“Paradoxale Disruption” de Nicolas Naully : décrypter la digitalisation des entreprises selon Clausewitz pour apprendre à se disrupter soi-même… au lieu de se faire disrupter !

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC

« La disruption est paradoxale : elle est très puissante et en même temps très banale. Elle est notre nouvelle forme de stabilité »

La disruption n’est pas réservée aux start-up technologiques : elle est universelle et nous n’avons encore rien vu de son pouvoir de transformation de nos vies et de nos sociétés. Tout est disruptable : les entreprises, leurs produits/services, l’expérience clients, mais aussi nos modèles d’organisation, nos manières d’apprendre, de communiquer, de travailler, nos représentations du monde, nos valeurs et jusqu’à notre propre corps.

Pourquoi s’intéresser encore à Carl von Clausewitz au XXIe siècle ? Critiqué par les uns comme responsable de la conduite des deux Guerres mondiales en tant que guerres totales, encensé par les autres comme le plus grand théoricien de la guerre, Clausewitz reste-t-il toujours au cœur de la réflexion stratégique actuelle ?

Qu’ont en commun l’art de la guerre et la transformation numérique ? Ou plutôt, quel est le lien entre les stratégies militaires complexes et les techniques modernes pour mener à la révolution numérique ? Clausewitz a vécu à une époque où l’on passe des guerres limitées de l’Ancien Régime aux guerres révolutionnaires et nationales qui tendent à la guerre totale. Il s’est heurté à Napoléon, « le dieu de la guerre », en 1806 lors de la campagne d’Iéna, et en 1812 lors de celle de Russie. Il devient ensuite directeur de l’École de guerre de Berlin (1818-1830). Ses sources d’inspiration sont aussi bien Frédéric II et Scharnhorst que Kant et Montesquieu, sans oublier Napoléon pour l’expérience du terrain.

Dans “Paradoxale Diruption”, Nicolas Naully aborde un spectre large des impacts de cette disruption : à la fois les avancées technologiques, les évolutions de modèles d’organisation, et les changements de repères.

De précieuses pistes sont données pour se disrupter soi-même au lieu de se faire disrupter et offrent une vision entièrement nouvelle de l’œuvre du plus grand théoricien de la guerre de l’histoire. Il est le guide dont chaque dirigeant d’entreprise et de gouvernement a besoin pour survivre et prospérer dans la nouvelle ère numérique.

20210409142217-p3-document-mfuh

Une feuille de route inestimable pour atteindre le prochain niveau de croissance

Que devraient apprendre les leaders du numérique d’un général prussien des années 1800 à propos de la transformation numérique ? Étonnamment, bien plus qu’ils ne le croient !

En première ligne, Carl von Clausewitz était irrité par :

  • Le manque de conseils utiles et les commandes contradictoires, en particulier sous la pression ;
  • La lenteur de la prise de décision tactique et organisationnelle ;
  • Le décalage entre l’armée, le gouvernement et la population civile ;
  • Les retards réguliers qui n’étaient pas pertinents pour la tâche à accomplir.

Car pour Clausewitz, la guerre ne doit pas être comparée à l’art mais plutôt au commerce “qui est aussi un choc des intérêts et des activités humaines”.

Or  dans une grande partie de l’histoire moderne, le mot « stratégie » est à peine apparu dans les affaires. Dans l’industrie, le terme le plus courant est alors « planification à long terme », une méthode de prédiction des chiffres pour l’avenir.

citation 1

Puis les gourous des affaires ont commencé à voler « stratégie » – un terme beaucoup plus sexy – à l’armée. Mais pour la plupart des organisations, il s’agit simplement d’un exercice de changement de marque pour les routines existantes, et non d’un réel changement de comportement.

Résultat : ces méthodes de prévision stériles ont stagné. Dans la nature multidimensionnelle actuelle du changement numérique, ce type de planification rituelle ne suffit plus. Les organisations doivent toujours développer une approche stratégique pour obtenir un avantage durable et être également en mesure de rafraîchir le plan à mesure que le monde évolue.

C’est précisément le défi que l’armée a rencontré au fil des ans face à l’évolution de la géographie, aux défis inattendus et aux nouvelles perspectives de bataille. De ce creuset, les grands théoriciens militaires ont perfectionné les principes fondamentaux de la stratégie, et peu d’entre eux étaient aussi respectés que von Clausewitz.

La stratégie est souvent confuse et, par conséquent, mal appliquée. Plus que toute autre discipline des affaires, elle souffre d’une confusion et d’une sur-complication paralysantes. L’essence de la stratégie est incroyablement pure, et sa puissance y réside.

Contrairement à d’autres livres qui offrent des conseils pour l’organisation technologique, Paradoxale Disruption est le premier décryptage complet de la façon dont les entreprises traditionnelles doivent s’adapter et réussir à l’ère numérique.

Les (grands) petits plus du livre

  • Des aides à l’apprentissage, l’histoire, l’analyse de l’ère moderne et ancienne ;
  • Un vaste éventail de sujets couvrant la transformation numérique ;
  • Le chaos de la transformation : la méthode sur comment décoder le numérique et dépoussiérer le concept de la disruption numérique ;
  • Une présentation des points forts de chaque sujet ;
  • Des études de cas et une grande quantité d’exemples pour faciliter la compréhension du concept.

