ScamDoc, un outil simple et pratique pour vérifier la fiabilité d’un site internet

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC

Arnaques, dropshipping (source), phishing via des adresses mail et des sites web qui disparaissent aussitôt créés (source)… Internet est loin d’être un espace sécurisé !

Pour les non-initiés, il est très facile de se faire piéger. D’ailleurs, même les internautes avertis peuvent douter de la fiabilité de tel ou tel site. Il suffit parfois de cliquer sur une publicité en ligne pour se retrouver dans la gueule du loup…

Aujourd’hui, selon l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, plus de la moitié des victimes d’escroquerie se font piéger en ligne (source).

Mais comment éviter de se faire avoir ? Le plus souvent, quand on s’aperçoit de son erreur, il est déjà trop tard…

C’est pour en finir avec cette situation qu’Anthony Legros et Jean-Baptiste Boisseau ont lancé en 2019 ScamDoc, une plateforme communautaire accessible à tous. En moins de 20 secondes, chacun peut obtenir gratuitement un indice de confiance sur n’importe quel site/adresse mail pour se forger une opinion et surfer en toute sécurité.

Et le concept cartonne ! Près d’un demi-million d’internautes l’utilisent désormais chaque mois.

20210914145152-p1-document-oivr

Naviguer en toute sécurité sur le web est enfin possible !

Des internautes se sont-ils déjà fait arnaquer par tel ou tel site ? Cette adresse mail est-elle frauduleuse ? Quelle confiance accorder à un correspondant en ligne ou à un site web ?

Parce qu’il peut être très long et complexe de collecter des données fiables (ancienneté, avis négatifs, identité du propriétaire du site, espérance de vie du site…), il y a désormais un réflexe très simple à adopter : consulter ScamDoc.

Le site s’appuie sur de multiples sources de données et du machine learning pour fournir son évaluation. Il permet ainsi de faire gagner un temps considérable aux internautes qui recherchent des avis en ligne.

Son fonctionnement est à la fois simple, rapide et performant :

  1. Il suffit de taper l’adresse d’un site internet ou d’une adresse mail ;
  2. ScamDoc fournit gratuitement un indice de confiance en moins d’une vingtaine de secondes.

Les fondateurs témoignent :

Avec cet outil, nous voulons informer et protéger un maximum d’internautes contre les pièges d’internet et les rassurer dans leurs démarches d’achats en ligne. Et nous sommes fiers de constater qu’ils sont de plus en plus nombreux à le consulter au moindre doute !

20210914145152-p4-document-rxad

ScamDoc, c’est aussi une extension navigateur pour Chrome

ScamDoc propose aussi une extension navigateur sur ordinateur qui protège les internautes au fur et à mesure de leurs visites sur internet.

Ainsi, ils sont automatiquement alertés lorsqu’ils arrivent sur une page à risque. Ils peuvent donc surfer en toute sécurité, sans même avoir besoin de consulter la plateforme collaborative.

20210914145152-p3-document-byje

Une solution française ultra-efficace qui s’appuie sur une solide expertise

Derrière ScamDoc, il y a la société HERETIC SAS.

Lancée en 2013, elle a commencé par créer un site de petites annonces gratuites. Très vite, elle a constaté un nombre important d’interventions frauduleuses d’escrocs cherchant à nuire aux internautes.

Pour contrer ces interventions malhonnêtes, faute d’outils disponibles, l’équipe a alors créé une première plateforme collaborative : Signal-Arnaques. Cette solution rencontre immédiatement un vif succès et elle agrège désormais près d’1 million d’utilisateurs par mois.

Pour aller plus loin, Anthony Legros (fondateur et président) et Jean-Baptiste Boisseau (associé) ont cherché comment gagner en réactivité. Ils décident donc de créer un nouvel outil capable d’informer les internautes de la dangerosité d’un site avant qu’une victime ne lance une alerte.

C’est à ce moment là qu’ils ont eu l’idée du concept ScamDoc.

Ils expliquent :

Nous avions amassé des milliers de données sur les caractéristiques des sites frauduleux grâce à Signal-Arnaques. A partir de ces précieuses ressources, nous avons développé un puissant algorithme capable de fournir un indicateur de confiance pour tous les sites, y compris ceux qui sont très récents et inconnus de nos bases de données.

Aujourd’hui, les deux plateformes sont complémentaires : ScamDoc a une approche prédictive et fournit un indice de confiance, tandis que Signal-Arnaques favorise l’entraide entre internautes.

20210413133837-p3-document-jxrp

Les innovations à venir

Face à une forte demande, et au vu de la quasi constante évolution du trafic de ScamDoc, de nouvelles solutions vont être développées pour aider les victimes et rendre Internet plus sûr.

Prochainement, les internautes pourront notamment bénéficier d’une garantie à l’achat intégrée directement au cœur des outils Heretic SAS.

Anthony Legros souligne :

Chaque internaute sera ainsi protégé, informé, assisté et très bientôt assuré ! Il ne sera ainsi plus possible de perdre d’argent dans les méandres d’internet.

A propos de l’équipe

ScamDoc est née de l’initiative de Jean-Baptiste Boisseau et d’Anthony Legros.

Anthony Legros

20210914145152-p2-document-pxyd

Anthony est le fondateur et président actuel du groupe. Il a commencé sa carrière professionnelle en tant qu’expert automobile puis s’est redirigé vers la gestion de projets informatiques après un diplôme d’ingénieur.

Jean-Baptiste Boisseau

photo-jb

Cet entrepreneur travaille dans le développement web depuis plus de 15 ans. Il a revendu sa société et rejoint l’aventure en 2016, pendant la montée en puissance de Signal-Arnaques.

Pour en savoir plus

Site web : https://www.scamdoc.com/fr

Extension ScamDoc pour Google Chrome : https://chrome.google.com/webstore/detail/scamdoc/fojbeoliffkbkfgaehkoeeihphibcjdk?hl=fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>