Educ-up met fin aux inégalités sociales et éducatives en libérant le potentiel des enfants

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC

Le premier confinement a mis en lumière certaines des inégalités à l’œuvre au sein de notre société, lesquelles étaient déjà présentes avant la crise. Fort de ce constat, Educ-up a décidé d’agir : cette jeune start-up apporte des solutions innovantes pour lutter contre les inégalités sociales et éducatives.

educ-up

À l’heure où toute la presse parle des entreprises à mission, Educ-up porte, depuis sa création en 2016, la fibre d’un engagement fort. Favoriser une vision éducative inclusive auprès du plus grand nombre, en partant des besoins de l’enfant, fait en effet partie intégrante de son ADN.

Depuis 5 ans, Educ-up libère les potentiels, en s’inspirant de la vision de Maria Montessori, scientifique, pédagogue mais avant tout humaniste reconnue pour avoir révélé au monde entier un principe éducatif fondamental : tous les enfants, y compris ceux issus des classes populaires ou en situation de handicap, peuvent apprendre et contribuer positivement à la vie de la société.

À l’heure où ces inégalités semblent se creuser, des solutions innovantes sont imaginées. Et s’il suffisait d’observer les enfants pour mieux les accompagner ?

Peu de personnes se placent à hauteur d’enfant et connaissent les enjeux liés à son développement. Au-delà de cette méconnaissance, c’est la non-accessibilité des outils et moyens pédagogiques favorisant éveil, autonomie, confiance et apprentissages dont il faut s’emparer.

Les neurosciences nous apportent aujourd’hui des informations essentielles et inédites sur le fonctionnement du cerveau des enfants. Grâce à ces éclairages, les professionnels de l’éducation se tournent vers les pédagogies dites « actives » : elles participent à l’émancipation de l’enfant qui deviendra un adulte épanoui.

Photo Educ UP CP

Mais qu’en est-il de l’environnement proche, du foyer, premier lieu d’éducation de l’adulte en devenir ? Comment se saisir de ces méthodes, lorsque l’on est un parent, qui plus est, issu des classes populaires ou ayant des revenus moyens ? Les écoles hors contrat – Montessori, Steiner, Forest Schools, écoles démocratiques… – n’ont jamais été aussi nombreuses mais restent inaccessibles pour bon nombre de français (compter 600€/mois en moyenne). Dans les magasins de jouets, l’offre pédagogique occupe désormais une place prépondérante.

L’enjeu est de permettre une meilleure accessibilité et lisibilité de ces outils pour que toutes les familles s’en saisissent, pour le bien de chaque enfant sans exception.

En proposant des solutions d’innovation sociales et éducatives au service de tous, Educ-up vise un impact à large spectre.

La start-up s’inscrit dans une démarche d’utilité sociale qui se décline via deux initiatives : Domissori, service innovant de garde d’enfants éducative, et Edacademy, institut de formation destiné à transmettre la posture et les outils d’accompagnement à la parentalité et à l’éducation sous un angle sociétal et solidaire.

domissoriedacademy

En somme, il s’agit de créer de la valeur auprès des principaux concernés, enfants, parents, professionnels de la petite enfance, sans oublier ceux qui sont le plus en difficulté, grâce à un accompagnement personnalisé. Permettre à chacun de déployer ses potentiels, et encourager l’éducation auprès de tous, tout au long de sa vie, telle est la raison d’être de Educ-Up.

Ainsi, avec Domissori, Educ-up ne se contente pas de garder les enfants mais de les faire grandir. L’entreprise facilite la continuité éducative si cruciale dans le contexte actuel, en proposant un soutien précieux à l’enfant et à son parent.

La démarche porte d’ailleurs ses fruits au-delà du foyer, sur les bancs de l’école :

 Gabriel a gagné en confiance et pratique énormément à l’oral, en maths, mais aussi dans des matières où il est d’ordinaire plus discret » note l’enseignante de Gabriel, 10 ans (38).

Chez Domissori, sur les 400 familles accompagnées ces deux dernières années, 90% ont de faibles revenus selon le référentiel de la CAF. Ainsi, même les familles les plus précaires sont en mesure d’offrir à leurs enfants des ateliers Montessori à la maison. Le besoin de garde des parents en dehors de l’école est une réalité, et les pédagogies actives s’adaptent très bien au cadre familial. Domissori démocratise ainsi l’état d’esprit de Maria Montessori, avec l’aide d’éducatrices passionnées et impliquées, qui créent du lien avec les parents et les accompagnent dans leur rôle. Être parent, ça s’apprend !

Parents, professionnels de la petite enfance et enseignants forment une formidable équipe éducative. Educ-up est convaincue que la co-éducation est une démarche puissante contre le délitement du lien car elle favorise la compréhension mutuelle et l’épanouissement de chacun. Comprendre le développement de l’enfant, se tenir au courant des avancées pédagogiques, apprendre à l’accompagner dans sa scolarité ne devrait pas être réservé à une élite.

Ecouter les parents et les guider dans leur rôle est en effet crucial. Telle est la vocation de Edacademy, qui propose des formations gratuites ou prises en charge. Car on ne lutte pas contre les inégalités sociales qu’à l’école. C’est aussi en agissant dans les foyers que nous pourrons contribuer à améliorer les résultats de notre système éducatif.

Pour que celui que Maria Montessori appelait le “citoyen oublié ” n’en soit plus un.

Pour en savoir plus

Site web : https://educ-up.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>