Les services à la personne, enfin simples, sûrs et accessibles à tous

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

Bénéficier de quelques heures de ménage, de bricolage, de jardinage, pouvoir compter sur une garde d’enfants, une assistance à personne âgée, un ami pour son animal pendant les vacances… Aussi pratiques soient-ils, les services à la personne ne sont pas forcément simples à organiser et à gérer. Mais, la start-up Asasap change la donne.

20140422133019-p1-document-pbrp

Avec Asasap, les services à la personne entrent dans une nouvelle ère !

C’est décidé, vous allez employer quelqu’un pour quelques heures de services à la personne. Quelques colonnes de petites annonces plus tard, vous vous demandez comment choisir la bonne personne, la déclarer et la rémunérer. Bienvenue dans le monde des services à la personne.

Un secteur en croissance à développer

Depuis une dizaine d’années, les Services à la personne (SAP) se sont fortement développés sous l’impulsion de dispositifs sociaux et fiscaux incitatifs, mais également des besoins croissants liés à la démographie (natalité élevée et vieillissement de la population).

Selon l’Insee, 1,8 million de salariés, hors assistantes maternelles, ont travaillé en 2010, au domicile de particuliers pour des services à la personne, représentant près de 5 % des salariés en France. Dans sa note de Septembre 2013, le Commissariat général à la stratégie et à la prospective révèle qu’en 2011, 64% des heures rémunérées pour les services à la personne ont été réalisées en emploi direct avec des particuliers employeurs. Pourtant, le nombre d’heures travaillées depuis 2010 est en baisse, ce ralentissement pose la question de la viabilité du modèle économique sous-tendant ces services.

1622708_584155618328106_671939043_n

Pour Madjid Hamici, co-fondateur d’Asasap,

Les Services à la Personne représentent aujourd’hui en France un véritable vecteur économique, un secteur d’activité créateur d’emplois de proximité, donc d’emplois non délocalisables. Mais les pratiques entre les acteurs restent encore artisanales et offrent peu de visibilité sur le panorama des offres et des demandes tarifées et qualifiées. Ce handicap structurel est un frein réel pour le développement de ce marché.

A la tête d’une entreprise offrant des services aux entreprises et collectivités, Madjid Hamici et Ugo Haberman décident de mettre leur expérience au service des particuliers et créent Asasap. Fin janvier 2014, ils ont lancé la version « beta » du site de leur plateforme d’intermédiation avec pour objectifs de favoriser la mise en relation et le développement des services à la personne entre particuliers et professionnels, entre demandeurs et offreurs de services.

Simplifier la mise en relation et la gestion des services à la personne

Oubliées les petites annonces de journaux, oubliés les longs appels au RSI, à l’Urssaf, oubliée la tentation du travail au noir…

20140422133019-p2-document-bhht

Au fil des années et de ses expériences, l’équipe Asasap a nourri une réelle compréhension du secteur et de tous les acteurs qui font vivre aujourd’hui les réseaux locaux.

Madjid Hamaci confie,

Avec ASASAP, nous voulons répondre à cet enjeu de la professionnalisation du secteur en conjuguant le côté pratique de la dématérialisation de la mise en relation et aussi en luttant contre le travail au noir, lequel n’a jamais autant proliféré qu’en 2013. Sous l’effet de la digitalisation de la société, le secteur évolue et s’ouvre en effet à de nouveaux modes de consommation des services. Nous souhaitons œuvrer pour le plus grand nombre tout en proposant une alternative viable et efficace au travail au noir. A ce titre, la simplicité, la traçabilité, la transparence et la confiance dans une démarche de proximité et de qualité toujours plus affirmée sont nos principales valeurs.

Grâce à Asasap, les particuliers peuvent d’ores et déjà échanger et négocier librement autour d’annonces de services publiées sur la version « beta » de la plateforme pour trouver près de chez soi le meilleur service au meilleur prix. Simple et sécurisé, le site permettra par ailleurs dans quelques mois de profiter de services à la carte pour se dégager des tâches administratives et fiscales.

A noter : Asasap travaille avec des chercheurs du CNRS pour établir de nouveaux schémas d’innovation sociale.

Pour en savoir plus

Site web : www.asasap.com

Page Facebook : facebook.com/asasapFrance

Le programme de recherche Asasap : http://lise-cnrs.cnam.fr/programmes-emergents/le-programme-de-recherche-asasap-621651.kjsp

Contact presse

Pascal Debomy

Mail : pascal.debomy@asasap.com

Tél. 01 75 10 60 88

1 Commentaire(s)

  • van 5 janvier 2016 at 19 h 41 min

    que veut dire l’acronyme “ASASAP” merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>