L’économie collaborative, ça bouge aussi dans les entreprises avec l’échange inter-entreprises de CIT BARTER !

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

Si dans le domaine du grand public on connaît bien les termes que sont « économie de partage » ou encore « économie collaborative », comment appliquer l’approche et les méthodes qui font leur succès dans le domaine du B to B, c’est à dire entre professionnels ?

CIT BARTER, plateforme d’échanges inter-entreprises mise justement sur le « bartering » comme principal outil collaboratif : en quelques clics, les entreprises peuvent multiplier les connexions entre elles, se rendre de multiples services à très forte valeur ajoutée, en s’échangeant leurs compétences… et sans dépenser le moindre centime.

logo cit

Un tiers de confiance, un réseau et une plateforme de suivi pour multiplier les échanges de compétences

CIT BARTER est une plateforme d’échanges qui permet aux entreprises des secteurs du conseil et du numérique de mutualiser leurs besoins et leurs offres. Il s’agit alors d’acheter en sous-traitance les prestations dont elles ont besoin sans pour autant ponctionner leur trésorerie. Le « Barter » ou « Bartering » est un procédé qui consiste en l’échange de ressources inter-entreprises, des ressources aussi nombreuses que variées : produits matériels, services, ressources humaines, espaces publicitaires…

A mi-chemin entre un réseau social professionnel et une place de marché, CIT BARTER permet aux entreprises d’améliorer leurs performances en échangeant leurs compétences. Elle a pour vocation de réunir les sociétés de conseil (management, technologiques et ingénierie) ainsi que l’ensemble des entreprises de services du numérique. CIT BARTER rassemble déjà plusieurs dizaines de sociétés de conseil quelques mois seulement après son lancement.

Chacun des membres de CIT BARTER s’engage lors de son inscription à respecter la Charte présente en permanence sur le site et qui peut être résumée en cinq devoirs : le devoir d’être collaboratif, celui d’être impliqué, d’être respectueux de la législation, d’être transparent et enfin le devoir d’être loyal. Une charte qui, associée à la validation des profils inscrits par l’équipe du site, permet des membres du réseau fiables et sérieux.

CitBarter planche

Trois objectifs majeurs pour les membres du réseau CIT BARTER

Grâce aux échanges inter-entreprises, CIT BARTER propose de répondre de manière novatrice aux principaux défis des sociétés de conseil et du numérique :

  • Augmenter leur taux d’activité :

Diminuer la durée de “l’inter-contrat” des consultants qui travaillent pour des missions clients ponctuelles mais qui sont embauchés en CDI par des sociétés de conseil est l’un des objectifs principaux. Le taux d’activité, ou dans ce cas, d’inactivité des effectifs s’avère être un indicateur clé de rentabilité et de pérennité d’une entreprise.

  • Améliorer leur sourcing de compétences :

Obtenir des contrats, décrocher des projets, c’est bien, c’est même l’idéal. Encore faut-il réussir à les honorer en temps, en heure et avec le niveau de compétences attendu. CIT BARTER permet aux entreprises d’améliorer leurs stratégies de sourcing de compétences.

  • Développer leur réseau :

Croître et développer son réseau de partenaires est aujourd’hui essentiel pour survivre. Dans une période où les grands dirigeants restreignent le nombre d’élus, la course à l’expansion, à la réputation et aux « bons contacts » est lancée. Les sociétés s’évaluent entre elles dans le cadre du réseau par le biais de la plateforme. Un système de notation et de commentaires utile pour choisir un partenaire. CIT BARTER permet aux sociétés de faire grandir leur réseau de connaissances, de multiplier les rencontres et les partenariats. Sous-traitance, co-traitance, alliances…les possibilités sont nombreuses.

Un des premiers membres du réseau, Antoine Coulaud, fondateur et directeur d’AXILEO, une société de conseil IT, témoigne :

Dans notre métier, nous devons sourcer en permanence de nouvelles compétences pour nos projets, CIT BARTER nous offre une solution complémentaire à nos canaux habituels, en nous apportant un vrai plus pour notre cash flow. La plateforme nous permet également de trouver de nouveaux partenaires, qualifiés et évalués.

Un système simple à utiliser et avec un fort potentiel de développement

     Grâce au réseau CIT BARTER, les entreprises peuvent trouver des projets fiables à leurs consultants en inter-contrat, trouver les compétences qu’elles recherchent pour leurs projets à venir, adhérer à un important réseau mais aussi et surtout acheter des prestations sans impacter leur trésorerie.

   En effet, il s’agit au niveau de la facturation de « vente par compensation », le terme juridiquement correct pour parler de troc. Chaque entreprise a un compte dont le montant (créance ou dette) est enregistré en comptabilité dans un compte financier exactement comme un compte bancaire. Les échanges inter-entreprises sont facturés mais ne génèrent pas de mouvement de trésorerie. L’achat ou la vente de prestations au réseau feront varier ce compte. Le solde ne peut pas être converti en euros. Pour solder son compte et sortir du réseau, le compte ne doit pas être négatif : il faudra compenser cette dette par une prestation.

     Des services parfaitement légaux et trop peu utilisés comme l’a rappelé le rapport rendu par l’Etat français en janvier 2013. Il faut « informer les dirigeants de PME et les réseaux d’accompagnement publics et privés des entreprises ainsi que l’ensemble de leurs partenaires concernés (comptables, banquiers, juristes…) sur la pratique des échanges interentreprises de biens et de services » mais aussi « répondre aux questions essentielles qu’ils pourraient se poser et de les guider dans une réflexion stratégique pour une mise en œuvre d’échanges interentreprises gagnant-gagnant avec leurs partenaires ».

Un guide réalisé par le législateur français est consultable à l’adresse suivante :
http://www.entreprises.gouv.fr/politique-et-enjeux/guide-des-echanges-interentreprises-biens-et-services-2013

Pascal Berger : l’ambition d’un homme pour des centaines d’entreprises

CIT photoPascal BERGER est le fondateur de CIT BARTER, la première plate-forme d’échanges inter-entreprises, des échanges spécialement destinés aux secteurs du conseil et des services numériques.

Diplômé de la Toulouse Business School et fort d’une quinzaine d’années d’expérience dans le secteur du conseil et des technologies de l’information, sur des fonctions commerciales et managériales, Pascal confie :

J’ai eu l’idée en lisant un article sur les échanges inter-entreprises et leur potentiel de croissance en France.
Ce type de transaction est parfaitement adapté aux entreprises du conseil et du numérique qui ont déjà une récurrence d’achat-vente entre elles.
Nous espérons constituer d’ici seulement une année un réseau de plus de 300 sociétés.
Nous sommes en train de développer de nouveaux services innovants, complémentaires à l’échange inter-entreprises, afin de favoriser davantage le « collaboratif » sur le marché du conseil et du numérique.

Pour en savoir plus

http://www.cit-barter.com

Contact Presse

Pascal BERGER
Mail : pascal.berger@cit-barter.com
Tél. : 0616392262

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>