L’Institut National du Viager®, un viager éthique qui développe l’autonomie et l’indépendance des seniors

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

Alors que plus de 16 millions de Français ont plus de 60 ans (source), on sait que pour 71% des seniors, leur retraite n’est pas suffisante pour vivre correctement (source).

Dans ce contexte, comment se mettre à l’abri pour rester dans leur « home sweet home », mettre à l’abri ses proches, et transmettre quelque chose à sa famille à son départ ? Il existe une solution fiable et avantageuse pour gagner en confort et en autonomie, tout en se constituant un patrimoine financier : le viager.

C’est pour faire connaître toutes les opportunités que le viager représente, aux niveaux social, humain, patrimonial et fiscal que Dominique Charrier a créé l’Institut National du Viager®. Son objectif : faire connaître le viager et combattre les préjugés qui lui collent à la peau !

800x300

L’Institut National du Viager® : le viager comme investissement rentable et socialement responsable

Le viager est une transaction intergénérationnelle, volontaire et active, à l’opposé de l’héritage, qui est provoqué involontairement par le décès du propriétaire : les seniors deviennent ici les acteurs de leur indépendance d’aujourd’hui et de demain.

Ce concept bien connu, et pourtant novateur dans sa dimension sociale et solidaire, est généralement utilisé dans deux situations :

Le premier cas, le viager occupé avec rente, concerne une personne âgée qui voit dans le viager une opportunité d’améliorer ses conditions matérielles pour ses vieux jours. Elle peut rester chez elle et subvenir à ses besoins, sans se soucier des gros travaux d’entretien qui incombent alors à l’acheteur.

Le second cas concerne la personne âgée, propriétaire de sa maison, qui n’a pas de problèmes financiers mais qui veut utiliser le viager dans une stratégie de transmission patrimoniale. Dans ce cas, elle peut opter pour une formule très efficace (quoique méconnue) : le viager occupé sans rente. Avec ce système, la totalité du prix est payée comptant (déduit d’une moins-value pour occupation à vie correspondant à un loyer payé d’avance) et ce, sans versement d’une rente viagère. Ce comptant net d’impôt, équivaut à environ 40 à 50% de la valeur vénale du bien, le vendeur se gardant un droit d’occupation à vie… Il s’agit d’une vraie garantie pour préserver l’intérêt familial et personnel des héritiers !

Dominique Charrier souligne :

Il faut arrêter de voir le viager comme une vente morose qui parie sur la mort du vendeur ! Dans la réalité, c’est tout l’inverse qui se produit : on parie sur la vie et la dignité du vendeur pour mieux lui éviter d’avoir à aller dans un EPHAD. Car il ne faut pas se voiler la face : le plus souvent, nos aîné(e)s n’ont pas assez de revenus pour financer leur 4ème âge.

Le choix de l’éthique : un engagement fort et durable

Et si le viager, encore trop souvent perçu comme le vilain petit canard de l’immobilier, était en réalité une solution équitable et pérenne, satisfaisante pour toutes les parties en présence ?

Dominique en est convaincu : pour se développer, le viager ne peut qu’être éthique et responsable. Parce que derrière chaque vente en viager, il y a l’histoire d’une personne avec tout ce qu’elle implique comme aspirations, besoins et envies.

Il faut savoir être à l’écoute, rassurer, identifier les attentes et proposer LA bonne solution, celle qui fera de chaque vente en viager un investissement socialement responsable.

L’enjeu est de taille : le Conseil d’Orientation des Retraites prévoit que dans une dizaine d’années à peine, le niveau de vie des retraités deviendra inférieur à la moyenne (source).

Avec le viager, acquéreurs et investisseurs ont ainsi l’opportunité de faire fructifier leur argent tout en contribuant à construire un monde meilleur dans lequel nos aîné(e)s auront la possibilité de vivre dignement et sereinement.

À propos de Dominique Charrier, fondateur de l’Institut National du Viager®

Photo Viager Ethique.1

Dominique Charrier faisait figure de pionnier quand il s’est lancé dans le viager il y a plus de quarante ans. À l’époque, il est tout juste titulaire d’une Licence de Droit et il vient d’avoir un véritable coup de foudre pour l’immobilier. Alors, en 1977, il décide de prendre une décision qui se révélera être le meilleur choix de sa vie professionnelle : l’acquisition d’une agence immobilière spécialisée dans le viager.

Une rencontre décisive va lui confirmer qu’il est sur la bonne voie : celle de M. Henri Xénard, le créateur du barème du Centre d’Etude du Viager.

Dominique confie :

La vision d’Henri Xénard m’a beaucoup inspiré ! Il estimait que le vendeur était plus important que le bien à vendre. Et j’ai toujours pratiqué mon métier en ce sens ! À un détail près : si je m’attache à toujours préserver les besoins du vendeur, je prends aussi en compte l’intérêt de l’acheteur. L’idée est de parvenir à une opération équilibrée et positive pour tous.

Alors que le mot « viager » fait peur, car il est perçu comme étant une façon de profiter de la mort de quelqu’un, Dominique fait bouger les lignes en montrant que l’achat au viager est une opération éthique qui préserve la qualité de vie du vendeur, en lui permettant de vieillir paisiblement chez lui.

Cette profonde réflexion pousse Dominique à aller encore plus loin en lançant L’Institut National du Viager® et Viager Éthique®. Aujourd’hui, Dominique cherche un associé ou un partenaire avec la même déontologie que lui pour développer sa nouvelle organisation : PROXIVIA. Le but de cette dernière est de proposer le viager auprès de l’ensemble des professionnels de l’immobilier sur tout le territoire français.

Pour en savoir plus

Site web : https://www.viager-ethique.fr/

Dossier de presse : https://www.relations-publiques.pro/wp-content/uploads/dp/institutnationalduviager.pdf

Facebook : https://www.facebook.com/institutnationalduviager/

Twitter : https://twitter.com/Viagerethique

LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/l’institut-national-du-viager/

Contact presse

Dominique Charrier

Mail : dominique.charrier@gmail.com

Tél : 06 62 55 93 20

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>