Médecin, lève-toi ! Un livre coup de poing pour remettre l’humain au cœur de la médecine

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

La médecine d’aujourd’hui serait-elle en passe d’avoir perdu toute son humanité ? L’empathie est-elle véritablement une perte de temps ? C’est cette question dérangeante et brûlante d’actualité que nous pose dans son nouvel ouvrage le Dr. Philippe Baudon.

Lorsqu’il diagnostique chez son épouse une tumeur cérébrale rare et particulièrement agressive – un Glioblastome du type de celui qui emportait en 2008 le célèbre couturier Yves Saint Laurent et cet été le sénateur américain John McCain – l’auteur va soudainement basculer, passant du monde des médecins à celui des malades en souffrance et de leurs aidants, lors d’une véritable descente aux enfers. Et contrairement à ce que l’on pense, l’enfer, ce n’est pas que la maladie.

Durant de longs mois, il sera confronté à la réalité des malades en sursis, une réalité où le manque d’empathie flirte parfois avec une certaine forme de malveillance psychologique, la déconsidération de la notion de vie et la banalisation de la mort.

Face à un corps médical dénué de toute sensibilité, enfermé dans une carapace de protection tant émotionnelle que juridique, nous rencontrons les patients, leurs familles, eux qui n’attendent qu’un regard, qu’un sourire, qu’un petit mot… Le droit à la dignité en somme.

Pour le médecin généraliste Philippe Baudon, lauréat de l’Académie nationale de médecine, certifié d’hématologie en biologie humaine et co-auteur de l’Alimentation pendant la grossesse (éditions Robert Laffont), la situation est intolérable, urgente.

Décidé à réveiller les consciences, celles des médecins d’aujourd’hui, et celles de leurs patients, tous en situation de forte crise émotionnelle, il lance l’alerte et signe Médecin, lève-toi ! aux éditions Nymphéas.

Capture d’écran 2018-10-08 à 15.57.25

Philippe Baudon, un médecin témoigne pour ré-humaniser la médecine

« Le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. »

Albert Einstein

 

Aux côtés de son épouse, mais aussi des nombreux patients atteints de la même maladie et de leurs proches, il partage avec nous le quotidien insoupçonnable de malades qui se battent pour vivre, une réalité qu’on a peine à imaginer.

Il confie,

Dans ce grand hôpital parisien, je découvrais très rapidement et avec effroi la détresse de tous ces êtres fragilisés, ne cherchant en réalité dans le regard des médecins, qu’une minuscule lueur d’espoir, faute de ressentir un quelconque soutien. Pourtant tous ces malades possédaient en eux un courage inespéré et une rage de vivre rare. Dans de telles conditions, je ne pouvais qu’ouvrir les yeux sur une forme de maltraitance psychologique infligée aux patients dans leur ensemble, avec pour ces malades et leurs familles le sentiment très fort qu’ils avaient été abandonnés. 

Cette réalité, ni le mari, ni le médecin ne peut la supporter et l’admettre.

Malgré toute ma pudeur et ma fierté, je ne peux pas taire ce qu’a vécu mon épouse au nom de l’incommensurable détresse des patients d’aujourd’hui, confrontés à leur tour à la terrible perte d’humanité de certains médecins qui s’affranchissent en toute impunité des fondamentaux du plus beau métier du monde.

Le Dr. Philippe Baudon décide alors de dénoncer cette réalité que personne ne veut voir, et que personne n’ose révéler. Mais c’est bien là notre devoir si nous souhaitons que les choses changent, car elles peuvent et elles doivent changer.

Un témoignage choc, un cri d’alerte

A travers son histoire, le médecin livre un témoignage choc sur une médecine désormais dénuée d’empathie et de bienveillance : des valeurs qui devraient être au cœur de la démarche médicale et même thérapeutique. Au fil des pages, l’auteur partage son vécu et son regard avec ses lecteurs, leur fait côtoyer l’inacceptable et devient lanceur d’alerte.

Comment un tel gouffre a-t-il pu se créer entre les médecins et leurs patients ? Et surtout, comment justifier les attitudes profondément inhumaines constatées dans les hôpitaux à l’encontre des patients les plus fragiles ?

L’hôpital serait-il devenu inhospitalier ? Sans pitié ?

On parle de malades en sursis, de survivants, leur ôtant d’office leur espoir de vie. Une condamnation anticipée qui autorisera des expérimentations humaines inacceptables. Que peut-on faire ? Doit-on vraiment accepter l’inacceptable sans rien dire ? Non.

Les médecins ont-ils le droit de prédire à leurs patients un avenir sans issu ? Seraient-ils en passe de devenir des diseurs de mauvaise aventure, eux dont la vocation est par essence de défendre la vie et d’alléger les souffrances.

Oscar Wilde, Einstein, Anatole France, Jacques Prévert, Picasso, James Bond, André Malraux, Molière, Céline, Léon-Paul Fargue, et bien sûr Hippocrate : ce livre donne la parole aux personnages illustres de l’Histoire pour dénoncer et condamner les abus d’une profession qui n’a tristement plus le temps d’être tournée vers l’Humain.

Le docteur Philippe Baudon, affirme :

Je n’ai qu’un souhait, qu’une ambition : rester positif en toutes circonstances et réveiller les consciences : celles des médecins d’aujourd’hui, celles de leurs patients, celles du monde médical et hospitalier, celles des citoyens ET humains que nous sommes tous.

De la déshumanisation naît pourtant l’Amour…

Au fil des pages, le lecteur se trouve plongé dans une réalité qui le touche. Lui, ses proches. Celles et ceux qu’il aime.

L’histoire que nous propose l’auteur raconte avec une grande dignité le combat d’une femme, d’un homme, de toute une famille ; la fraternité qui nous unit pour soutenir celles et ceux qui nous sont chers et qui se trouvent dans l’adversité.

A le lire, le lecteur ne peut s’empêcher d’éprouver de vives émotions face à une douleur universelle, de l’admiration face à cette rage de vivre des patients en lutte pour la vie, des frissons tant les moments vécus sont poignants.

Une réalité vécue en silence par des centaines de milliers de patients en France, et enfin révélée au grand jour.

Les patients n’en deviennent que plus humains, leurs sentiments que plus vivants, leurs êtres, leurs pensées, et leur chair… qu’Amour.

Car c’est bien l’amour que l’on retient du livre. Celui d’époux aimants, celui du combat de toute une famille. Pour le droit à l’espoir. Pour le droit à la dignité.

Un livre écrit avec une plume fluide et sincère, qui malgré l’intensité de ses révélations et la force de son actualité, se dévore comme un roman. En espérant que cette réalité ne soit bientôt plus qu’une fiction. C’est en tous cas l’intention de l’auteur, mettre des mots sur l’inacceptable pour ouvrir la voie d’un avenir meilleur.

 

Informations pratiques

Médecin, lève-toi !

  • Editions Nymphéas
  • Parution : 8 Novembre 2018
  • 200 pages
  • ISBN : 978-2-490674-00-8
  • 14,90€

Contact presse

Fleur Baudon

Email : fleur@arts-city.com

Téléphone : 06 67 64 55 30

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>