SlowBreak : des week-ends touristiques écoresponsables à destination mystère, en France et en train

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC

Consommer de façon responsable, cela signifie également voyager de façon responsable. Et quand on a le réflexe de prendre l’avion pour s’évader, c’est compliqué : le trafic aérien représente plus de la moitié des émissions de gaz à effet de serre du secteur du tourisme. Une semaine de vacances à Bali pollue ainsi autant qu’une année de vie en France !

C’est donc pour promouvoir une nouvelle façon de voyager, recentrée sur l’environnement et sur l’humain, que Mathilde Léger et Fatma Bellahouel ont fondé SlowBreak.

Le concept est original : la startup propose des week-ends mystère, en France, et à deux heures de train de Paris.

20210402091037-p1-document-mhdw

Des séjours surprise, à vivre en toute autonomie

SlowBreak réunit les avantages d’un séjour que l’on organise soi-même et les atouts d’une agence de voyages. La startup se charge de l’organisation, de l’hébergement en hôtel ou chambre d’hôte, du trajet et des activités, personnalisées selon les envies des voyageurs. Les activités, adaptées aux saisons, peuvent être sportives, gastronomiques, culturelles, ou humaines.

Une fois sur place, ceux-ci profitent de leur séjour en toute autonomie grâce à un guide digital personnalisé. Le fait d’aller dans un lieu mystère donne la sensation de partir à l’aventure, et permet de découvrir une destination à laquelle on n’aurait pas pensé. Le format court des séjours, sur un week-end, permet de voyager un peu plus « slow », et un peu plus souvent.

Une démarche de tourisme durable et ouvert

Grâce à SlowBreak, les voyageurs deviennent acteurs d’un tourisme durable. La startup a opté pour le train, un mode de transport peu polluant. Elle travaille en collaboration avec les acteurs locaux, en prenant en compte leur empreinte carbone. Les hébergements et activités respectent tous l’environnement ; ils sont labellisés ou adoptent une démarche écoresponsable.

SlowBreak a également une vision du voyage caractérisée par l’ouverture aux autres. La société favorise les rencontres avec les habitants des diverses destinations, grâce aux bénévoles de l’association Les Greeters. Par ses choix, SlowBreak a ainsi pour ambition de recréer la sensation d’aventure du voyage lointain, sans impacter l’environnement.

Notre ambition avec SlowBreak est de promouvoir une façon de voyager respectueuse de l’environnement et de l’humain.

Mathilde Léger, cofondatrice de SlowBreak

Une manière de voyager flexible et compatible avec le contexte sanitaire

Pendant le confinement et jusqu’au 8 mai, SlowBreak permet de pré-réserver sans fixer de date de départ. Une fois que celle-ci est fixée, SlowBreak finalise la réservation, faisant profiter les voyageurs d’un tarif réduit de 400 euros au lieu de 480 pour le Wonderful SlowBreak pour deux personnes.

Pour le moment, les départs se font tous au départ de Paris. SlowBreak peut toutefois organiser de façon exceptionnelle des week-ends au départ de Bordeaux ou Lyon.

Focus sur les 3 formules SlowBreak

Wonderful SlowBreak

Screenshot at Apr 06 16-17-28

Wonderful SlowBreak est la formule phare de SlowBreak. Elle propose un séjour de trois jours et deux nuits, du vendredi soir au dimanche soir, pour deux personnes. Le séjour inclut les billets de train, l’hébergement, une activité au choix, et un guide digital personnalisé. La destination mystère se trouve à deux heures de train maximum de la gare de départ.

Prix : 400 euros au lieu de 480 euros.

Amazing SlowBreak

Screenshot at Apr 06 16-17-13

Amazing SlowBreak est un séjour pour une personne, du vendredi soir au dimanche soir. Il comprend les mêmes prestations que Wonderful SlowBreak.

Prix : 300 euros

Baby SlowBreak

Screenshot at Apr 06 16-17-36

Ce séjour entraine deux personnes dans une destination mystère du samedi matin au dimanche soir. La destination, proche de Paris, est accessible avec un pass Navigo.

Prix : 100 euros

SlowBreak, mode d’emploi

  • Étape 1 : formulaire de réservation. Les voyageurs indiquent, dans le formulaire de réservation disponible sur le site de SlowBreak, leurs dates de week-end, leurs envies (GreenBreak, CityBreak, ou sans préférence), leur type d’hébergement et les lieux qu’ils connaissent déjà.
  • Étape 2 : prise de contact. L’équipe SlowBreak choisit une destination, qu’elle tient secrète. Elle contacte les voyageurs pour qu’ils choisissent l’activité. SlowBreak indique aux voyageurs l’heure de départ du train. Les voyageurs valident leur choix et paient leur séjour.
  • Étape 3 : deux jours avant le départ. SlowBreak indique aux voyageurs la gare de départ et la météo de la destination, afin qu’ils puissent préparer leurs bagages en toute tranquillité.
  • Étape 4 : 30 minutes avant le départ. SlowBreak révèle la destination mystère et envoie les billets de train et le guide digital personnalisé aux voyageurs.

20210402091037-p2-document-mojk

À propos de Mathilde Léger et Fatma Bellahouel, fondatrices de SlowBreak

SlowBreak, c’est avant tout une histoire d’amitié et de passions partagées. Mathilde Léger et Fatma Bellahouel se sont rencontrées sur les bancs de l’université, en licence d’économie. Leur envie commune d’agir pour l’environnement les a amenées à se lancer ensuite dans un master en Économie de l’Environnement à AgroParisTech.

En deuxième année de master, elles font une année d’alternance en tant que chargées de mission RSE (Responsabilité Sociétale de l’Entreprise) au sein d’Engie Cofely et de Carmilla, une filiale de Carrefour.

Mathilde et Fatma n’ont pas seulement étudié ensemble. Elles ont également parcouru le monde ensemble, voyageant en France, en Belgique, ou encore en Italie. Au printemps 2019, elles vont en Iran : « un des plus beaux voyages de notre vie », raconte Mathilde, « mais les 16 heures passées dans l’avion ont annulé tous nos éco-gestes quotidiens ».

« On était du genre à rechercher les lieux instagrammables, à prendre automatiquement l’avion pour voyager, à penser au prochain voyage avant que l’actuel ne soit terminé et à cocher chaque case de la « to-do list » du voyageur sans prendre le temps d’apprécier vraiment la destination », poursuit Fatma. « Et pourtant, la France regorge de paysages magnifiques et de petits coins de paradis tout aussi dépaysants que des destinations lointaines » !

Alors qu’elles font un service civique chez Unis Cités, juste après leurs études, Mathilde et Fatma ont l’idée de SlowBreak, un projet qui réconcilierait leurs valeurs environnementales et leur passion du voyage.

Aujourd’hui, SlowBreak est accompagné par l’association Live For Good ainsi que par le programme PEPITE Start’Up Île-de-France à Station F.

Mathilde et Fatma souhaitent développer rapidement leur startup pour ouvrir les départs à d’autres villes de France que Paris. Elles envisagent également de créer une plateforme digitale, afin de rendre le processus de réservation encore plus simple.

Pour en savoir plus

Site web : https://www.slowbreak.fr/

Facebookhttps://www.facebook.com/slow.break.fr/

Instagramhttps://www.instagram.com/slow_break/

LinkedIn: https://www.linkedin.com/company/42340667/admin/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>