Empowerment féminin : Les Locomotives, le podcast inspirant qui donne envie de réaliser ses projets les plus fous

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC

Combien de femmes éprouvent la sensation de ne pas être à leur place ? Ou de ne pas trouver de sens à ce qu’elles font ? Pourtant, elles ont aussi des projets, des rêves, des envies… mais, faute de confiance en elles, elles n’osent pas se lancer.

Sortir de sa zone de confort est toujours un peu effrayant, car il y a une part d’incertitude, d’inconnu et de changement. Alors il peut être tentant de s’enfermer dans un schéma plus sécurisant, même s’il ne permet pas de se réaliser pleinement.

Un des principaux blocages ? Le manque d’exemples inspirants. De VRAIS exemples de femmes qui ont osé, des “anonymes” qui ont décidé de s’écouter, d’aller vers ce qui les faisait vibrer.

Et elles sont de plus en plus nombreuses !

Pour montrer que tout est possible lorsqu’on le décide vraiment, que les projets les plus fous peuvent se réaliser, Sandra Verger donne la parole à toutes ces Locomotives dans le podcast du même nom.

Aujourd’hui, Les Locomotives débute sa troisième saison, fédérant une communauté toujours plus grande, et lance une campagne de crowdfunding sur Ulule pour créer un collectif féminin.

20210219152406-p1-document-ymbb

Un shot d’énergie pour adoucir toutes les peurs

Lancé en Mai 2020, le podcast Les Locomotives propose des conversations spontanées et sans filtre (pas de montages et très peu ou pas de coupes) avec des femmes venant de tous les horizons.

Il y a Sylvie qui a plaqué son job de consultante pour devenir quaterback au sein d’une équipe de football américain, Charlotte qui est partie danser la salsa à travers toute l’Amérique Latine, Malaury qui s’est donné pour mission de protéger l’océan, Monia qui a créé sa marque de vêtements équitable et sociale, …

20210219152406-p3-document-djjs

Leur point commun ? Toutes ont osé s’écouter et ont fait des choix de vie audacieux ou ont suivi un parcours atypique. Et elles sont d’autant plus inspirantes que ce sont toutes des “girls next door”.

Sandra Verger souligne :

Je ne cherche pas à interviewer des femmes connues ! Ce qui m’intéresse, ce sont les profils de femmes authentiques, bienveillantes et passionnées. J’ai même une préférence pour les portraits “d’anonymes” car ils résonnent encore plus fort en nous car toutes les femmes sont “ordinairement extraordinaires”, capables d’oser et de réaliser ce qu’elles pensaient impossibles.

Zoom sur quelques épisodes “Coup de Coeur”

Episode 1 – Anaïs - Construire la maison de ses rêves à l’autre bout du monde

20210219152406-p4-document-jrih

Sandra a enregistré le 1er épisode avec sa soeur Anaïs qui a construit la maison de ses rêves à l’autre bout du monde The Triangle House.

Elle a tout quitté pour réaliser un rêve qui semblait mission impossible. From Genève to Siargao, elle nous raconte les étapes de l’évolution de ce projet et comment il a changé le cours de sa vie… Elle nous dévoile tout, sans filtre!

Episode 8 – Manon – La Grande Aventure

20210219152406-p5-document-lzvc

Manon rêve depuis toute petite de faire le tour du monde, un rêve commun pour beaucoup d’entre nous. Partir avec son sac à dos, découvrir une multitude de pays, se familiariser avec les différentes cultures, faire des rencontres extraordinaires, vivre des aventures fortes en émotion, être dépaysé face à des paysages hors du commun… C’est pour vivre ce genre d’expériences que Manon et son compagnon sont partis à l’aventure, avec entre les mains un simple billet d’avion aller mais pas de billet retour.

Manon nous raconte avec beaucoup de fraicheur et d’humour ses 18 mois de voyage à travers l’Asie et l’Australie. Elle a choisi de faire de ce voyage une aventure encore plus atypique. Elle et son chéri ont participé à des missions de volontariats inoubliables et ont vécu pendant quasiment un an dans un van sans électricité. Un voyage et un mode de vie minimalistes qui changera pour toujours sa vision de la vie.

Episode 18 – Marion – Ecouter la petite voix qui est en soi

135419095_151095636783424_1825006045175514167_n(1)

Go with the flow

Connaissez-vous cette fameuse peur qui nous empêche de faire ce que nous avons réellement envie de faire dans la vie? Peur de quelque chose qui finalement n’existe pas puisqu’on ne sait pas de quoi est fait le lendemain mais surtout où vont nous emmener les choix que nous ferons.

Le récit de Marion c’est l’opposé d’un parcours de vie guidé par la peur. C’est un parcours guidé par la confiance. C’est un épisode emblématique car c’est vraiment ce que Sandra essaie de transmettre à travers Les Locomotives.

