Publication du Baromètre des Valeurs des Entreprises : un nouveau standard encore perfectible

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC

Si les entreprises partagent (très souvent) les mêmes valeurs, c’est que ce n’est pas tant la valeur qui compte que la manière dont elle est incarnée.

Car le monde est en constante mutation : les organisations vont changer, les produits et les marchés seront soumis à des disruptions et ruptures technologiques, il faudra constamment s’adapter et gérer des transformations de natures variées : technologiques, organisationnelles, culturelles, souvent un mélange des trois.

Avoir un socle stable qui donne du sens et permet de maintenir un cap autrement plus inspirant qu’un objectif de chiffre d’affaires est crucial. Les valeurs – au même titre que la raison d’être ou la mission – peuvent jouer ce rôle.

Mais pour que les leaders au sein des entreprises puissent incarner ces valeurs, et pour qu’elles puissent être réinjectées dans les stratégies opérationnelles de chaque business unit, de chaque département, encore faut-il qu’elles existent et soient clairement exprimées. In fine, les valeurs n’ont de sens que si elles sont incarnées et intégrées aux stratégies opérationnelles – des sujets essentiels mais complexes à évaluer.

Dans ce contexte, l’agence de conseil Sens Futur publie le premier Baromètre des valeurs des entreprises. Avec un objectif : fournir un point de départ le plus objectif possible en observant les entreprises françaises (SBF120) et internationales (NASDAQ 100).

Il répond aux questions suivantes : toutes les entreprises ont-elles des valeurs ? Sont-elles lisibles et quelles sont-elles ?

Sens Futur

Une étude inédite sur un sujet d’actualité

Les entreprises sont amenées à se réinventer dans le monde post-covid. Entre la redéfinition des priorités liées à la crise sanitaires et les récents mouvements de société (ex : Black Lives Matters, Me Too…), leur rôle social est constamment interrogé.

En parallèle, on assiste à un vrai développement des entreprises à mission : leur nombre a été multiplié par 4 en un an à peine et elles représentent déjà un demi-million de salariés (source).

Le Baromètre des valeurs des entreprises apporte donc un précieux éclairage sur la maturité des organisations sur ces thématiques essentielles.

En tant que cabinet de conseil, Sens Futur intervient du passage de la vision à la stratégie opérationnelle. Or, il constate au quotidien que les valeurs ne peuvent pas être seulement une mention sur un rapport annuel ou sur un support de communication.

Marie Beauchesne, co-fondatrice, souligne :

Les valeurs doivent avoir un impact sur les stratégies opérationnelles mises en place. À système de valeurs égales, c’est l’incarnation de celles-ci par le leader (ou le manager) qui fera la différence.

Le leader ou le manager va donc avoir un rôle primordial à jouer : c’est lui qui va définir l’importance donnée à ces valeurs, et donc décider de l’impact que l’organisation aura dans la société sur ces sujets.

Les grandes entreprises françaises doivent nettement s’améliorer

L’étude menée par Sens Futur concerne les grandes entreprises du SBF120 et du NASDAQ100 avec une comparaison France – Outre Atlantique.

Elle est structurée en 3 parties :

  • Adoption des valeurs par les entreprises (existence, accessibilité) ;
  • Tendances en la matière : valeurs les plus communes, les plus originales, différences France vs international ;
  • Pistes d’analyse : limites définition & adoption, valeurs génériques et valeurs non-partagées…

85% des entreprises se sont dotées de valeurs…

Ces valeurs sont d’ailleurs accessibles au public. De plus, celles qui n’en ont pas, ou ne les expriment pas comme telles, peuvent malgré tout être engagées via leur raison d’être, leur politique RSE, etc.

…mais elles ne sont pas suffisamment lisibles ou visibles….

Aujourd’hui, 1/3 seulement des entreprises mettent en avant leurs valeurs de façon fiable et accessible sur leur site internet.

Pour nombre d’entre elles, l’information de leurs valeurs n’est qu’une mention dans leur rapport annuel. Mais dans ce cas, quelle est la place et l’importance qui leur est vraiment accordée ?

…et elles semblent souvent constituer des réponses à des tendances du moment

Si les entreprises affichent en moyenne 4 à 5 valeurs, certaines reviennent fréquemment : 1/4 à 1/3 des entreprises partagent les valeurs de tête (Innovation, Responsabilité, Esprit d’équipe). Ce chiffre monte à 50% et plus si on regroupe des valeurs similaires par thématique (thématiques liées à l’innovation et la créativité toujours en tête, puis toutes les valeurs liées au soin et au développement des collaborateurs).

