HeHop, la seule application en France qui apporte la preuve de violences et prévient les agressions

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC

Alors que les violences intra familiales sont au cœur des débats dans l’Hexagone et que le nombre de plaintes pour agressions sexuelles augmente chaque année, une nouvelle application, prochainement téléchargeable gratuitement sur IOS et Android, permet de faciliter la capture de preuves audio, vidéo et photo de faits de violence dans la sphère privée, professionnelle et publique.

Il s’agit de HeHop.

20191105130940-p1-document-awnoCette solution technologique permet de capturer des preuves de violence, de les stocker dans un environnement sécurisé et accessible à tout moment, de fournir des éléments tangibles au récit de la victime et de donner à la justice des preuves non réfutables.

Un constat alarmant : le manque de preuves des faits de violence

121 femmes, 34 hommes et 25 enfants ont été tués en France en 2018 dans le cadre de violences intra familiales. 50% des homicides ont été commis par des femmes subissant des violences de leur conjoint et leur ayant donné la mort en voulant se défendre. 70% des auteurs de féminicides avaient déjà commis des violences sur la victime (récidivistes). 1 victime de féminicide sur 3 avait déposé plainte… classée sans suite.

Au 31 octobre 2019, le nombre de féminicides s’élevait déjà à 126.

En 2018, en France, le nombre de plaintes pour agressions sexuelles a augmenté de 19% alors que le nombre de condamnations dans le cadre d’un procès pour agressions sexuelles a baissé de 40%.

Dans le cas des poursuites pour viol, le constat est encore plus accablant. En effet, sur 1 000 viols, seules 100 personnes portent plainte :

  • Sur ces 100 plaintes, 73 sont classées sans suite par manque de preuve.
  • Sur les 27 mises en examen, 10 sont de nouveau classées sans suite par insuffisance de preuves pour aller plus loin et 16 sont requalifiées en délit mineur.
  • UNE seule plainte sur 100 aboutira à une condamnation de l’auteur des actes !

C’est donc une réalité, face aux violences, un élément fait systématiquement défaut quand il y a plainte et instruction : la preuve. Résultat, non seulement les victimes sont confrontées à un parcours judiciaire lui-même violent, mais leur demande de réparation n’aboutit le plus souvent jamais.

A l’occasion d’un événement organisé en juin 2018 par le G9+ sur les outils numériques au service de la lutte contre la violence, Myriam Quemener, Avocat Général à la Cour d’appel de Paris évoquait le parcours une violence sur la violence en parlant des victimes confrontées à la justice en manque de moyens.

Face aux violences, comment agir ?

Pour pallier ces violences, 4 entrepreneurs ont lancé HeHop cette année, une Association loi 1901 et d’intérêt général, dont la mission est d’aider les victimes et leurs familles, les forces de police et gendarmerie, les tribunaux et la Société à lutter efficacement contre la violence faite aux femmes et aux hommes et mettre les agresseurs hors d’état de nuire.

Qui sont les hommes et femmes à l’origine de HeHop ?

20191105130940-p2-document-uxiuSandy Beky est à l’origine de HeHop. Elle est experte en leadership et en économie circulaire, marquée par une actualité qui rappelle trop souvent l’impasse judiciaire face aux violences subies par des femmes et des hommes brisé.e.s, et atterrée par les propos de Maître Quemener.

Elle est rejointe par :

  • Marc Couloigner (rencontré grâce au réseau social Twitter), mathématicien et expert en blockchain
  • Isabelle Henkens (rencontrée au sein du réseau Professional Women’s Network Paris), juriste et psychologue qui s’intéresse de près à ce sujet de la violence faite aux individus au travail, dans le huis clos familial, sur les campus universitaires, dans l’Eglise, etc.
  • Britt Artmeier (amie et voisine de Isabelle), auteure compositrice et web designer.

Historique de l’Association HeHop

Avril – Mai 2019

Création de l’Association de loi 1901.

Candidature à la Fabrique Aviva.

Mise en place du site web.

Juin 2019

_BTB3305.NEF

HeHop est l’un des 30 finalistes du Congrès International Francophone des Agressions Sexuelles.

Juillet 2019

HeHop est l’un 15 finalistes du European Social Innovation Tournament (parmi 168 projets venant de 21 pays).

Septembre 2019

HeHop est l’un des 40 projets gagnants de la Fabrique Aviva.

Lancement du développement de l’application.

Lancement de la plateforme de dons en ligne.

Constitution de l’advisory board.

Comment HeHop fonctionne ?

hehopHeHop est une application qui se télécharge gratuitement sur Smartphone, tablette, montre connectée, à partir des plateformes de téléchargement IOS ou Android. Elle est réservée aux adultes de 18 ans et plus. Tout utilisateur doit créer un compte.

