Obésité, surpoids : La nutrition anti-addiction, un des secrets de la nutrition intelligente

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

D’après les indicateurs relevés par l’OCDE (l’Organisation de coopération et de développement économique), les taux d’obésité ne cessent d’augmenter chaque année. En France, 10 % de la population est obèse et ce taux devrait doubler dans les dix prochaines années. L’organisation révèle également que le problème de surpoids touche près de 40 % des Français.

Contrairement aux idées reçues, les problèmes d’obésité et de surpoids ne sont pas les simples conséquences de “manger trop”. C’est une véritable maladie qui va bien au-delà du dérèglement physique.

Obésité et surpoids constituant un véritable enjeu pour la santé publique, les recherches sont de plus en plus performantes et les solutions de moins en moins basées sur la privation de nourriture, mais plutôt sur la relation psychologique avec la nourriture et le changement d’habitude alimentaire.

Le surpoids vient souvent d’un mal-être et ce mal-être engendre le surpoids… un véritable serpent qui se mord la queue !

Ces dix dernières années, de nombreux régimes miracles ont été mis sur le marché. Le constat est cependant souvent amère quant à leur efficacité : bon nombre d’entre eux ne s’avèrent efficaces que sur le court terme. Et prise de poids après la fin du régime peut parfois être le double de ce qui a été perdu.

Aujourd’hui, nos connaissances en matière de mécanismes physiologiques associées à l’éventail de nouvelles techniques fiables permettent de perdre du poids à long terme et sans danger pour la santé.

20150804102158-p1-document-wscf

Frédérique Chataigner, psychothérapeute, hypnothérapeute, nutritionniste et naturopathe, propose avec Le poids du bonheur, une des 3 méthodes Chataigner qu’elle a mises au point et qui s’avère être un véritable succès pour mincir intelligemment et surtout… durablement.

La nutrition anti-addiction, un des secrets de la nutrition intelligente

Le métabolisme de l’être humain est relativement compliqué. L’organisme crée des substances chimiques qui permettent aux neurones (cellules nerveuses) de lui transmettre des messages (influx nerveux), ou encore d’envoyer un message entre un neurone et d’autres cellules (muscles, glandes, etc.). Cette substance s’appelle neuromédiateur ou médiateur chimique.

Aujourd’hui, une vingtaine de neuromédiateurs sont identifiés.

La nutrition anti-addiction est fondée sur quatre de ces neuromédiateurs : La dopamine (qui gère la fatigue), l’acétylcholine (qui gère le gras et la mémoire), le gaba (qui gère l’anxiété) et la sérotonine (qui gère le sommeil et la dépression).

Les neuromédiateurs étant le reflet du fonctionnement hormonal directement lié à la santé mentale, il est important d’en connaître les taux.

La nutrition anti-addiction consiste à se nourrir de façon intelligente pour que l’aliment se « transforme » en médicament. La nourriture est un allié pour notre santé, il ne doit pas être un danger.

2 jours intensifs ou une semaine pour comprendre le fonctionnement de notre corps et les addictions

Des stages sont régulièrement organisés pour apprendre à reconnaître les erreurs fréquentes, qui sont responsables des problématiques de chacun (addiction, mal être, fatigue, etc.).

Frédérique Chataigner précise :

J’anime des stages intensifs de 2 jours pour tous les particuliers en surpoids, à Paris et à Saint-Laurent-du-Var. Je peux même les effectuer à distance pour ceux qui ne peuvent se déplacer.

Durant le stage, de nouveaux aliments sont découverts et permettent de développer d’autres plaisirs qui sont de véritables alliés pour la santé.

Les stages motivent à reprendre en main le contrôle de son comportement, à bouger davantage, à gérer ses émotions en supprimant le négativisme souvent moteur de nos problèmes.

3 séances d’hypnoses complètent le stage : une séance sur la gestion des émotions, une sur la pose virtuelle de l’anneau gastrique, et une sur le comportement alimentaire.

À l’issue de ces stages, perdre du poids devient un simple jeu motivant et surtout efficace.

Des thérapeutes s’occupent du suivi mensuel quand cela est nécessaire : plus de 50 d’entre eux sont répartis sur toute la France en supervision avec Frédérique Chataigner.

Frédérique Chataigner précise :

Notre mission est d’éviter l’obésité, d’allonger et d’améliorer la qualité de vie, et de rendre la joie de vivre et la santé à des milliers de personnes en souffrance.

Un suivi, par l’intermédiaire de Facebook, permet de continuer les échanges et de constater les réussites de chacun.

Les témoignages parlent…

Les méthodes de Frédérique Chataigner ne sont plus à prouver. Aujourd’hui, de nombreux témoignages attestent de l’efficacité de celles-ci.

Ces témoignages affluent et prouvent que l’on peut maigrir intelligemment et sereinement en prenant soin de sa santé.

