Les nouveaux enjeux des espaces de travail : intégrer l’hybridation des modes de travail en inventant des espaces agiles – L’analyse de Stéphanie Gherissi, fondatrice de SG Design

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC

Le monde post-covid se dessine déjà aujourd’hui, puisque la crise sanitaire a transformé en profondeur la relation au travail.

D’abord, parce que le télétravail s’est généralisé, même s’il n’est parfois pratiqué que quelques jours par semaine. Les collaborateurs deviennent nomades (source), plus autonomes et désireux de réinventer leur relation au travail.

Ensuite, parce que ce qui était accepté hier ne le sera plus demain. En quête de sens, les équipes sont aussi en attente de qualité de vie au travail (QVT), ce qui passe aussi par de nouvelles configurations des locaux. Seulement 5 % des salariés souhaitent travailler à nouveau en open space et 4 % en flex office permanent (source). Ils ne veulent plus subir le bruit, les difficultés à se concentrer ou l’isolement vis-à-vis de leurs collègues.

Pour motiver et fidéliser les équipes, mais aussi pour attirer de nouveaux talents, les entreprises doivent donc réinventer les espaces de travail, pour intégrer les nouveaux usages hybrides et passer en mode agile.

Cela implique un changement de culture des organisations.

Stéphanie Gherissi, la fondatrice de SG Design, souligne :

Les espaces de travail agiles donnent la priorité aux projets et aux résultats, en apportant de l’autonomie, de la liberté et de la flexibilité. L’objectif est de faire que chaque personne puisse travailler quand, où et comme elle le souhaite, de façon transversale, en se centrant sur les objectifs.

Son agence de design d’espace expérientiel transforme ainsi le cadre de travail afin d’y insuffler l’agilité nécessaire pour :

  1. Favoriser l’efficacité des organisations en les aidant à s’adapter au contexte actuel ;
  2. Anticiper les futurs changements ;
  3. Assurer le confort, la sécurité et la préservation de la santé de chaque personne.

Stéphanie Gherissi partage son analyse sur les paramètres qui vont remodeler l’organisation du travail.

20201221142650-p1-document-nnqj

Plus d’espace, plus de souplesse, plus de QVT

Les espaces de travail “à l’ancienne” sont voués à disparaître, c’est une certitude. Les entreprises qui tarderont à opérer les changements qui s’imposent vont laisser à leurs concurrents un formidable avantage concurrentiel.

Les chiffres sont éloquents :

  • 50 % de l’espace et du temps ne sont pas occupés (source : interview LCI de Ingrid Nappi-Choulet, professeur de management à l’ESSEC) ;
  • L’agencement d’espaces verts permettrait de faire chuter le taux d’absentéisme de 10 % selon une étude américaine ;
  • Et la plupart des salariés se plaignent du manque d’espaces intelligents : ils sont 59 % à estimer que des problèmes de connexion nuisent à leur travail.

Car les espaces de travail agiles ne visent pas seulement à exploiter et à optimiser chaque mètre carré des locaux. Ils ont aussi un impact positif dans la pérennité du personnel, dans la collaboration, dans l’apprentissage, dans la créativité, la productivité et le bien-être général.

Il s’agit de mener une réflexion à 360°, en incluant les spécificités de chaque entreprise. En effet, les espaces doivent désormais pouvoir s’adapter à toutes les situations :

  • Le besoin de concentration via des espaces personnels dédiés à l’individu ;
  • Le besoin de collaboration et de partage via des espaces dédiés à certaines équipes ou tâches ;
  • Et le besoin de mieux concilier vie professionnelle et vie personnelle via des espaces services accessibles à tous (ex : espace détente, restaurant d’entreprise, etc…).

Stéphanie confirme :

Tout l’enjeu est de créer de la valeur ajoutée et de l’innovation à partir de la collaboration intelligente entre les personnes et les technologies. Une coopération plus ouverte aux autres parties prenantes, et qui contribue à réduire les coûts d’exploitation, ainsi que l’impact sur l’environnement, tout en développant de nouvelles collaborations.

Reconnecter notre lien aux ressources naturelles

Et si on disait stop aux espaces de travail standardisés et impersonnels ? Alors que 80 % du temps est passé dans des espaces clos, particulièrement au travail, il est très important d’apporter une touche de diversité et de nature.

Tout simplement parce que chaque être humain fait une connexion intuitive et spontanée entre son expérience kinesthésique, visuelle et auditive de l’espace.

Le design biophilique préconisé par l’agence SG Design va donc privilégier les formes biomorphiques issues du monde naturel ; par exemple en courbant les cloisonnements, en jouant sur les textures, couleurs et matériaux naturels. Le parcours spatial est valorisé en offrant à voir depuis l’intérieur des bureaux des éléments naturels du paysage extérieur.

Stéphanie précise :

En jouant sur les perspectives, les volumes et les espaces, le design biophilique fait appel aux sens et implique naturellement un apaisement sécurisant au cœur des modes de travail en plein mutation.

