Livre : Le côté sombre de la loge, quand l’opportunisme mène au thriller

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

L’être humain, débarrassé de ses inhibitions et de ses interdits, devient parfois cruel avec ses semblables… Surtout lorsqu’il accède opportunément et rapidement – trop rapidement – à un statut social, et à une certaine opulence financière. La nature humaine est ainsi faite : on en veut toujours plus.

Henri Weigel nous plonge dans un thriller qui nous fait réfléchir sur la condition humaine, les vices, les travers de notre civilisation, nos propres défauts. Les symboliques du livre rencontrent un écho particulier en ces moments tourmentés, pendant lesquels on se rend compte que finalement, les critères de “bonnes moeurs”, de “bienséance” et de “moralité” varient très fortement d’un individu à l’autre… et ce, même dans les plus hautes sphères sociales, économiques et étatiques.

Les pages se tournant, le suspense et la tension toujours présentes vient une question : et si cette histoire avait vraiment eu lieu… ou pouvait avoir lieu ?

lecotesombredelaloge

Comment Juliette et Louis, descendus de leur montagne Auvergnate, ont-ils pu s’installer à Paris, devenir riches et développer ensuite leur fortune colossale ?

Le côté sombre de la loge, 3ème livre de Henri Weigel, explore au long des 320 pages de son polar toutes les facettes de l’âme humaine, à l’ombre de l’avidité d’argent et de l’exploitation de toutes les opportunités qui se présentent dans la vie.

L’auteur parvient à créer une tension, et à embarquer ses lecteurs le long d’une histoire dont le suspense ne se finit qu’en toutes fins de pages.

Une hasardeuse installation d’un couple venu d’Auvergne à Paris, Juliette (l’intellectuelle) et Louis (la force), va en effet lancer une aventure menant les lecteurs au plus profond de la noirceur humaine. L’histoire de ce couple est suivie durant plusieurs années. Cette sombre loge va en effet les propulser, à force de malveillance, d’opportunisme et de convoitise, jusqu’au sommet de l’État.

L’histoire résumée par l’auteur

Juliette et Louis se rencontrent dans un bal de village. A la première seconde, naît une relation fusionnelle.

L’osmose est totale, lui est la force, elle l’esprit. Ils sont pourtant de deux milieux sociaux que tout oppose.

Elle, agrégée d’histoire, est la fille de pharmaciens, protestants cultivés et rigides. Lui, est né et vit dans une famille de paysans montagnards. C’est la cause de la violente déchirure de Juliette avec sa famille. Quelques semaines après leur mariage et le décès du père de Louis, ils doivent quitter la ferme familiale en raison du droit d’ainesse du frère. Ils n’ont pas d’autre issue que le départ vers Paris, où Louis devient concierge d’un immeuble du 16e.

Leur vie va être dure, mais des circonstances, des hasards vont leur offrir des opportunités. Va commencer pour le couple une extraordinaire destinée où avec la plus grande froideur, ils ne laisseront plus grand-chose leur échapper. Les moyens seront utilisés tels qu’ils se présenteront. Des rebondissements vont se succéder, les emportant du côté éclairé au côté sombre de la loge, comme dans leur vie.

Et en fin de compte, on s’aperçoit que ce genre de choses pourrait se produire… ou est déjà arrivé…

Des lecteurs enthousiastes

Ce qu’en pensent les lecteurs :

Eliane M.

J’ai beaucoup aimé ce livre. C’est un polar qui sort des sentiers battus, délicieusement immoral! Amour, audace, culot, abus de confiance, politique, chance insolente: tels sont les ingrédients de ce roman. A conseiller à tous les amateurs du genre.

Christophe K.

