La légende d’Allima et du Pont Sarrazin revisitée par un photographe

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

Composée de 26 régions, la France est une véritable Terre de légendes : Merlin et la forêt de Brocéliande, le Roi Arthur, Tristan et Iseult, Mélusine…

Et pour de nombreux artistes, ces légendes sont des inspirations sans fin pour leurs créations…

… Photographe autodidacte de 27 ans, Christophe Patissou a choisi une de ces légendes françaises pour illustrer son travail artistique : la légende d’Allima et du Pont Sarrazin.

L’histoire en quelques mots

Allima, habitante de Vandoncourt au VIII ème siècle, fut enlevée par un Sarrazin mais fut miraculeusement sauvée grâce au Pont. C’est après cette mésaventure, que Charles Martel arrêta les Sarrazins à Poitiers en 732.

L’occasion de vous conter cette légende en images grâce aux photographies de Christophe Patissou.

Le photographe déclare,

Habitant du Doubs et passionné de nature et de légendes, pour moi la légende d’Allima était la thématique parfaite pour sublimer mes clichés.

Egalement spécialisé dans les portraits, les photos de mariage et de paysages, Christophe est fier d’avoir retracé et revisité l’Histoire de sa région à travers sa passion.

20140517_0165

Une légende pour sublimer la photographie

La légende du Pont Sarrazin

Le Pont Sarrazin est une arche naturelle formée dans la roche. Au VIII ème siècle, seuls les habitants de la région connaissaient ce Pont dangereux…
Il tire son nom de la légende d’Allima au temps de l’invasion des Sarrazins :

Lors d’une attaque de Sarrazins dans un village, Allima fut enlevée à Vandoncourt par un cavalier qui se dirigea vers le fameux Pont.

En passant sur l’arche rocheuse, la jeune femme cria de toutes ses forces, le cheval se cabra et tomba en emmenant avec lui le cavalier et Allima.
Le Sarrazin se fracassa la tête sur les rochers en contrebas. Par miracle et selon la légende, la jeune femme tomba sur les joncs et la mousse…ce qui lui sauva la vie.

Suite à cette attaque, Charles Martel repoussa les Sarrazins à Poitiers, et Allima devint la bienfaitrice de la région du Doubs.

15156011897_b1e3b73751_z

Christophe Patissou décide de s’inspirer de cette légende régionale pour créer une série de clichés artistiques.

Mais pour apporter une touche de modernité ainsi que sa personnalité à son travail, le photographe revisite la légende du Pont Sarrazin avec la présence de deux femmes, une représentant le Sarrazin et l’autre représentant Allima.

J’aime beaucoup photographier les femmes. Pour moi elles ont quelque chose en plus dans leur regard, elles dégagent des émotions qui sont intéressantes à capter.

20140517_004420140517_0094

Si Christophe a choisi une légende pour ses photographies, c’est aussi parce-qu’elles sont fortes en émotions : espoir, combat, lutte, convictions, force physique et psychologique, fantasme, etc.

 Les légendes, quelles qu’elles soient, font partie de notre enfance. Elles attisent la curiosité et développent l’imagination !

20140517_0181

Grâce à la photographie, Christophe respecte une part de légende, une part de vérité mais il peut aussi et surtout inventer, imaginer, créer… En y ajoutant une touche artistique personnelle : prises de vues, personnages, paysages, éléments extérieurs, retouches photo…

A propos de Christophe Patissou

20140919095621-p2-document-yywlOriginaire de Midi-Pyrénées, Christophe Patissou est le troisième d’une famille de 10 enfants.

Il effectue ses études dans les domaines de la mécanique, le dessin technique, la conception et la modélisation 3D. Il part 1 an à Toulouse, puis à Besançon, et enfin à Montbéliard où il rencontre sa future femme, et devient dessinateur-projeteur mécanique dans le secteur automobile.

Petit à petit, son amour pour la photo grandit et atteint son paroxysme en 2012 lorsqu’il fait l’acquisition d’un reflex. Christophe se forme seul et débute ses premières séances photo en 2013, d’abord en extérieur puis en studio.

Le jeune photographe confie,

Je garde une préférence pour les photos d’extérieur. C’est l’authenticité de la nature qui me séduit.

A travers la photographie, Christophe souhaite exprimer et valoriser son côté artistique, ainsi que mettre en valeur et sublimer les personnes et les choses.

Ainsi, le photographe travaille sur plusieurs axes qui lui tiennent à cœur : reconstitution de légendes, illustration de proverbes, la femme “sauvage”, la danse…

Christophe Patissou conclut,

Je prends un soin particulier à la mise en scène et aux expressions lors de mes séances photo.

En savoir plus

Site web : http://www.cricri-photographie.fr/20140919095621-p1-document-rbdg

Page Facebook : https://www.facebook.com/Cricri.photographies

Contact presse

Christophe Patissou

Email : cpatissou@yahoo.fr

Téléphone : 06 33 11 29 22

 

 

2 Commentaire(s)

  • LEHEC 30 septembre 2014 at 11 h 51 min

    c’est la gloire on dirait Christophe !! bravo en tout cas c’est une belle passion la photo, je te souhaite tout le meilleur dans la poursuite de cette passion. Bises à Hannah et à sa maman…

    Répondre
    • cpatissou@yahoo.fr 30 septembre 2014 at 19 h 28 min

      Merci Mireille !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>