SG Design, l’agence qui transforme les espaces de travail

SG-Design

Stéphanie Gherissi a fondé l’agence SG Design en 2005, en se donnant pour mission d’impulser et de conduire le changement des organisations du travail.

A l’époque, elle est déjà convaincue que les enjeux futurs de nos sociétés basées sur le travail vont bouleverser notre rapport au monde et questionner la place de chacun dans la société, au niveau mondial comme dans toute organisation humaine, principalement celle du travail.

En 2008, elle met en application sa méthodologie Think Work Space©, ce qui lui permet de développer considérablement son activité en dépassant la barre des 200 projets, et de renforcer sa position sur le marché. L’agence diversifie ses activités, se tournant vers les sites industriels et l’écoconception.

Trois ans plus tard, SG Design s’impose comme un acteur de premier plan dans le design d’espaces tertiaires et industriels. En 2014, la société acquiert un nouveau siège social et s’engage dans une démarche d’innovation de ses services architecturaux.

En 2015, SG Design fête ses dix ans et se mute en SARL au capital de 45 000 euros et conçoit AXO®, une interface collaborative et innovante de gestion de projets. Elle continue à développer son activité de design tertiaire en proposant une offre globale de mobilier standard et sur-mesure, et signe des contrats sur le long terme avec de grands groupes nationaux. L’agence poursuit par ailleurs son travail sur la valorisation du patrimoine par la performance énergétique.

En 2019, Stéphanie Gherissi reçoit deux prix d’excellence internationaux au concours de design de la Route de la Soie, qui a lieu à Xi’An, en Chine, pour les objets « Less is More » et « Tri’Pod ».

En 2020, l’agence s’installe dans un château tourangeau, un lieu propice au design d’espace expérientiel et la création inclusive, qui mêle design, patrimoine et culture. Elle développe ensuite le parcours en ligne Design d’Espace Expérientiel (DEEX). Avec un objectif : sensibiliser les leaders voulant initier de réelles transformations de leurs organisations & entreprises aux enjeux humains et écologiques que leur projet revêt pour aujourd’hui et les années à suivre.

Depuis sa création en 2005, SG Design a réalisé 385 projets, fidélisant 91 % de ses clients.

Notre marque de fabrique ? Intégrer les objectifs en termes d’expériences usagers pour mieux anticiper les évolutions potentielles des modes de travail. Nous axons notre processus de création sur les attitudes humaines face aux changements des organisations et entreprises.

Désormais, l’agence SG Design souhaite développer sa notoriété et valoriser ses expertises afin de s’inscrire comme un acteur incontournable dans le secteur du design des espaces de travail.

A propos de Stéphanie Gherissi, la fondatrice

20201221142650-p2-document-iqnc

Après un bac littéraire et artistique, Stéphanie Gherissi s’est formée aux Beaux-Arts (Cadre bâti-Design) puis à l’École d’Architecture (non DPLG), abordant le design d’espace avec technicité, créativité, philosophie et sociologie.

Son lien avec l’espace est inné, et issu de son héritage familial : ses ancêtres, tailleurs de pierre flamands, ont émigré en France pour y construire des basiliques. Cette tradition des bâtisseurs s’est perpétuée par les hommes jusqu’à son père, qui la lui a transmise.

Designer d’espace, conférencière et maître d’œuvre, Stéphanie Gherissi a suivi de nombreuses formations pour enrichir son approche du design, sur des thèmes comme la rénovation BBC, l’approche Feng Shui, l’architecture et les handicaps, ou encore l’empreinte santé des produits et services du bâtiment. Elle a assuré plusieurs formations en tant que formatrice diplômée à l’OPAC, à l’AFPP, ou à l’École Supérieure de Commerce et de Management.

Stéphanie Gherissi est également particulièrement engagée pour promouvoir l’entrepreneuriat en général, et celui des femmes en particulier. Elle est à l’origine de l’association Femmes 3 000 Touraine et a créé le premier Forum de l’entrepreneuriat au Féminin en région Centre Val de Loire, qui s’est tenu de 2006 à 2016 à Tours.

Elle a également fondé l’association Puissance 20 à Tours, l’association Héroinez-vous et l’évènement Be Yourself, en 2017 à Orléans. Elle est par ailleurs membre fondatrice du Cluster Noveco, un réseau d’entreprises de la performance énergétique, et du Collectif Empreinte Santé des Produits et Services, qui identifie les impacts de l’activité humaine sur la santé des individus. En 2020, elle a achevé son mandat de Présidente du Réseau Entreprendre Val de Loire.

A l’avenir, Stéphanie Gherissi aimerait sensibiliser le plus grand nombre en écrivant un livre et en imaginant un format de vidéos inclusives.

Pour en savoir plus

Site web : https://www.sg-design.fr/

Facebook : https://www.facebook.com/sgdesignarchitecture/

LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/stephanie-gherissi/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>