Éducation Numérique : le jeu du cadavre exquis réinventé pour la lecture et l’écriture à l’école

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

S’il est des apprentissages fondamentaux dans le parcours d’un écolier ; la lecture et l’écriture en font assurément partie.

Un sondage OpinionWay, réalisé pour l’APEL, révèle d’ailleurs que la lecture demeure un enjeu capital pour une immense majorité de parents d’élèves du primaire et du secondaire : 96% d’entre eux estiment ainsi important que leurs enfants apprécient cette activité, et 41% la jugent même indispensable. Pour 96% des familles, la lecture est un moyen d’améliorer l’expression orale et écrite et  95% d’entre elles y voient un outil pour stimuler l’imagination.

Toutefois, pour plus des trois quarts d’entre elles (76%), la lecture doit être avant tout un plaisir. Alors dans ce contexte, comment aider les enseignants et les écoles à développer l’imaginaire des enfants, à leur donner le goût et l’envie d’écrire, de lire, et de travailler ensemble ? Et si la solution reposait sur l’utilisation des possibilités du numérique ?

C’est en effet l’idée de Peetch, un nouveau service disponible sur tablette, ordinateurs et smartphones, qui permet d’offrir un service innovant et ludique pour travailler tant la lecture et l’écriture que développer l’imagination.

peetch

Le premier service d’écriture d’histoires collaboratives

L’ambition de Peetch est, à partir d’un concept divertissant et novateur, d’apprendre aux enfants à aimer l’écriture et la lecture.

Antoine Périgne, l’un des quatre co-fondateurs explique :

L’idée n’est pas de remplacer le papier et le crayon, mais d’utiliser réellement les possibilités du numérique au service de l’éducation, en réinventant un jeu vieux comme le monde : le cadavre exquis ! De la sorte, ils pourront apprendre à écrire correctement sur les services web 2.0 (messagerie, réseaux sociaux, SMS…), afin d’éviter les messages plein de fautes d’orthographes comme on en trouve trop souvent sur Facebook par exemple.

peetch2

L’idée est donc simple : écrire une histoire à plusieurs, encadrés par un enseignant. Si les histoires s’écrivent de façon textuelle, l’enseignant peut en outre donner ses consignes au travers d’un exercice, en précisant par exemple le thème, le lieu, les personnages, le nombre de mots, etc. Peetch s’impose ainsi comme le premier service dédié à l’écriture d’histoires collaboratives en milieu scolaire.

Un outil aussi pédagogique que récréatif

20160328082553-p3-document-wkuu

Pour les enseignants :

- une interface totalement adaptée à l’utilisation en classe car mise en place avec des enseignants ;

- les enseignants peuvent collaborer entre eux et ce, où qu’ils soient sur la planète. Une classe en France peut ainsi écrire en histoire en anglais avec une classe aux Etats-Unis, et inversement ;

- ils disposent d’un outil leur permettant d’aider les enfants à développer leur imagination, à partager leurs idées et à écrire des histoires.

peetch3

Pour les enfants :

- un design très qualitatif qui plaît beaucoup aux enfants – les illustrations sont d’ailleurs souvent la première chose qu’ils remarquent sur l’application.

- une solution très amusante pour lire et écrire avec plaisir, pour stimuler leur créativité, collaborer avec leurs camarades, et bien sûr, leur donner un accès simplifié au numérique.

Antoine d’ajouter

Les enfants et les enseignants sont aidés par ce service qui dynamise les histoires réalisées grâce à l’intégration de phrases d’actions au sein même des récits, c’est le procédé américain du “Story Spine”.

A propos des fondateurs

C’est lors d’un Hackaton organisé en mars 2015 à Tours, le Startup Week-end, que les quatre co-fondateurs de Peetch se sont rencontrés et ont travaillé sur ce qui allait devenir un concept salutaire au service des enseignants.

Antoine, Nicolas, Elisa et Joris, tous animés par la même volonté de créer et d’entreprendre, ont ainsi uni leurs compétences au cours de ce week-end pour donner naissance à Peetch.

Antoine raconte la genèse du projet :

L’idée de base était d’utiliser le cadavre exquis pour en faire un jeu amusant. Après 54 heures d’efforts intenses et de mauvaises blagues, le projet a remporté la compétition ! Et un an après, Peetch est né ! Notre premier investisseur et jury du Startup Weekend, l’ancien PDG ALLORESTO, nous a fait confiance et a cru en ce service dès les premières minutes.

Si l’équipe est restée la même, le projet a beaucoup changé, comme le précise Antoine :

Il s’agit maintenant d’un outil pédagogique qui s’adresse aux enseignants et au milieu scolaire.

Nouvellement couronné par un concours organisé par Paris&Co et le Startupfest, le plus important festival de startups du monde, l’équipe participera à un programme d’échange qui l’emmènera dans un incubateur de Montréal… De quoi, les encourager à poursuivre leur expansion internationale.

Peetch sera disponible dès la prochaine rentrée scolaire de septembre en français et en anglais.

A votre créativité, 1, 2, 3, racontez !

En savoir plus

Peetch

Site : http://peetch.co

Contact presse

Antoine Périgne

Mail : contact@peetch.co

Tel. 06 98 03 04 92

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>