En situation de danger, grâce à une commande vocale pré-enregistrée et connue seule de la victime, l’application se déclenche à distance et enregistre ce qui se passe.

Si la fonction “capture de photos” est utile pour prendre des photos de marques physiques et attester de l’heure et de la localisation de ces marques dans le but de renforcer les preuves capturées dans un enregistrement sonore, la fonction “vidéo” est quant à elle utile pour les témoins.

HeHop : que deviennent les fichiers capturés ?

Une fois les fichiers capturés par l’application, ils sont enregistrés sur la blockchain et cryptés sur un serveur ultra sécurisé afin de garantir leur conformité à l’original. Si l’appareil de la victime est volé, ou détruit, les fichiers restent récupérables sur le serveur HeHop. Cela permet aussi d’y accéder à tout moment ; un élément important lorsque l’on sait que les victimes de violence mettent des mois, voire des années avant de dénoncer des faits de violence conjugale ou autre.

Pourquoi les preuves HeHop sont indispensables ?

Avoir des preuves sécurisées permet ainsi :

  • Aux victimes de renforcer leur dossier judiciaire ;
  • Aux forces de police et gendarmerie de pouvoir instruire la plainte ;
  • Aux magistrats de pouvoir condamner.

HeHop gagne le premier prix du tournoi européen de l’innovation sociale organisé par la BPI

20191105130940-p3-document-wisnGrâce à son caractère innovant et son impact sociétal, HeHop a remporté le premier prix du tournoi européen de l’innovation sociale organisé par la Banque Européenne d’Investissement, le 24 octobre 2019 à Dublin.

HeHop est en effet l’unique application en France offrant la possibilité de faciliter la saisie de preuves de faits de violence en les cryptant sur la blockchain.

A propos de Sandy Beky

20191105130940-p7-document-hsfkD’origine multiculturelle, Sandy Beky a grandi à Madagascar, vécu en Belgique, en Italie, au Royaume-Uni et a partagé pendant 12 ans son temps entre Paris et la Californie. Du marketing au développement durable en passant par les services et la diversité, elle a pendant 18 ans dirigé des programmes de transformation complexes pour trois multinationales leaders de leur secteur.

De ce passage en entreprise, au contact d’équipes interculturelles, transversales et virtuelles, elle retient que l’humain reste au cœur des systèmes, des changements et des transitions, quelles que soient l’évolution de la technologie et la sophistication des outils et des processus.

Une conviction forte qui l’a amené en 2014 à créer KyoSei Solutions Lab pour accompagner et promouvoir l’émergence de nouvelles pratiques de leadership. Son action en entreprise s’enrichit d’une pratique académique dans les cursus Masters, MBA et EMBA pour créer un mouvement continu entre les décideurs d’aujourd’hui et les leaders de demain.

Sensibilisée depuis plus de 10 ans aux questions de complémentarité professionnelle entre les femmes et les hommes, elle a été activement engagée dans le réseau Professional Women’s Network Paris (en tant que Présidente puis Marraine du programme de mentoring). Elle est aujourd’hui membre de la délégation française au Global Summit of Women et soutient la campagne #REDforExecutive Women portée par le photographe Gaël Dupret.

20191105130940-p6-document-atrnDiplômée de HEC (ExecutiveMBA), Sandy est une praticienne certifiée en coaching développement, en Programmation Neuro Linguistique et en Ennéagramme. Elle est également titulaire d’une certification en Economie Circulaire et en ISO26000, la norme relative à la responsabilité sociétale des entreprises et organisations.

Convaincue de la puissance du lien humain dans l’apprentissage, l’adoption de nouveaux usages et la création de valeur, elle est co-auteure de plusieurs ouvrages collectifs sur les réseaux sociaux (612 Rencontres sur les réseaux sociaux, l’accès à l’information et aux réseaux sociaux rend-il plus innovant.e ?), les réseaux féminins (Networking the new Ariadne’s thread), le mentoring (Mentoring a powerful tool for women), les relations en entreprise (Osez la convivialité) et l’économie circulaire appliquée au management des ressources humaines (Tendances culturelles et sociales de la valeur).

Pour en savoir plus

Site Internet : https://hehop.net/

Soutenir HeHop : https://hehop.net/soutenir-hehop/

Compte Twitter : https://twitter.com/_hehop?lang=en

Vidéo YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=O1iYx1VILiA&feature=emb_logo

1 Commentaire(s)

  • Franssen 11 avril 2020 at 21 h 14 min

    Bonjour
    Apple store ne Trouve pas votre application. Merci de m indiquer la marche à suivre
    Cordialement
    Katherine Franssen

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>