“Le Pouvoir de l’intime conviction” de Daniel Tahl, un guide passionnant pour se transformer de l’intérieur et se réaliser pleinement

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC

« Il n’y a pas de monde sans observateur »… C’est à partir de cette réflexion en apparence toute simple qu’a été déduite l’incroyable Théorie du projecteur, selon laquelle nous sommes le dieu créateur de notre univers, grâce au Pouvoir de l’intime conviction.

Mais dès lors, une question fondamentale se pose : Pourquoi détenons-nous tous sans le savoir ce pouvoir qui permet de modifier notre monde ?

Dans “Le Pouvoir de l’intime conviction”, publié chez Terre en Ciel Editions, Daniel Tahl s’éloigne de l’approche généralement adoptée par les manuels traitant de ce sujet passionnant, car ils se limitent à une spiritualité abstraite, et donc trop souvent éloignée du quotidien des lecteurs.trices.

Dans cet ouvrage complet, au style accessible à tous, l’auteur nous donne les clés de notre transformation jusqu’à atteindre “l’intime conviction”, un état psychique tout particulier qui permet la production de miracles dans la réalité.

le-pouvoir-de-l-intime-conviction

Un livre né de 30 ans de recherche et d’expérience dans une spiritualité incarnée

D’emblée, Daniel Tahl donne le ton en adoptant une posture cartésienne. A l’image de Descartes, qui a fait de son cogito (“Je pense donc je suis”) la base de sa philosophie, l’auteur appuie son développement sur un axiome de base “Il n’y a pas de monde sans observateur”.

Il souligne :

L’idée est d’amener un changement de paradigme au sein duquel spiritualité et rationalisme ne sont plus ennemis mais synergétiques.

L’auteur, qui travaille sur le sujet depuis l’âge de 17 ans, à travers ses recherches et ses différentes expériences de vie, nourrit une conviction profonde : la notion de “conscience atomique” implique que la vérité se trouve toujours dans une extrême simplicité.

A 10 000 lieues donc de la complexité digne du “Da Vinci Code”, trop souvent inscrite dans l’imaginaire collectif, et qui conduit trop de personnes à croire que mener la vie dont ils rêvent est impossible.

Sommaire

Introduction

La théorie du projecteur

L’alignement avec le moi  : Dix-sept,  À la recherche de ses envies, Les montagnes de raison, Se tromper pour apprendre

Le bon sens de la vis : L’interprétation du monde phénoménal,  Le rejet de toute responsabilité sur l’extérieur, Le gourou

La transformation intérieure : L’honnêteté, La générosité,  La droiture, Effort et volonté / courage ,Les mauvaises herbes, Répercussion sur l’extérieur

L’Hydre de la peur :  Le petit réservoir trouble à l’intérieur,  Vaincre la bête, La peur de l’abandon, La peur de perdre ce que l’on a, La bête ne meurt jamais

L’Ultime vérité : Une étrange différence de perception, La différence entre savoir et conscience,  Le choc de la conscience, La transformation du projecteur (La renaissance d’Alain Ducasse, Le rêve de Victor, La morsure du chat), La mort est imprédictible (Jérôme), Se rapprocher de l’ultime vérité

Le saut de la falaise : Introduction, L’origine du processus, Les montagnes de raison : l’ennemi numéro un, La croisée des chemins, Phase 1 : le saut, Phase 2 : le creux de la vague,  Phase 3 : l’atterrissage, Conclusion

Le mental du guerrier : Introduction, L’ogre de Baku , L’évidence (Se lever tôt, Faire de l’exercice),  Le culte des vertus, Le Zona, Le sanctuaire intérieur, Conclusion

Le pouvoir de l’intime conviction : La chance légendaire du Sam,  Définitions ( L’intime conviction, Les miracles), L’alliage des modules,  La gestion des peurs, Le saut de la falaise,  Le mental du guerrier, L’alignement avec le moi,  L’apparition de l’intime conviction, La théorie du projecteur : une posture cartésienne

Conclusion : La conscience atomique, Existence et immortalité, Le libre arbitre.

Extrait

“Les bouddhistes distinguent d’un côté le « monde de l’esprit » et  d’un autre le « monde phénoménal ».
Tout cela est donc parfaitement clair : il existe une production incessante de nos pensées dans notre monde intérieur (monde de l’esprit), lesquelles génèrent un ensemble de phénomènes dans le monde extérieur (monde phénoménal).
Tout ce qui nous arrive est donc lié à nous, de manière inconsciente la plupart du temps. Le comprendre et l’admettre ne nous permettrait-il pas de provoquer consciemment ce qui survient dans le monde phénoménal ?
L’idée est séduisante mais à double tranchant. En effet, si l’on admet que tout ce qui se passe à l’extérieur n’est qu’une instanciation d’une intériorité abstraite, alors on doit aussi admettre que les phénomènes désagréables, voire tragiques, font partis de cette production interne.

Il y a quelques années, lors d’une conférence bouddhiste, le sujet fut clairement posé sur la table par le Lama Jigmé Rinpoché lorsqu’il parla des liens de cause à effet. Ce genre de débat sismique provoque en général de vives réactions. Je me souviens d’une spectatrice outrée qui prit la parole lorsqu’on lui prêta le micro :

— « Alors si mon fils a un cancer, c’est ma faute ? »

Il lui fut simplement répondu que dans l’univers, la notion de « faute » n’existe pas, il n’y a que le lien de cause à effet. La faute est une invention humaine.

