Violences, inceste, schizophrénie… « Les Flammes du Diable » : l’histoire vraie d’une famille tenue en marge de la société par le père de famille

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

Il était fils de directeur d’école et pourtant aucun de ses cinq enfants n’était scolarisé.

Il était chrétien et marié mais vivait avec deux femmes sous son toit : son épouse et sa maîtresse.

Il menait la vie d’un cas social mais écoutait de la musique classique.

Il n’y avait aucun livre à la maison mais il connaissait les grands classiques de la littérature.

On saisit déjà, à travers ces quelques phrases, l’ambiguïté et la complexité du personnage du père dans le roman « Les Flammes du Diable » écrit par Alice Deloi et édité par Edilivre. Proche de l’autobiographie, cet ouvrage retrace l’existence d’une famille – la famille d’Alice - évoluant dans une marginalité complète à cause d’un père de famille manipulateur, violent et incestueux.

Une famille tenue dans la marginalité

Un père de famille tout en contradiction

Dans ce roman tiré de sa propre histoire, Alice Deloi décrit son père comme une personne dotée d’une intelligence manipulatrice et d’un grand pouvoir de persuasion. C’est également une personne violente, enchaînant les échecs professionnels et ayant des tendances pédophiles et incestueuses. Il est pourtant tout le contraire de l’archétype de l’alcoolique/marginal classique.

Fils de parents tous deux directrice et directeur d’école, il a pourtant choisi une scolarité chaotique qui l’a très tôt poussé vers la marginalité. Sans qualification particulière, l’auteure raconte comment il enchaîne les tentatives professionnelles décousues, au détriment de sa propre famille ( création d’un élevage de lapins et de cochons d’inde, d’une belle galerie de peinture, etc).

Persuadé d’être recherché par toutes les polices du pays, il impose à sa famille des déménagements fréquents dans la région normande, puis à travers toute la France, réussissant ainsi à berner l’administration et les services sociaux. 

L’auteure précise :

Le père – mon père – a finalement répété ce qu’il a vécu dans son enfance. Il a une histoire personnelle très particulière avec un caractère spécial.

Capture 1 Deux femmes sous le même toit

Dans ce roman, Alice Deloi décrit également la vie au quotidien de cette famille marginalisée et l’entente houleuse entre une épouse et une maîtresse. En effet, le père de famille partage sa vie et son toit avec deux femmes : sa femme, fille de colonel en Haïti et sa maîtresse, également fille de colonel d’une vieille famille française. Il interdit à ses deux conjointes tout contact avec leurs familles.

Maltraitance des enfants 

A travers son histoire, Alice retrace les violences répétées, subies par elle et ses frères et sœurs, et comment ces dernières ont rendu le plus jeune de ses frères schizophrène.

Ne maitrisant ni ses pulsions ni ses émotions il défoulait sa colère sur nous, ses enfants, puis un jour, il voulut faire de moi sa troisième conjointe alors que j’étais sa fille…

 

Résumé du livre

Un marginal vit avec sa femme, sa maîtresse et ses cinq enfants sous le même toit. Il n’a pas appris de métier précis et se jette dans des aventures professionnelles toutes vouées à l’échec. La famille vit dans une grande précarité financière et matérielle. Constamment endetté, le père déménage très fréquemment. Les enfants restent des mois, voire des années entières sans être scolarisés. Bientôt devenu invalide, le père sombre dans l’inertie la plus totale et donne libre cours à tous ses démons… Ses enfants souffrent de cette marginalisation forcée. Bientôt, son plus jeune fils perd la raison…

Prix : 17 euros Livre et ebook référencés sur Amazon et Fnac

Un message d’espoir

Dans cet ouvrage aux couleurs sombres, réside pourtant une part de lumière. Il offre une lueur d’espoir aux personnes traversant ou ayant traversé des épreuves difficiles. Dans ce roman, Alice Deloi raconte son existence, comment elle a grandi, mais également comment elle s’est enfuie et comment ses frères et sœurs ont eux aussi fini par s’enfuir du domicile familial… Les bases fragiles de l’instruction  de l’auteure lui permettront pourtant de prendre la fuite vers un avenir meilleur.

Il s’agit aussi de transmettre un message d’espoir à tous ceux qui ont souffert dans leur enfance.  Je désire que ce livre sensibilise l’opinion publique et fasse l’objet de discussions. 

 

A propos d’Alice Deloi, l’auteure de l’ouvrage « Les Flammes du Diable »

20180820203306-p2-document-yiuz Alice a passé de nombreuses années à rattraper le retard scolaire que lui a infligé son père. Ce fut un long et difficile périple souvent semé de difficultés. Elle vit désormais à Londres où elle travaille dans une entreprise d’import-export. Elle précise :

Un jour, alors que je m’entretenais avec mon beau-frère et lui racontais toute mon enfance, il me conseilla d’écrire cette incroyable histoire. C’est ainsi que j’ai commencé à rédiger ce roman autobiographique il y a 15 ans. 

 

En savoir plus

Site internet de l’auteure : https://www.alicedeloi.com

Pour commander le livre : https://www.amazon.fr/Flammes-du-Diable-Alice-Deloi/dp/2414159995

Contact presse

Alice Deloi

E-Mail : alicedeloi@yahoo.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>