Pierre a suivi la méthode et en parle :

Un autre patient écrit :

Chère Frédérique,
Pour faire suite à votre dernier stage en date du 17/01/2015 durant lequel je fus non pas participant mais témoin visible du bienfait de votre méthode (30 kg en 4 mois et demi !), je tiens une nouvelle fois à vous faire part de ma plus grande gratitude à votre égard.
En effet, votre rencontre a littéralement changé ma vie : ma vie d’avant, c’était 135 kg d’excès de boulimie morbide que je justifiais plus encore intérieurement qu’extérieurement, par le côté « bon vivant ».
En fait, je me préparais surtout à devenir un « bon mort ! ».
Ma vie d’avant, c’était 135 kg de graisse que je trimbalais partout, avec bon nombre de frustrations voire vexations quant au regard des autres sans compter le mien, bien évidemment. Il convient également de prendre en compte les petits désagréments d’ordre physique ou physiologique : remontée gastrique, essoufflement, fatigue permanente (je me levais fatigué).
À présent avec quelques kilogrammes en moins, je redécouvre le bienfait des choses simples et naturelles comme s’habiller par exemple, je me lève chaque matin plus tôt et surtout en pleine forme.
La journée commence par un bon petit déjeuner (chose que je ne faisais jamais auparavant), d’un déjeuner classique pour terminer sur une collation très légère le soir, mais en règle générale, j’ai fait le choix de ne pas manger le soir, le tout avec une séance quotidienne d’hypnose.
La pratique de l’hypnose, et les notions de nutritions prodiguées, (aussi importantes que l’hypnose), ont complètement modifié mon comportement par rapport à l’alimentation. En somme, je mange moins et mieux.
J’ai banni de mon alimentation, certains produits (lait de vache, pain blanc, farine blanche, sucre blanc), limité ma consommation d’autres produits (je consomme la viande 1 fois par semaine par exemple) et réduis considérablement les quantités en suivant vos recommandations (1/2 assiette de légumes ¼ féculents et ¼ protéines animales).
Frédérique, toutefois une seule critique : il se trouve que j’étais un fin connaisseur en whisky (je pouvais pour les grands whiskys deviner les notes boisées, vanillées, iodées d’un montage) à cause de votre méthode (et non « grâce à », en la matière !) il m’est impossible d’en boire même une gorgée pour la bonne et simple raison que de le sentir simplement me dégoûte complètement…Je vous « confesse » très chère Frédérique que mon intention n’était pas de boire ce nectar, mais juste de sentir son effluve… en même temps, un 50 ans d’âge … enfin l’hypnose marche plutôt bien !

D’autres témoignages sont accessibles via Youtube :

La nutrithérapie et l’hypnose, deux méthodes indissociables et complémentaires à la nutrition anti-addiction

La méthode globale pour traiter l’obésité ou le simple surpoids, ou encore les troubles du comportement alimentaire, s’appuie sur 3 piliers essentiels et indispensables. L’hypnose et la nutrithérapie complètent l’éducation alimentaire et la nutrition intelligente.

Les séances d’hypnose durent environ 30 minutes et sont soutenues d’une séance quotidienne de 10 minutes. Elles peuvent servir à recevoir virtuellement un anneau gastrique (contrôle inconscient de la quantité de nourriture ingérée), apprendre à favoriser les aliments anti-compulsion et anti-frustration et aider notre métabolisme à refonctionner de manière optimale.

La nutrithérapie permet d’apprendre à identifier nos carences. Un manque de vitamines ou un dérèglement de la thyroïde sont très souvent les causes du problème de poids. Savoir identifier les aliments qui permettent à la thyroïde de fonctionner correctement est essentiel. Les compléments alimentaires naturels, des acides aminés et les plantes sont abordés dans la nutrithérapie.

Zoom sur Frédérique Chataigner

20150804102158-p2-document-qpie

Psychothérapeute, hypnothérapeute, nutritionniste et naturopathe, Frédérique Chataigner est indéniablement une spécialiste complète de l’alimentation, de la gestion du poids et du comportement psychologique.
Forte de ses expériences personnelles, de ses années d’études et de ses formations nationales et internationales, Frédérique a mis au point la méthode Chataigner qui regroupe l’hypnose, la nutrithérapie et la nutrition anti-addiction.

Frédérique ajoute :

Mincir est compliqué, mais cela s’apprend et peut même être très plaisant…

Frédérique vient, pour l’occasion de finir de rédiger son livre « Maigrir et être en bonne santé, ça s’apprend », livre édité aux éditions Persée et distribué par Hachette dès le mois d’octobre.

Pour en savoir davantage

Sites internet : http://www.poidsdubonheur.com/Stage-2-jours-pour-maigrir.html
http://www.poidsdubonheur.com
http://www.methode-chataigner.com

Contact presse

Frédérique Chataigner
Email : chataignerfred@hotmail.com
Téléphone : 06 09 12 14 50

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>