Le lendemain de la tempête de 1999, un homme, constatant qu’un arbre s’est écroulé sur sa voiture désormais pliée en deux, s’exclame :

— « Mais qu’ai-je fait pour mériter cela ? »

Rien du tout, cher Monsieur ! Le vent se moque de notre côté matérialiste, il souffle et les arbres tombent. Le refus d’accepter les phénomènes naturels, comme la mort par exemple, nous conduit à ce genre de pensée dysfonctionnelle : « Où ai-je fauté ? »

Il n’y a pas de faute. Et rejeter la Théorie du projecteur parce que nous nous sentons coupables ne nous fera pas avancer. Ce n’est en réalité qu’un « motif de résistance » (j’emprunte le terme au jargon des psys). Au contraire, ce sont les modifications intérieures que nous voudrons bien apporter par notre remise en question qui nous conduiront au changement.”

Témoignages de lecteurs.trices (avis certifiés)

Sophie : “Un livre rempli de bon sens qui ouvre sur le “soi”. Nous sommes ” les créateurs de notre réalité ” avec cette dualité “ombre et lumière” qui nous anime à accepter pour ÊTRE complètement soi.”

François : “Excellent ouvrage. On sent l’auteur mr THAL Daniel inspirer une théorie du projecteur qui éclaire bien ceux qui ont en besoin. Bel ouvrage à lire et à garder le soir ou le matin. Merci beaucoup monsieur THAL”

Christelle : “Pour le moment, je ne suis qu’au début du livre. Je suis complètement captivée…Je ne suis pas tombée par hasard en le trouvant. Il est arrivé à point sur les questions que je me posais suite à mes expériences. Il est facile à lire surtout pour les visuels grâce aux dessins. Il va à l’essentiel : une révélation ! Hâte de le finir ! Merci Daniel pour ce bel ouvrage. Je reviendrai partager mon avis ! Bien à vous ! “

Une Master-Class pour apprendre à révéler en soi le pouvoir de l’intime conviction

La Master Class organisée par Daniel TAHL est conçue comme un guide à la portée de tous pour permettre à chacun de devenir le créateur de son monde et de matérialiser ses rêves.

Via un smartphone, un PC ou une tablette, les 9 modules du cours sont accessibles 24h/24 et 7j/7. Ils suivent les 9 chapitres du livre et offrent un contenu dense et très qualitatif avec :

  • 3 heures de vidéos au format professionnel (soit 9 vidéos de 20 minutes) ;
  • 86 pages de conseils et d’exercices classés par épisodes

Prix : 89 €

Témoignages de participant.e.s

Eloha : “Exceptionnel de simplicité dans la compréhension de ce que l’intime conviction nous donne comme possibilités pour aller au bout de nos rêves. Indispensable à toutes/tous celles/ceux qui veulent avancer plus vite en prenant du recul sur leurs expériences personnelles, professionnelles, intellectuelles et/ou spirituelles et en faire un formidable tremplin d’épanouissement.”

Nicolas : “Une MC poignante qui aide au quotidien et nous offre d’autres perceptions sur notre évolution et notre compréhension des relations humaines sentimentales les plus profondes merci !”

Isabelle : “Daniel Tahl met à la portée de tous les néophytes du développement personnel des techniques simples à mettre en pratique. Sans rentrer dans la spiritualité afin que les cartésiens puissent se retrouver. Je le recommande.”

A propos de Daniel TAHL

20201008090445-p2-document-ftyt

Daniel Tahl est né en 1973 à Paris, où il grandit dans un quartier populaire.

Très jeune, convaincu que la quête de l’accomplissement de soi constituera sa seule motivation, il s’engage dans un parcours d’autodidacte singulier, avec la ferme intention de concrétiser ses rêves.

Guitariste et compositeur, informaticien, chef d’entreprise (dirigeant d’une société de trente personnes depuis dix ans), il est aussi un auteur à succès.

Publié après La Lumière Noire, son recueil de poèmes illustrés, son roman initiatique L’Homme à la tête de chat s’est déjà vendu à près de 40 000 exemplaires. Parce qu’il ne croit pas à la chance, il y démontre, à partir de sa propre expérience, notre aptitude à modeler notre propre destinée.

Dans Le Pouvoir de l’intime conviction, il nous divulgue les secrets de sa réussite – celle d’un guerrier « positif » et multipotentialiste qui ne recule devant aucun défi.

Informations pratiques

“Le Pouvoir de l’intime conviction” de Daniel Tahl

  • Editeur : Terre en Ciel
  • 167 pages
  • Prix : 14,90 €

Pour en savoir plus

Site web Daniel Tahl : https://danieltahl.com/

Site web Terre en Ciel Editions : https://terre-en-ciel.com/

Facebook : https://www.facebook.com/TahlDaniel

Instagram : https://www.instagram.com/danieltahl/

La master class « Le pouvoir de l’intime conviction » : https://highcoaches.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>