Beaucoup de plaisir à la lecture de ce livre. J’ai été tenu en haleine du début à la fin. On ne s’ennuie jamais. On sent un événement arriver mais on est contrarié par son dénouement inattendu. Une succession de circonstances incroyables mais plausibles. Les deux protagonistes de l’histoire sont monstrueusement charismatiques, on finit par s’attacher à eux. Un très bon polar qui se lit d’une traite et que l’on n’oublie pas une fois terminé.

Jean D.

Louis et Juliette ont accepté d’être concierges dans une loge d’un immeuble cossu à Paris. Une dame âgée et riche les prend en affection et à sa mort, tout s’enchaîne : escroquerie au compte en banque, faux testament, assassinat d’individus trop curieux, transport et dissimulations des corps. Le couple diabolique échappe aux investigations de la police et des journalistes et comme nos deux héros de l’histoire ont le sens des affaires, ils font fructifier le fruit de leur rapines et deviennent riches, très riches, jusqu’à ce que s’achève l’aventure. Vraiment, un bon thriller.

Sandrine M.

Comment un couple de gardiens d’immeuble peut-il se retrouver à la tête d’une fortune colossale et devenir maître dans les affaires ? Ce livre montre tous les rouages du monde des affaires, la construction psychologique d’une femme d’affaires sans scrupule, peu ordinaire. C’est parfois un peu gros mais tellement possible en même temps… J’ai beaucoup aimé cette construction du livre, ce côté noir de la nature humaine. Les personnages sont sans scrupule. Il nous est révélé le côté vraiment noir des humains. J’ai beaucoup apprécié ce thème, et ce jusqu’à la fin qui n’est pas celle à laquelle on peut s’attendre. J’aime beaucoup Karine Giebel et Maxime Chatam pour leur manière de dépeindre l’être humain. Pour moi, vous êtes au même registre. Merci pour ce livre.

Agnès P.

Le destin étonnant de deux auvergnats, Juliette et Louis, qui se rencontrent lors d’un bal, s’aiment et ne se quittent plus. Leur parcours d’Auvergne à Paris où ils vont devenir concierges de l’immeuble de la richissime Jeanne Binet-Morency, puis comment ils vont s’approprier sa fortune, la faire fructifier et réussir quoiqu’il advienne à protéger leurs acquis et secrets inavouables jusqu’à atteindre les plus hauts sommets de l’état. Histoire très originale! Intrigue bien construite, bien menée, bien documentée; C’est étonnant comme on se sent partagé, en tant que lecteur, entre la fascination pour le destin de ces deux crapules finalement, le talent et le flair incroyables de Juliette surtout, son opportunisme et le côté totalement immoral de leur réussite. L’écriture est fluide, les faits et lieux bien décrits; on se laisse entraîner sans problème dans l’épopée des Berger, souhaitant simultanément leur réussite et qu’ils soient arrêtés pour leurs méfaits. Description méticuleuse du fonctionnement du vignoble bordelais, des rouages de la récolte à la vente, très intéressante. Très belle épopée totalement immorale mais que l’on ne quitte pas! Bien écrit, récit clair, bien mené et maîtrisé… L’auteur présente chacun des protagonistes de cette histoire, aux rôles plus ou moins importants avec beaucoup de détails, de profondeur. On s’attache presque malgré nous à Juliette et Louis malgré leurs actes malveillants et odieux. Thème original : La narration traverse les décennies et décrit de nombreux milieux très divers avec précision. Les deux personnages principaux sont des simples gens au départ, en quelque sorte des antis héros qui deviennent des notables. J’aime être surprise par une histoire, qu’elle sorte des sentiers battus et ce fût sans conteste le cas avec ce manuscrit. Ce livre ferait un très bon téléfilm c’est certain !

Yacine K.

