Gatemeri, le programme talent nouvelle génération couplé d’un podcast qui redéfinit la réussite professionnelle

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC

Selon l’étude de l’institut Gallup (2017), seuls 6% des salariés se disent engagés dans leur entreprise (source) et la crise sanitaire a accentué cette tendance puisque des millions de Français s’interrogent sur leur situation professionnelle : suis-je là où je devrais être ? Quelle est mon utilité dans cette organisation ? Mon job me rend-il heureux ?

Les talents en entreprises se trouvent tout particulièrement touchés par ce questionnement. Une enquête BCG de 2019 révélait d’ailleurs que 75% des moins de 35 ans se voyaient quitter leur entreprise dans les 2 ans. Parmi les motifs de départ, le besoin de se sentir plus utile et de redonner du sens à leurs actions revenait le plus souvent.

Il y a aujourd’hui urgence à donner des outils, des pistes et des conseils pour permettre à cette génération d’avancer vers une réussite professionnelle riche de sens.

C’est ce que fait Gatemeri avec son parcours talent nouvelle génération doublé d’un podcast qui explore la notion de réussite professionnelle.

gatemeri

Gatemeri, le parcours qui révolutionne les programmes talents en entreprise

La gestion des talents est un débat qui anime les entreprises et a été accentué avec la crise sanitaire. Elles peinent à retenir leurs meilleurs collaborateurs malgré les dispositifs mis en place pour les fidéliser.

Parmi ces dispositifs, les programmes talents, parfois autrement appelés programmes hauts potentiels font l’objet d’investissements importants de la part des directions RH pour mieux engager leurs pépites mais les résultats sont plus ou moins mitigés selon les entreprises.

Afin de mieux comprendre les attentes de cette population singulière, N’Geur, la fondatrice de Gatemeri a fait une étude auprès de 200 salariés âgés de 27 à 40 ans identifiés comme talents dans leur entreprise et les résultats sont sans appel : les talents ne se sentent pas suffisamment équipés pour exprimer leur leadership.

Ils témoignent notamment de :

  • Un manque de connaissance de soi (moteurs, sources de motivations et envies), car les parcours académiques (tous confondus) ne les ont pas poussés à se questionner sur leurs aspirations.
  • La difficulté à décrypter leur environnement et à interagir avec les autres (fonctionnement en silos et entre- soi) ;
  • Les difficultés à dépasser certaines de leurs appréhensions comme le syndrome de l’imposteur, la peur de l’échec ou encore de faire face à l’imprévisibilité.

C’est en s’appuyant sur les compétences transversales (soft skills) axées sur la communication et la collaboration (parmi les compétences du 21e siècle, les fameux 4C) et forte de la connaissance des attentes de ses pairs, que N’Geur (ancienne talent dans un groupe média) a conçu le parcours Gatemeri.

Le parcours s’articule autour du lien :

  • Lien à soi pour un leadership authentique
  • Lien aux autres pour collaborer et embarquer les parties prenantes vers un objectif commun
  • Lien à l’environnement pour se défaire de ses appréhensions et libérer son potentiel

En collaboration avec 8 experts reconnus dans leur domaine, elle a développé un parcours pluridisciplinaire axé sur les soft skills pour réenchanter le job et le leadership des talents en entreprise.

Outre le contenu disruptif qui mobilise des disciplines complémentaires très expérientielles (activités manuelles, design de mouvement, ayurvéda, coaching, plateforme de marque, communication non violente, improvisation théâtrale, outils de l’exploration…), la sélection pour accéder à ce programme talent diffère des programmes talents traditionnels.

En effet, comme le dit N’Geur :

J’aime beaucoup la citation de J.Brel qui dit « Le talent n’existe pas. Le talent c’est d’avoir envie de faire quelque chose » car combien de talents ont quitté l’entreprise alors qu’ils étaient sélectionnés dans un programme ? La co-responsabilité est au cœur de la démarche Gatemeri, les talents comme l’entreprise doivent être motivés afin de tirer le meilleur de ce parcours.

La sélection se fait par un appel à candidature des talents avec un questionnaire conçu par l’équipe Gatemeri et les managers et RH sélectionnent parmi ceux qui se manifestent.

Gatemeri, c’est aussi un podcast qui redéfinit la réussite professionnelle

Pour commencer à insuffler ces compétences clés au plus grand nombre, N’Geur a lancé le podcast Gatemeri, le premier podcast ressource qui explore la notion de réussite.

Depuis septembre 2020, N’Geur SARR reçoit chaque lundi à son micro des leaders qui ont su redonner du sens à leur carrière.

Elle précise :

Ensemble, nous explorons sans fards comment ils apprennent à se connaître en tant que leaders mais aussi comment ils expriment leur singularité, leur authenticité et leur empathie auprès des autres afin de les embarquer vers une mission commune.

Près de 40 épisodes ont déjà été diffusés avec des leaders aux parcours hétéroclites exerçant dans des domaines divers :

  • Le sport : Stéphane Diagana, Alexandra Recchia..
  • Le leadership : Philippe Gabilliet, Olivier Lajous, Elisabeth Moreno…
  • L’entrepreneuriat : François Rousseau, Céline Chung…
  • L’artistique : Gaël Faye, Dawala, Mai Hua…
  • Le développement personnel : Florence Servan-Schreiber, Clotilde Dusoulier…

Ces leaders partagent leur définition et recette de la réussite pour inspirer sa génération en quête de sens.

A propos de N’Geur SARR, la fondatrice

fondatrice gatemeri

Après une classe préparatoire, N’Geur SARR intègre l’ESCP et décroche un VIE chez Canal+ international pour développer leur activité dans 5 pays (Rwanda, Burundi, Guinée Équatoriale et Conakry, Djibouti) en tant que business developer pendant 2 ans.

Elle devient ensuite Manager de zone des pays non francophones africains du groupe pour développer l’activité dans 8 pays dont le Kenya, l’Angola, le Nigéria et le Ghana. A 28 ans, elle devient la cheffe d’orchestre du projet le plus ambitieux du groupe à l’international : le lancement d’une plateforme en langue locale en Ethiopie.

Une carrière impressionnante mais aussi éprouvante : après 6 ans, 11 pays et 3 postes, N’Geur SARR fait un burn-out à la veille de ses 30 ans, juste avant la crise sanitaire.

N’Geur a alors pris le temps de faire un “vide fertile” puis a commencé à s’interroger sur cette traversée du désert.

Elle souligne :

En échangeant avec des salariés de ma génération, je me suis rendue compte que mon cas n’était pas isolé et que nous étions beaucoup à nous questionner sur nos aspirations et aptitudes professionnelles.

C’est de cette réflexion qu’est né le projet du podcast Gatemeri et du parcours de révélation. Son ambition : révéler et connecter de nouveaux talents pour une performance collective

A la suite de son burn-out, N’Geur a ainsi réalisé une mission de 6 mois au pôle développement RH pour conceptualiser et tester son parcours d’ouverture avant de se lancer à son propre compte.

Aujourd’hui, N’Geur souhaite que le parcours Gatemeri soit un moyen de permettre à chaque collaborateur de contribuer de façon durable dans l’entreprise sans être cantonné dans une case. Convaincue de l’importance des échanges entre pairs quand il s’agit de façonner son leadership, elle va aussi lancer une communauté de leaders interentreprises à l’image du podcast pour échanger sur leurs pratiques managériales et leurs appréhensions.

Pour en savoir plus

Site web : https://www.gatemeri.com

Instagram : https://www.instagram.com/gatemeri_/

LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/gatemeri

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>