploads/2015/06/Dossier-de-presse-Tomybike.pdf

Contact presse

Tom Dumoulin

Mail : tom.dumoulin@francevel.fr

Tél. 04 22 14 02 38

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>