1/4 des organisations font toutefois preuve d’originalité en mentionnant des valeurs telles que la modestie, la lucidité, l’imagination ou le “no bullshit”.

Dans une entreprise solide, consacrer une partie des revenus même minime, mais une partie qui peut être d’ailleurs substantielle, à des causes, paraît une tendance qui se crée. Avoir des valeurs témoigne de cette volonté de jouer un rôle dans la société, et par là, de donner du sens à son activité, un sens qui ne se limite plus à générer du profit.

Le baromètre complet est accessible à tous en téléchargement sur le site de Sens Futur : www.sensfutur.com/barometre

Sens Futur, un cabinet de conseil hybride en transformation organisationnelle et humaine

Capture

Sens Futur est un cabinet de conseil hybride en transformation organisationnelle et humaine, fondé par Marie Beauchesne et Frédéric Champion.

Bâti sur un modèle hybride, à l’intersection du conseil, de la communication et de la formation, il accompagne avec pertinence et efficacité les transformations organisationnelles et humaines des entreprises.

Sa force : une approche innovante, inspirée par le rythme des projets en start-ups.

Sens Futur travaille par cycles courts, avec des livrables clairement définis et des phases de travail d’une durée de 6 semaines à 6 mois, en fonction des besoins de ses clients.

Créé en 2020, en pleine pandémie, Sens Futur compte déjà une dizaine de clients dont Pernod Ricard, Crédit Agricole, la RATP ou encore le fonds d’investissement SWEN Capital Partners.

Les (grands) petits plus du cabinet

  • Une direction paritaire et intergénérationnelle ;
  • Un engagement en faveur de l’environnement (Sens Futur a rejoint le mouvement 1 % for the Planet) ;
  • Hybride, il réunit des talents issus d’horizons divers : la formation, la communication, l’entrepreneuriat, et la data science ;
  • Des services à 360° : un accompagnement stratégique pour passer de la vision au plan d’actions (Sens Futur Stratégie), des dispositifs ludiques d’adoption dédiés à la transformation (SeriouslyFun consulting), des formations et accompagnements individuels permettant de développer une communication personnelle efficace (BrandMe Baby), des conférences et des retours d’expériences sur-mesure avec des expert.e.s métier (Rex Club).

À propos des fondateurs de Sens Futur

DSC00649

Frédéric Champion

Après une formation d’ingénieur, Frédéric a passé 25 ans à transformer les entreprises de l’intérieur, travaillant notamment en tant que directeur de la transformation chez Bouygues Telecom, et directeur de l’Open Innovation chez BPCE. Son expérience de direction opérationnelle lui a permis de rendre compte que le véritable enjeu du développement d’une entreprise se situe dans la manière dont on donne du sens et de l’émotion aux collaborateurs, pour qu’ils deviennent eux-mêmes entrepreneurs du changement.

En 2018, il lance son activité de conseil, avant de fonder Sens Futur avec Marie Beauchesne. Frédéric est co-fondateur de Circularité, un réseau de consultants indépendants ex-patrons opérationnels de grands groupes, et mentor des startups des secteurs de la tech et de la cyber-sécurité. Il est également le créateur d’une application de gestion de projet primée par BPI.

Marie Beauchesne

Marie Beauchesne est consultante, formatrice, TEDx speaker et auteure, spécialisée dans la communication personnelle et les transformations humaines. Après une formation à Sciences Po Paris, elle a travaillé dans divers domaines : elle est passée par une agence de communication, a créé une marque de mode engagée, a développé la formation au marketing de soi BrandMe Baby, et a conseillé une dizaine de grands groupes, startups et incubateurs. Parallèlement à son activité chez Sens Futur, Marie enseigne au Centre pour l’Entrepreneuriat de Sciences Po Paris.

Son premier livre, La Marque, c’est moi – la communication personnelle pour celles et ceux qui n’aiment pas se mettre en avant, est sorti en 2021 aux éditions Dunod. Il a inspiré la première édition de ce baromètre avec une étude sur le CAC40 parue dans cet ouvrage où on retrouvait les mêmes tendances : 40% du CAC40 partageant les mêmes valeurs.

Pour en savoir plus

Site web : https://www.sensfutur.com/

LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/sensfutur/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>