Le parcours de Marion est assez hallucinant, on a l’impression qu’elle a eu mille vies. Alors qu’elle n’a que la trentaine, artiste dans l’âme, elle commence par faire les beaux arts. Elle part ensuite à Bruxelles pour trouver du travail mais ce n’est pas si simple. Elle décide alors de partir en Indonésie pour travailler dans un hôtel. Elle fait une rencontre atypique avec un tatoueur indonésien qui restera gravée à jamais. Puis elle laisse la quasi totalité de ses affaires pour partir avec un petit sac à dos pendant 1an visiter plusieurs pays d’Asie. Elle se retrouve ensuite à travailler sur un glacier suisse à 3000 mètres d’altitude et ça ne s’arrête pas là… Elle continue d’écouter cette petite voix qui est en elle et part faire une transatlantique qui durera 21 jours.

Aujourd’hui, Marion vit à Belle-île en mer et propose un apprentissage du yoga pour guider ses élèves vers une certaine autonomie.

Episode 20 – Fanny – Transformer un bus en auberge roulante

20210219152406-p6-document-wzpv

On connait les vans aménagés, les caravanes rénovées mais les bus transformés se font assez rares. Fanny a décidé de rendre un rêve réalité.

Grande voyageuse de base, elle a imaginé son parfait moyen de transport mais aussi de voyage. Elle l’a imaginé pendant plusieurs années puis a sauté le pas et a commencé la conception de son auberge roulante! Plus qu’un moyen de transport, une réelle philosophie de voyage.

Imaginez un bus parfaitement adapté pour voyager, dormir, cuisiner, travailler, échanger. Un bus qui réunirait des personnes autour d’un thème, d’une activité ou même un bus qui vous permettrait de travailler en voyageant.

Fanny a alors acheté un bus classique et passe ses journées à le rénover pour accueillir prochainement ses futurs passagers ou ses futurs habitants.

Elle propose aux auditrices d’embarquer pour une expérience assez inédite mais surtout très humaine.

Episode 21 – Elena – Déculpabiliser les gens de toute pression sociale (le 1er épisode de la saison 3 qui est déjà un succès !)

20210219152406-p7-document-gogv

Déculpabiliser les gens de toute pression sociale, c’est la mission que s’est donnée Elina.

La pression de trouver un CDI le lendemain de l’obtention de son diplôme, la pression du meilleur salaire, la pression de trouver la relation sérieuse, la pression de faire un enfant avant 30 ans, la pression d’être heureuse, la pression de faire bonne impression et j’en passe. Et finalement est-ce que nous n’en oublions pas de penser à l’essentiel, c’est-à-dire à nous et nos réels désirs ?

Cette pression sociale nous inflige de vivre une vie guidée par la peur. Elina, à la tête d’une communauté de presque 20000 personnes et qui grandit à vitesse grand V, est justement là pour casser les codes et déculpabiliser les gens de toute pression sociale que l’on pourrait ressentir.

En plus de déculpabiliser, elle dédramatise, elle rassure, elle fait du bien. Elle fait tout cela en transmettant des messages à travers sa communauté, mais surtout en restant elle-même.

Elina elle est nature, elle est drôle, elle est sympa, elle est ultra tolérante, elle ne porte aucun jugement ! Elle communique au quotidien des messages pertinents pour nous rassurer mais aussi pour dédramatiser la vie.

Dans cet épisode, elle nous parle de sa vie d’avant en tant qu’hôtesse de l’air qui l’enfermait finalement dans des codes qui ne lui convenait pas, elle nous raconte qu’elle a repris ses études à 25 ans et elle nous parle sans filtre, en toute humilité, dans sa mission au quotidien : déculpabiliser et casser les codes !

L’avis des auditrices

Voici un aperçu des avis laissés par les auditrices qui soutiennent la création de la Saison 3 des Locomotives via Ulule ainsi que les notes et avis sur Apple Podcasts :

“100% à tes côtés, car le Bonheur est dans l’action ! Le chemin des possibles donne de l’énergie et du sens à sa vie !”

“Tout mon soutien Sandra & Les Locomotives !! Pour entendre encore plein de jolies histoires inspirantes”

“J’espère que cette campagne portera ses fruits et que les belles histoires des Locomotives voyageront d’avantage, car elles méritent d’être entendues !”

“Merci pour cette super initiative et ces très beaux portraits. Locomotive moi-même, je suis de tout cœur avec vous. Créons un monde de locomotives. Entraînons toujours plus de personnes vers l’audace et vie pleinement vécue.”

“Merci pour tes podcasts ! Nous soutenons cette belle initiative et te souhaitons beaucoup de succès :)”

5/5  “Un bol d’air frais chaque épisode est une bouffée d’air frais et d’inspiration ! Sandra est toujours bienveillante. Bravo pour ce podcast !”

