Éclats d’invisible : Guilhem Julia, magicien, nous fait entrevoir l’invisible

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

Il y a les magiciens classiques. Performants certes, impressionnants, mais classiques.

Et puis il y a Guilhem Julia.

Pour ce magicien des temps modernes à l’aise dans son époque, la magie est plus qu’une succession de tours. Elle doit susciter des émotions et faire participer le public, mais pas seulement. Il commente :

je défends par-dessus tout l’idée que la magie constitue un langage qui permet de raconter des histoires.

Et ses histoires, Guilhem les raconte à sa manière, en faisant voyager les spectateurs, en leur parlant d’amour, en musique, avec des mots minutieusement choisis, des apparitions incongrues, une mise en scène théâtrale, et bien sûr des numéros qui émerveillent, intriguent ou amusent.

Dans tous les cas, qui restent gravés longtemps dans la mémoire.

20151013160927-p7-document-xccj

Des « Éclats d’invisible » pour un souvenir indélébile

Son dernier spectacle, « Éclats d’invisible », est à l’image de sa vision de la magie : moderne, original et vecteur d’émotions. Adepte du close-up, qu’il pratique régulièrement lors d’événements divers, que ce soit pour des entreprises ou des particuliers, Guilhem a eu envie d’autre chose.

Ce spectacle est né, explique-t-il, d’une envie de

redécouvrir les sensations et les possibilités qu’offre la scène. Le projet « Éclats d’invisible » est donc né de cette envie de monter à nouveau sur scène.

1

Mais si Guilhem Julia redécouvre avec plaisir la scène, il n’en oublie pas pour autant la relation avec le public, si chère à ses yeux. Aussi, il n’envisageait pas de ne pas intégrer les spectateurs à ce spectacle, qu’il définit lui-même comme étant

exigeant mais accessible. Exigeant car les numéros proposés sont tous originaux et le fruit de vingt ans de passion et de travail, et accessible car je voulais que tous les publics puissent le voir. Surtout, je tenais à ce que le public soit impliqué dans tous les numéros, à ce qu’il y ait une grande proximité et une interactivité, comme dans la représentation de magie rapprochée « close up ».

Le succès au rendez-vous pour les premières représentations

C’est la rencontre avec la directrice d’un théâtre parisien en juin dernier qui a poussé Guilhem Julia à écrire Éclats d’invisible. Joué pour la première fois à guichets fermés les 3 et 4 octobre derniers au théâtre La Reine Blanche à Paris, ce spectacle a déjà séduit 400 spectateurs.

Ou plutôt, comme le souligne Guilhem,

400 spectacteurs ! Car le spectacle se déroule autant sur scène que dans la salle. Le public intervient en effet dans tous les numéros, à l’exception de « Fish Act ». Ils sont au cœur de la magie. Leurs pensées se retrouvent inscrites sur un parchemin enfermé dans une bouteille, une bague empruntée voyage d’un endroit à l’autre de la salle, la signature d’une spectatrice se déplace par l’effet d’un baiser magique…

20151013160927-p4-document-kged

La magie théâtralisée pour mieux embarquer le public

Le choix d’une scène de théâtre prend tout son sens pour Éclats d’invisible, entraînant les spectateurs dans des histoires à la fois extraordinaires, mais qui parlent à chacun. Spectaculaire donc, mais avant tout proche des gens. Guilhem précise :

le spectacle de scène permet de théâtraliser les effets, de les rendre plus spectaculaires et intrigants. Mais je souhaite surtout embarquer le public dans des univers très variés : une plage paradisiaque, une salle de rédaction d’un journal du 18ème siècle, le cœur d’une histoire d’amour…

Fish Act

Créé en 2003, c’est ce numéro, intitulé le « Fish act », qui a rendu célèbre le magicien en France et l’extérieur des frontières. Il lui a permis de jouer aux quatre coins du monde, en Russie, en Chine, et également d’être diffusé dans l’émission Le plus grand cabaret du monde sur France2.

20151013160927-p2-document-igoi

Il lui a par ailleurs valu de nombreuses récompenses, dont le troisième prix aux Championnats du monde de magie de 2006 en Suède, et constitue désormais sa « carte de visite ».

Aussi mystérieux que spectaculaire, ce numéro unique repose sur l’apparition et la multiplication de quinze poissons rouges et quelques autres surprises… On retrouve donc le « Fish act » dans le spectacle Éclats d’invisible, parmi les autres numéros ensorcelants de Guilhem Julia.

Un spectacle adapté aux besoins événementiels des entreprises

Composé de cinq tableaux indépendants les uns des autres, Éclats d’invisible est un spectacle visuel et rythmé, dont la durée est modulable. L’occasion idéale pour les entreprises et les Comités d’entreprise en quête d’originalité pour leurs fêtes de fin d’année ou autres manifestations.

Son originalité donc, l’invitation au voyage avec la magie en fil conducteur, mais aussi l’interactivité qui le caractérise, font en effet de ce spectacle un moment d’évasion unique et intense. Sans oublier l’émotion, très présente également. Guilhem ajoute :

Ce spectacle combine les atouts de la magie rapprochée, le close-up, et ceux de la magie de scène. Et le but recherché est de faire naître chez les spectateurs des émotions variées. L’étonnement bien sûr, mais aussi le rire, la surprise, voire l’inquiétude. Les ressentis que procure le spectacle dépassent largement ceux que produit un spectacle traditionnel.

Et au-delà d’Éclats d’invisible, Guilhem Julia propose également ses prestations de magie en close-up, pour animer des repas ou des séminaires par exemple.

A propos

Guilhem Julia a 36 ans, vit à Paris et travaille comme Maître de conférences en droit privé à l’Université Paris 13… Un univers à mille lieues de la magie, mais c’est pourtant son quotidien. Et c’est aussi ce qui fait l’une des particularités du magicien, qui a su développer et concrétiser en activité parallèle sa passion d’enfance.

A cinq ans, Guilhem Julia a déjà le goût et le sens du spectacle. A dix ans, sa rencontre avec un magicien est déterminante et le conforte définitivement dans sa volonté de suivre la voie qui l’a conduit où il est aujourd’hui.

20151013160927-p1-document-jgct

Entre temps, le jeune magicien devient jeune bachelier, et suit des études de droit. Naturellement, il consacre sa thèse de doctorat à la propriété intellectuelle des œuvres de magie, qui lui sera d’une grande utilité pour protéger son numéro « Fish Act ».

Depuis une quinzaine d’années maintenant, Guilhem Julia mène une double vie, pour son plus grand plaisir et celui de son public, des « spect-acteurs » unanimement conquis.

Contact presse

Éclats d’invisible
Guilhem Julia
Site : http://imagienaire.com
Mail : guilhemjulia@yahoo.fr
Tel. 06 66 10 69 11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>