La Journée Internationale du Pardon, pour faire la paix avec soi et avec les autres, se déroulera le 18 septembre 2020

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC    

Qui n’a pas déjà été, à un moment donné, blessé et offensé ? Qui n’a pas aussi souvent causé du tort, soit à d’autres soit à soi-même ?

Il suffit de regarder autour de soi et de voir aussi ce qui se passe dans le monde pour constater à quel point les rancœurs et les rancunes finissent par nous enfermer dans un schéma intérieur destructeur.

Or pour établir un jour une réelle entente entre les êtres et les peuples, le premier palier à atteindre est celui de la paix intérieure, qui passe par la guérison des blessures du cœur qu’offre le pardon.

Avec la Journée Internationale du Pardon, créée en 2019 par Olivier Clerc, une vraie dynamique positive et fédératrice s’est mise en place.

La première édition l’an dernier a été un gros succès avec 130 événements programmés dans une vingtaine de pays différents, regroupant plus d’une dizaine d’approches différentes du pardon. Les médias lui ont réservé un formidable accueil avec des passages sur plusieurs chaînes de TV nationales, des pleines pages dans des quotidiens nationaux, des mentions dans un large nombre de médias en France, Suisse, Belgique, au Tchad, au Liban, etc.

La 2ème édition se déroulera le 18 septembre 2020.

En proposant cette démarche accessible à tous, sous une multitude de formes, sans distinction ni restriction (peu importe la religion, la nationalité…), nous voulons initier un changement profond des mentalités et ouvrir la voie à une relation positive avec autrui et avec nous-mêmes.

Olivier Clerc, fondateur

20200615125205-p1-document-slyl

Fédérer autour du pardon dans tous les pays du monde

« Sans pardon, il n’y a pas d’avenir » Desmond Tutu

Le 18 septembre 2020, l’Association Pardon International (API) réitère la Journée Internationale du Pardon, un événement universel qui invite à vivre une expérience transformatrice : se débarrasser des rancœurs et amertumes toxiques que nous nourrissons tous les uns envers les autres.

Cet événement transnational, transreligieux & trans-méthodes, innove par son approche laïque et universelle : au-delà des manifestations déjà existantes dans certains pays et certaines religions, la JIP rassemble toutes les personnes, dans le monde entier, qui cheminent vers le pardon, une véritable « guérison du cœur » accessible à tous.

Olivier Clerc, le président de l’API, souligne :

Il n’existe aucun autre événement regroupant autant de pays (une vingtaine l’an dernier) et de méthodes différentes. La Journée Internationale du Pardon a l’ambition de s’affranchir des cloisonnements afin d’œuvrer ensemble à l’essentiel : créer plus de fraternité entre les hommes et les femmes, quelles que soient leurs origines, leurs nationalités ou leurs croyances.

Le pardon est ce qui permet au cœur de guérir, de se soulager de son fardeau de rancune, de ressentiment, de colère, de chagrin ou de haine, et de retrouver sa pleine capacité à aimer.

Durant la Journée Internationale du Pardon, des milliers, voire des dizaines de milliers de personnes vont assister dans le monde entier (France, Suisse, États-Unis, Belgique, Algérie, Estonie, Pologne, Uruguay, Île Maurice, Maroc, Canada…) à des centaines d’événements différents.

pardon

Comment participer ?

C’est très simple !

Il suffit de se rendre sur le site de la JIP pour trouver la liste de toutes les manifestations (physiques ou en ligne) avec tous les détails (lieu, intervenant, langue).

Ceux/celles qui le souhaitent peuvent aussi organiser quelque chose ce jour-là à petite, moyenne ou grande échelle, en contactant directement l’API à cette adresse : jip-ifd@assoc-pardon-international.org.

Zoom sur les multiples animations prévues dans la francophonie

animations pardon« Vous obtiendrez plus dans ce monde avec le pardon qu’avec des actes de représailles » (Nelson Mandela)

De multiples manifestations, qu’elles soient laïques ou d’inspiration spirituelle, sont déjà prévues dans toute la francophonie : des conférences, des ateliers, des projections de films ou documentaires, des méditations guidées (notamment en ligne), des Cercles de Pardon, des retransmissions live d’événements publics via les réseaux sociaux, des événements 100 % numériques, etc.