5/5 “Très bon podcast qui met en valeur les femmes , leurs parcours et leurs vies. Je recommande fortement. A écouter sans modération.”

5/5 Un podcast à la fois inspirant, positif et motivant. J’aime beaucoup ce format, et j’encourage bien sûr particulièrement ces belles initiatives !

Une campagne sur Ulule pour lancer un collectif 100% féminin

Les Locomotives ont lancé une campagne sur Ulule afin de finaliser plusieurs projets : la création des prochaines saisons du podcast, le lancement d’une campagne de communication pour le faire connaître et inspirer toujours plus de femmes, la refonte du site web et l’achat de matériel notamment pour pouvoir faire parler plusieurs personnes en même temps.

Mais surtout, grâce au soutien de la communauté, c’est un collectif 100% féminin qui va voir le jour. Son objectif : aider les femmes à réaliser leurs projets, quels qu’ils soient (création d’entreprise, tour du monde, reconversion, etc).

Ce collectif, composé de femmes bienveillantes et ultra-passionnées, proposera un programme très accessible afin de permettre à un maximum de femmes de faire partie de l’aventure.

3 types d’accompagnements seront proposés :

  • Vous rêvez d’entreprendre mais vous ne savez pas quoi ni comment ?
  • Vous avez un projet bien précis en tête mais vous n’arrivez pas à vous lancer ?
  • Vous avez déjà lancé votre projet mais vous sentez qu’il manque des cordes à votre arc ?

A propos de Sandra Verger, la fondatrice

20210219152406-p2-document-tibf

Sandra Verger, 31 ans, est l’heureuse maman d’un enfant de bientôt 2 ans. Diplômée d’une école de commerce, elle a passé 7 années à Paris dans l’hôtellerie haut de gamme et a notamment dirigé plusieurs établissements.

Une carrière idéale ? Pourtant, depuis l’adolescence, Sandra a la sensation d’avoir été guidée dans ses choix, de ne jamais avoir réellement su qui elle était et ce qu’elle aimait. Cela s’est traduit par une sensation de ne pas être là où elle devait être et de passer à côté de quelque chose. Elle aurait préféré qu’on lui apprenne à s’écouter, à avoir une opinion, à prendre des risques… plutôt que de l’inciter à faire comme les autres ou à faire des choix de sécurité.

Plus tard, devenue jeune femme, Sandra a commencé à entendre des gens autour d’elle parler de projets qu’ils ne réalisaient jamais. Tous étaient bloqués par la peur : peur de sortir de leur zone de confort, peur d’échouer, peur de se tromper.

Sandra confirme :

J’ai alors eu un véritable déclic ! Je me suis demandé comment aider toutes ces personnes, comment leur donner envie d’oser s’écouter, comment leur montrer qu’elles n’ont pas à se résigner à vivre une vie qui ne leur correspond pas.

Grande passionnée et éternelle optimiste, Sandra a alors l’idée des Locomotives lorsqu’elle est tombée enceinte. Durant ses congés maternité, elle laisse toute sa créativité, ses idées et ses envies la guider vers ce projet. Elle a ensuite passé l’été de la naissance de son fils à écrire pour développer son concept.

Elle précise :

J’avais déposé le nom juste avant car il est né un an avant. C’était le jour de mon anniversaire et je fêtais cela avec mon amie Nina. Durant notre conversation, elle m’a dit ” de toute façon, nous les femmes, nous sommes des locomotives”. Et ce jour là, je lui ai dit : un jour je ferai quelque chose de ce nom!

Sandra lance alors le podcast Les Locomotives puis quitte son travail et déménage en famille dans le sud (un retour aux sources).

Oser m’écouter et aller au bout de ce projet a été l’un des choix les plus incroyables que j’ai fait.

Face au succès rencontré par ce beau projet, porté jusqu’à présent par le bouche à oreille, Sandra ambitionne d’atteindre 5000 écoutes par mois d’ici la fin de l’année. En parallèle, elle compte proposer son expertise aux marques afin de les accompagner dans la réalisation de leur podcast de A à Z. De la publicité pourrait également être intégrée au podcast.

Pour en savoir plus

La campagne Ulule : https://fr.ulule.com/les-locomotives/

Site web : https://leslocomotives.fr/

Instagram : https://www.instagram.com/leslocomotives/?hl=fr

Facebook : https://www.facebook.com/vergersandra/?view_public_for=112760017069505

Apple Podcasts : https://podcasts.apple.com/fr/podcast/les-locomotives/id1512789005

Spotify : https://open.spotify.com/show/1JuvA3CA3ubfmHfVUqAYqp?si=NAksNbp5QbmHNIvPdBzQlA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>