Juliette, 27ans, agrégé d’histoire, a connu Louis Berger, fermier, lors d’un bal à Vic, près d’Aurillac. Ils se marient et vont vivre à Paris, comme concierges dans un immeuble du 16e arrondissement, immeuble détenu par Jeanne Binet-Morency, une vieille et riche propriétaire. Au décès de cette dernière, ils s’arrangent par une savante combinaison macabre, pour devenir les héritiers de cette dernière. Leur ascension dans l’échelle sociale est alors fulgurante. On reste admiratifs devant ce couple de provinciaux, parti de presque rien, et qui réussit par d’habiles démarches peu scrupuleuses, et en laissant derrière lui quelques cadavres, à acquérir une fortune considérable. Juliette deviendra même ministre. Cela se résume au passage suivant : Comment de vulgaires provinciaux (Louis et Juliette), descendus de leur montagne, ont-ils pu devenir riches en empochant l’héritage de la vieille dame du premier de l’immeuble situé dans le 16e arrondissement de Paris ? Et de développer ensuite leur fortune colossale, grâce au “génie” de Juliette et à son opportunisme. Les personnages sont multiples et participent de façon décisive à rendre l’atmosphère du roman pleine d’interrogations, d’aléas et de renversements inattendus. Chaque fois, le couple est sur le point d’être démasqué, mais l’intervention d’imprévus lui permet de rester indemne. Et de s’en sortir, malgré les efforts de journalistes pour découvrir “le pot aux roses”.

Anne H.

Dans les années 50, un couple se forme lors d’une fête au village; rejeté par la famille, il s’installe à Paris dans une loge de concierge; elle, continue d’exercer son métier de prof agrégé d’histoire et dans son temps libre, aide une vieille femme, riche propriétaire majoritaire des logements de la résidence, à gérer ses biens, ses comptes…et commence à détourner de l’argent; la vieille dame décède et le couple ne pouvant plus se passer de ces revenus complémentaires, part dans une histoire infernale; je n’en dis pas plus… J’ai lu l’histoire jusqu’au bout, je voulais savoir comment tout cela allait finir; donc il y a tout de même pas mal de suspense; L’histoire est bien documentée sur les manipulations de capitaux d’entreprises. Le livre se laisse lire pour l’engrenage dans lequel on se laisse mener quand même facilement; l’histoire est bien trouvée et intéressante. Les personnages sont intéressants dans toute leur noirceur; en fin de compte on se dit que ce genre de choses pourrait se produire…ou est déjà arrivé…

Caractéristiques du livre

Type : roman thriller

Date de parution : 24-10-2013

Auteur : Henri Weigel

ISBN: 978-2-312-01413-5

Format : 150×230 mm

Nombre de pages : 320 pages

Série / Collection : Les Editions du Net

Le livre est en vente sur les sites : fnac.fr, amazon.fr, laprocure.com, chapitre.com, decitre.fr, cultura.com, alivreouvert.be, furet.com, myboox.fr. ainsi que sur le site des Editions du Net et dans toute bonne librairie.

La page du livre aux Éditions du Net.

A propos de l’auteur

Henri Weigel  est installé à Besançon (25). Il a 20 ans lorsqu’il écrit son premier roman, jamais publié par manque de temps. Chef d’entreprises, sa carrière l’a absorbée. Il n’a cependant jamais perdu le goût de l’échenri-weigelriture et souvent, ses collègues et interlocuteurs faisaient ressortir la qualité de ses écrits.

A la retraite, Henri Weigel profite de son temps libre pour reprendre cette passion.

Il a commencé à écrire de petits recueils d’énigmes. Puis il est devenu un auteur de romans comme Le côté sombre de la loge, une trilogie policière : Les vérités soustraites, et un thriller : L’ombre de mon ennemi.

Le temps passant, les critiques s’intéressent de plus en plus aux publications d’Henri Weigel. Citons notamment des chroniques sur France Bleu, Radio Massabielle, Tribu Move Magazine, Besançon Votre Ville, IDFM, Eve Mag, …

Le site d’Henri Weigel : 100 énigmes.

Contact presse

Contactez Henri Weigel, l’auteur du livre.

Téléphone : 0681243060

Email : henri.weigel@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>