Voici par exemple quelques initiatives :

  • Des Cercles de Pardon en France, Suisse, Belgique, au Maroc et au Québec ;
  • Une journée de rencontre autour de Ho’oponopono, avec Maria-Elisa Hurtado-Graciet à Lavelanet ;
  • Des témoignages en chanson et vidéo, suivis d’une expérience de l’Holoenergetic (Dr Laskow), avec Zaida Portela à Paris ;
  • Une soirée partage à Genève, avec Bernard Groom, Martine Garcin-Fradet et Roger Baumann… qui se prolongera le samedi et le dimanche avec des ateliers pratiques ;
  • Soirée « Le pardon et ses dimensions dans le soufisme », en Algérie, avec Benslimane Radia et Ghebalou Yamilé ;
  • Projection du documentaire L’Effet Pardon de Denis-Fabien Corlin à Oullins ;
  • Free-Hugs de pardon dans les rues de Bordeaux, avec Nathalie Buczek ;
  • Etc.

Le soutien de partenaires reconnus

La Journée Internationale du Pardon est activement soutenue par :

 La International School of Forgiveness, fondée à Rome par Daniel Lumera.

 The Path to Forgiveness, créé en Californie par l’avocate Eileen Barker.

L’Association Laskow Holoenergetic créée par le Dr Leonard Laskow.

Les praticiens du Radical Forgiveness créé par Colin Tipping.

Un événement de grande ampleur organisé par l’Association Pardon International (API)

API

L’Association Pardon International (API) a vu le jour le 1er mai 2015. Elle est destinée à favoriser l’étude et la pratique du pardon, sous ses multiples formes, qu’elles soient religieuses ou non.

Elle soutient particulièrement le développement rapide des Cercles de Pardon dans le monde, une approche totalement laïque qui permet à chacun(e) d’apprendre à se libérer des tensions et des rancunes grâce au rituel de pardon élaboré par Olivier Clerc, le Président de l’API.

Elle est dirigée par un Conseil d’Administration d’une dizaine de membres, et elle bénéficie du soutien d’un remarquable éventail de membres d’honneur, parmi lesquels figurent des représentants prestigieux de traditions très différentes et de nombreux pays, parmi lesquels :

  • Don Miguel Ruiz, auteur des Quatre Accords Toltèques
  • Dr Fred Luskin, directeur des Standford University Forgiveness Projects
  • Phakyab Rinpoché, moine bouddhiste tibétain
  • Marina Cantacuzino, fondatrice du Forgiveness Project à Londres
  • Bassam Aramin, de Palestine, membre de Parents’ Circle
  • Michal Pundak Sagie, d’Israël, membre de Parent’s Circle
  • Alain Michel, créateur de l’association Artisans de Paix

Portrait d’Olivier Clerc

OC-JIP-2019

Olivier Clerc est un passionné aux multiples casquettes ! Il est à la fois auteur, formateur et organisateur d’événements sur les thèmes du développement personnel et de la spiritualité au sens large. Très prolifique, il a déjà publié plus de 20 livres qui ont été traduits dans une quinzaine de langues.

En 1999, il traduit et publie notamment « Les Quatre Accords Toltèques » de Don Miguel Ruiz. Une expérience qui va littéralement transformer sa vie ! La même année, il rencontre en effet cet auteur au Mexique et vit une bouleversante expérience de pardon. Il raconte cette histoire dix ans plus tard dans « Le Don du Pardon », un ouvrage traduit en 8 langues, sorti en 2010 aux éditions Trédaniel.

Animé par la volonté de partager et de transmettre, Olivier crée ensuite des ateliers sur le pardon, puis lance en 2012 les Cercles de Pardon. Aujourd’hui, il existe plus de 230 Cercles de Pardon actifs dans une quinzaine de pays et 75 séances de groupe sont organisées en moyenne chaque mois.

Toujours en 2012, Olivier et son épouse imaginent les Journées du Pardon, un événement fédérateur qui rassemble chaque année durant 4 ans une vingtaine d’intervenants internationaux et plus de 200 participants sur le site du Val de Consolation, dans le Doubs.

Cette expérience puissante lui donne l’idée d’une Journée Internationale du Pardon, un concept inédit à vocation universelle : dans un maximum de pays, de façon simultanée, chacun(e) d’entre nous est invité à mettre en œuvre ou à participer à une manifestation autour du pardon (une conférence, un concert, un cercle de pardon, un temps de prière, une projection de film, …).

À terme, cette journée a vocation à être inscrite dans la liste des Journées mondiales recensées par l’ONU et l’UNESCO pour la rendre incontournable et l’étendre à toujours plus de pays et d’approches différentes.

Pour en savoir plus

Site web : https://www.journeeinternationaledupardon.org/

Facebook : https://www.facebook.com/JIPIFD/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>