GED world: Et si pour mieux vivre ensemble, on réinventait l’entraide et l’échange équitables entre citoyens ?

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

Dans un modèle économique où l’usage prédomine sur la propriété, GED World se présente comme le résultat de cette volonté de retrouver du lien social. Collaboratif, responsable et solidaire, l’association propose une opportunité pour échanger et valoriser les initiatives et savoir-faire locaux. Elle annonce la sortie de sa première plateforme comme un engagement responsable en faveur d’une économie circulaire vertueuse.

20160909125719-p1-document-dagv-1024x764

 

Donner pour recevoir : s’engager pour le mieux-vivre ensemble

Après plusieurs années d’observation et d’écoute, de par la France et de par le Monde, deux quinquagénaires normands, Caroline Boury et Xavier Prouvost ont appris à regarder le monde au travers de leurs expériences professionnelles et personnelles pour n’en tirer que le meilleur, c’est-à-dire, un engagement envers lui.

Ils racontent :

Nos modèles socio-économiques et financiers, à bout de souffle, sont en pleine mutation d’où l’émergence de nombreuses initiatives associatives et plateformes collaboratives dans tous les secteurs économiques telles que les Castors, les SEL, Accorderies, EBay, Blablacar, AirBnB, Uber, KELdoc et bien d’autres qui nous obligent à revoir nos façons de penser, de consommer et de pratiquer le prix juste et une qualité de service optimum.

Les deux comparses se sont donc lancés le défi de proposer une alternative à notre système macro, socio, éco et financier tout en agissant sur une échelle locale par le réapprentissage du partage équitable.

fondateur

A la tête de l’association collaborative GED World, les co-fondateurs poursuivent leur ambition en lançant leur plateforme collaborative avec pour devise : GED, tu aides, nous aidons.

Se faire rencontrer les acteurs d’une commune

Le but de la plateforme GED World est de réunir tous les acteurs locaux du “Mieux vivre ensemble local” sur un espace virtuel unique.

Caroline Boury déclare :

Au lieu de s’éparpiller, rassemblons-nous autour d’un même espace et de mêmes valeurs. Nos échanges en seront plus nombreux, riches, solidaires et variés, favorisant ainsi un gain de temps, une entraide de proximité durable, une production et consommation locales.

En réinventant le système de l’entraide et d’échange équitables, le réseau se donne donc pour missions de :

  • recréer localement du lien social,
  • redynamiser l’économie et l’emploi grâce à l’entraide et l’échange de savoir-faire de proximité,
  • réapprendre à se faire confiance grâce à une conscience professionnelle,
  • consommer et communiquer de façon raisonnée,
  • trouver un environnement serein et convivial proche de chez soi.

ged Pour mener à bien ses missions et permettre les échanges, un système de monnaie virtuelle, le « GED » a été mis en place. Un GED (c’est-à-dire un “temps humain” qui valorise le coup de main) équivaut ainsi à un quart d’heure et le transfert de GED se fait à la fin de chaque transaction. Par exemple,  1 heure de petit bricolage vaut pour 1 heure de conseils juridiques.

loweOutre cette monnaie, GED World utilise un système d’évaluation personnel dont l’unité est le « Lowe » : il vise à évaluer la qualité des services rendus et s’impose donc comme un indice de confiance. Plus un GEDeur a de « Lowe », plus son profil est visible dans le moteur de recherche GED World.

Communes, associations, professionnels et particuliers peuvent ainsi devenir GEDdeur en créant un compte sur le site internet et y échanger ressources, compétences et événements.