Sommaire

citation 2

Premier principe : De la nature de la transformation numérique

  • Qu’est-ce que la transformation numérique ?
  • La fin et les moyens de la transformation numérique
  • Le danger de la transformation numérique
  • Une transformation éthique
  • Aucune transformation n’est au-dessus de la loi
  • L’intelligence numérique
  • La friction numérique

Deuxième principe : Sur la théorie de la stratégie de transformation numérique

  • L’art ou la science de la transformation numérique
  • Adopter une doctrine numérique
  • Traiter le scepticisme numérique
  • Études de cas

Troisième principe : Sur l’application de la stratégie transformation numérique

  • Qu’est-ce que la stratégie ?
  • Tactique versus stratégie numérique
  • Les éléments d’une stratégie gagnante
  • Le chaos dans la transformation
  • Schématiser sa transformation numérique
  • «Un pont trop loin !»
  • Créer une culture numérique d’entreprise ?
  • Repenser le leadership numérique
  • Définir une vision transformatrice

Quatrième principe : Comment conduire et réussir sa disruption ?

  • Caractéristiques de la disruption
  • Comprendre l’innovation perturbatrice
  • Soyez votre propre concurrent

Épilogue : Percer le «Brouillard numérique »

  • Le futur de la transformation numérique
  • Comment gérer l’incertitude numérique ?
  • Le futur est fait de changements

Extrait

citation 3

L’interaction numérique a été motivée par l’adoption généralisée de la technologie. Au fur et à mesure que l’alphabétisation se développait, les utilisateurs dotés de la technologie le faisaient d’une manière qui n’avait jamais été vue auparavant. Les sources traditionnelles de biens et de services, ainsi que d’autres régions, sont devenues des canaux numériques et une part importante de l’investissement leur a été transférée. La collaboration est l’un de ces domaines qui sont transformés par le numérique. Les interactions humaines prennent de nouvelles formes dans les réseaux sociaux et les médias et sont capables d’inspirer de nouvelles idées qui mèneront à terme à l’innovation.

Comme l’a écrit Steven Johnson dans Where Good Ideas Come From : « Lorsque vous partagez une culture civique commune avec des milliers d’autres personnes, les bonnes idées ont tendance à circuler d’un esprit à l’autre ». En fin de compte, cependant, les entreprises devront lutter contre l’inertie d’entreprise qui se présente comme une menace tout en adoptant de nouveaux systèmes, stratégies, compétences et technologies. La littérature numérique peut minimiser ce risque et améliorer les chances d’une transition positive.

Les récents cycles d’incertitude économique ont obligé les entreprises existantes à devenir frugales et à contrôler leurs dépenses contre une lutte pour maintenir les marges. Lorsque les prix atteignent un résultat net, l’innovation doit se concentrer sur l’acquisition de nouveaux consommateurs, la pénétration de nouveaux marchés et, finalement, la découverte d’économies modernes.

Dans un article récent de Forbes, Mark Knickrehm déclare que « les entreprises dites « digital native » dominent aujourd’hui les modèles commerciaux de plates-formes, offrant une nouvelle valeur en rassemblant des millions de consommateurs et de fournisseurs de services. Elles peuvent agir rapidement car leur modèle ne repose pas sur la possession d’actifs ou la production de biens ».

A propos de Nicolas Naully

20210409142217-p2-document-vtis

Nicolas Naully est un atypique.

Souvent décrit comme inclassable, il explore le nouveau monde qui émerge avec les nouvelles technologies avec un regard original, décoiffant et sans langue de bois. En mélangeant analyse économique, concepts philosophiques et faits, il aide les dirigeants à évoluer grâce à la transformation numérique et à élaborer des stratégies en cultivant des expériences exceptionnelles, en se concentrant sur la nature humaine et l’intégrité.

Pendant plus de 15 ans, Nicolas a travaillé dans le domaine de l’informatique pour un certain nombre d’entreprises de classe mondiale telles que Thomson Reuters, Alpiq. Du support bureautique à la conception de sites web en passant par le marketing numérique, il a tout fait, et grâce à cela il a appris les tenants et aboutissants du logiciel, du matériel et du monde numérique.

Son objectif : s’immerger dans l’organisation de ses clients, d’apprécier les tendances commerciales existantes, et voir comment il peut les amener au prochain niveau de croissance à travers l’optique du marché.

Bilingue anglais et français, Nicolas propose des services de  :

  • Conférences (grand public et business) dans lesquelles il utilise des analogies et de l’humour pour combler le fossé entre le passé et le présent. Il aide ainsi le public à réaliser qu’il a déjà en lui la clé d’une meilleure relation avec les clients.
  • Formations (en petit ou en grand comité) : animations d’ateliers thématiques, création d’ateliers sur-mesure…
  • Consulting : réalisation d’audits, de rapports de marché, de propositions en développement…

La genèse de “Paradoxale Disruption”

Il y a cinq ans, Nicolas découvre le livre « De la guerre par Napoléon » écrit par Bruno Colson et a un premier aperçu des pensées de Clausewitz. Plus il le lit, plus il réalise que son travail fondateur peut être lié à la transformation numérique.

Un an plus tard, il décide d’écrire un livre à la jonction de deux domaines qui le passionnent : la technologie et l’histoire. Cet ouvrage est donc le résultat de recherches, de lectures et enfin d’écrits de fin de soirées, avec une ligne directrice : offrir aux lecteurs.trices des principes intemporels.

Informations pratiques

“Paradoxale Disruption” de Nicolas Naully

  • 320 pages

Pour en savoir plus

Découvrir le livre : https://naullynicolas.ch/mon-livre/

Site web : https://naullynicolas.ch/

Facebook :  https://www.facebook.com/paradoxaledisruption

Instagram : https://www.instagram.com/paradoxaledisruption/

LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/naullynicolas/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>