En matière amoureuse, les femmes font désormais le premier pas !

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

En matière de séduction et de relations hommes/femmes, il y a clairement un avant et un après #MeToo et #BalanceTonPorc.

Au-delà de la lutte justifiée contre les violences sexistes, ces mouvements ont aussi contribué à interroger la société sur le rôle de chacun dans les rencontres amoureuses.

L’homme doit-il nécessairement faire le premier pas ? Quand et jusqu’où peut-il prendre des initiatives pour éviter tout malentendu si le coup de cœur éprouvé n’est finalement pas réciproque ? Nombreux sont ceux qui redoutent qu’une maladresse, mal interprétée, ne leur cause des torts.

La  récente polémique autour de la publicité Pathé Gaumont, perçue selon les individus comme “romantique” ou “gênante” (source), montre d’ailleurs que les codes autour de la rencontre amoureuse ont considérablement évolué.

Valérie Bruat, coach en relation amoureuse et dirigeante d’agence matrimoniale, constate un changement profond et durable lorsqu’il s’agit d’oser aller au-devant de l’autre.

Elle souligne :

Certains hommes ont perdu leurs repères, ils se remettent en question et se sentent perturbés par ces nouveaux rapports de séduction. Ils ne savent plus comment procéder pour aborder les femmes. En parallèle, les femmes ne veulent plus rester passives, elles sont de plus en plus nombreuses à oser faire le premier pas !

Zoom sur les nouvelles tendances en matière de séduction.

agence-rencontres-hommes-femmes

L’approche amoureuse est en pleine mutation

La question de l’égalité est désormais bien présente dans le domaine de la drague, et elle concerne autant les femmes que les hommes.

Une étude publiée en juillet (source) a notamment révélé que pour 2/3 des Français, il n’y a pas de règle en matière de séduction : les hommes ou les femmes peuvent être à l’origine de l’initiative.

Les femmes ne veulent plus rester cantonnées à une position passive, elles proposent et sont à l’origine des rencontres.

Valérie Bruat nuance :

Il existe tout de même des différences de comportements selon la génération. Les jeunes femmes autour de 25 ans n’hésitent plus à affirmer leurs préférences.  Celles de moins de 40 ans sont aussi plus à l’aise, fortes de leurs études et de leurs réussites professionnelles. En revanche, les femmes de plus de 50 ans veulent être courtisées, elles considèrent que c’est à l’homme de faire le premier pas.

Une autre vision de la séduction

La séduction “à l’ancienne”, trop insistante et trop envahissante, est révolue. Désormais, l’accent est mis sur le naturel, la spontanéité et l’écoute.

Ce n’est pas un hasard si, pour les femmes comme pour les hommes, le compliment qui flatte le plus est celui visant la personnalité plutôt que le physique !

Valérie Bruat confirme :

On assiste à une réévaluation des rapports hommes/femmes dans la rencontre et dans la relation amoureuse. Dans les faits, chacun(e) apprend à s’approprier ce nouveau rapport d’équité et à créer un cadre de séduction dans lequel le respect de l’autre tient une place déterminante.

Les sites de rencontre à la traîne

Dans ce contexte, les sites de rencontre sont en total décalage avec les nouvelles attentes en matière de rencontres : 82% des premiers messages en France y sont envoyées par des hommes (étude Once menée à l’échelle européenne), et les initiatives féminines restent majoritairement mal perçues.  Même si certaines applications tentent d’inverser la donne, force est de constater qu’elles ne sont pas en phase avec les comportements amoureux post-#MeToo.

Mais paradoxalement, la séduction est aussi plus compliquée sur ces supports pour les hommes à la recherche d’une relation sérieuse : excédée par les harceleurs ou par les profils ne voulant qu’une aventure éphémère, les femmes ne répondent plus ou se montrent ultra-sélectives.

Les agences matrimoniales “nouvelle génération”, qui utilisent aussi les outils du numérique, apportent alors un vrai “plus” à tous ceux/celles souhaitant construire une relation amoureuse équilibrée.

Dans ses agences, Valérie Bruat met l’accent sur l’écoute et la proximité avec ses adhérents(es) pour que chacun(e) puisse trouver l’âme sœur grâce à de véritables rencontres.

A propos de Valérie Bruat, “Artisan de l’amour”

vab-300x300

Valérie Bruat travaille depuis 2002 dans le domaine de la relation amoureuse à Paris et en Île-de-France. A la direction des agences Entre Elle et Lui et de Inter-Contacts-Paris, elle a bâti sa réputation et son sérieux sur ses critères d’adhésion sélectifs et son savoir-faire dans les dynamiques relationnelles et privées.

Avec plus de 16 ans d’expérience, elle est souvent présentée comme une artisan de l’Amour lors de ses interventions dans les plus grands médias français (JT de France 2, Europe 1, RTL, RMC, Le Parisien, France Info, 20 Minutes, etc). Dynamique et innovante, elle a su moderniser l’image de l’agence matrimoniale traditionnelle en développant depuis 2012 un concept « d’agence relationnelle pour célibataires » conjuguant écoute, proximité et sérieux.

Preuve de son sérieux et de ses compétences, Valérie Bruat s’est vue décerner depuis plusieurs années consécutives, le prix d’Excellence de l’ONCRH (Ordre National des Conseillers en Relations Humaines) pour « son professionnalisme, son sens du relationnel et de l’accueil et la performance de sa prestation ».

Pour en savoir plus

Site web : https://entreelleetlui-rencontres-paris.fr/

Facebook : https://www.facebook.com/agence.relationnelle

Instagram : https://www.instagram.com/entreelleetlui/

Contact presse

Valérie Bruat

E-mail : entreelleetlui75@gmail.com

Tél. 06 06 82 26 76

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>