Créer un écosystème solidaire et écologique

L’objectif de GED World est de bâtir un mouvement « Global d’Echanges Durables ». C’est un système équitable pour tous qui permettra la création de véritables communautés d’entraide, dans une logique collaborative, résume Caroline Boury. L’association est totalement indépendante sur les plans financier et politique, et est composée de citoyens responsables et généreux qui souhaitent se mobiliser pour s’entraider et vivre mieux ensemble.

ged64685447

Comme le déclare aussi Yves Petit, Maire de Bézu-Saint-Eloi (27) :

C’est inestimable pour une commune de retrouver le mieux vivre ensemble et de pouvoir avoir un outil qui crée du lien social entre les particuliers, les associations, les collectivités et les entreprises.

En effet, si ce sont plus de 50 millions de citoyens concernés que l’on retrouve au travers de 36 550 mairies, 1,1 million d’associations et plus de 3,4 millions d’entreprises, de commerces et artisans, de micro-entreprises non agricoles (Source INSEE 2015), tous peuvent être bénéficiaire de cet écosystème réinventé.

Pour les particuliers, le réseau permet de :

- trouver et proposer des coups de main ponctuels entre voisins,
- contribuer à redynamiser la vie sociale en créant et participant à des activités et événements locaux,
- profiter de bons plans, d’achats groupés pour réaliser ainsi des économies.

 Pour les professionnels, de :

- développer leur chiffre d’affaires,
- rejoindre une communauté professionnelle engagée,
- développer localement l’économie et l’emploi,
- augmenter la notoriété et réputation en promouvant leurs actualités et événements.

Pour les mairies, de :

- faire connaitre le savoir-faire des administrés,
- accélérer le développement économique et social de leur commune,
- dynamiser la vie de leur commune et ainsi attirer de nouveaux habitants.

Et pour les associations, de :

- faire connaitre leur activité localement,
- augmenter et fidéliser leurs adhérents,
- récolter plus de fonds pour leurs projets et œuvres.

entirir

 

Ainsi, la plateforme propose de multiples services comme le co-voiturage, le co-toiturage, des achats groupés, des comités d’accompagnement professionnel ou des groupes d’intérêts. A noter également que dans chaque région, des “cagnottes” alimentées par l’adhésion/droit d’utilisation (12 euros par an réinjectés par moitié dans le financement de l’association et pour moitié dans des projets professionnels locaux) seront à la disposition des ambassadeurs pour leur permettre d’aider des personnes qui veulent se lancer ou qui souhaitent trouver une personne susceptible de reprendre un commerce.

En effet, pour animer ces 4 réseaux (particuliers, professionnels, mairies, associations) et faire le lien entre l’association et ses adhérents, un réseau d’ambassadeurs a été mis en place. Parce qu’ils favorisent le bon fonctionnement et la pérennité de l’association, l’organisme souhaite agrandir ses rangs avec 1 ou 2 nouveaux ambassadeurs par commune. Si les ambassadeurs locaux seront défrayés par un pourcentage selon les fonds et adhésions/droit d’utilisation récoltés sous contrat VDI ou contrat apport d’affaires, d’autres ambassadeurs, départementaux et régionaux, seront aussi recrutés pour animer sur le terrain cette équipe.

L’ambassadeur aura donc à gérer l’ensemble des adhérents qui lui sont rattachés localement en :

• animant les relations entre les 4 réseaux et ses membres,
• recherchant de nouveaux adhérents pour enrichir la variété des échanges,
• étant le référent en cas de questions ou de litiges au sein du réseau GED,
• levant des fonds (donation, mécénat, etc.) pour l’association afin d’enrichir la cagnotte locale permettant le financement de projets professionnels locaux.

Ainsi, GED World invite tous les acteurs locaux à donner de leur temps, quelles que soient leurs compétences, afin d’être aidés en retour : coups de main, coups de pouce et coups de pub pourront ainsi être donnés à tout un chacun et, ce pour le bonheur de tous.

Pour en savoir plus

Site internet : http://www.ged-world.org

Page Facebook : https://www.facebook.com/GEDWorld/

Contact presse

Caroline Boury

Mail : caroline.boury@ged-world.org

Tél. : 02 32 55 61 19

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>