En voyance, comme en amour, il faut faire confiance à son destin !

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

En 2013, près de dix millions de Français ont consulté au moins une fois un voyant ou un astrologue avec pour principale source de questionnement, l’amour. Un constat partagé par la medium Soraya qui met cependant en garde contre une quelconque addiction à la voyance…

amour-soraya

Pour la medium Soraya, les consultations d’ordre sentimental ne doivent pas faire obstacle à l’intuition et à la spontanéité

lise-3022Depuis plus de 15 ans, Soraya met ses dons de voyance au service des particuliers et professionnels avec pour ligne de conduite : aider, éclairer, sans complaisance mais avec chaleur humaine et dévouement.

De nombreux médias la plébiscitent régulièrement : l’Est Républicain, Pacifique FM, EFM, Télé Yvelines, Radio Astro, ou encore TF1, France 3, France Inter, IDFM, Africa N°1 et Ici C Nancy pour ses prévisions de l’année 2014.

Avec pour seuls outils, le prénom et la date de naissance de la personne, elle éclaire et accompagne ses consultants dans tous les domaines, travail, famille, affaires, et bien sûr, amour.

Cependant, attention à l’addiction !

Amour : consulter pour éviter les déceptions et faux-espoirs

Lorsqu’on est célibataire et qu’on rencontre quelqu’un, les questions se bousculent : est-ce la bonne personne ? est-ce la femme ou l’homme de ma vie ? est-il/elle sincère ? Autant d’interrogations pour lesquelles la medium Soraya est consultée. Avec pour seule information, les dates de naissance de la personne qui vient à sa rencontre et celle de l’être aimé(é), Soraya se concentre plus sur les éléments déterminants que les faits.

Elle confie,

Je regarde les affinités entre les deux personnes, le caractère de l’être aimé, les difficultés qu’ils peuvent rencontrer au fil du temps. A l’aide d’une photo, je vérifie également que la personne soit bien libre. Toutes ces informations permettent de percevoir s’il s’agit d’une aventure ou d’une vraie et grande histoire d’amour.

Les couples consultent également la medium sur des questions d’évolution, de construction de la famille. Une consultation permet d’apporter des réponses quant au calendrier ou aux évènements du couple : voyage, présentation à la famille, vie maritale, emménagement, mariage, etc.

Consulter une fois suffit !

Certains multiplient les avis médicaux, d’autres les consultations voyance. Une pratique contre laquelle la medium Soraya souhaite mettre en garde.

En voyance, je constate que 7 personnes sur 10 consultent plusieurs voyants sur une même question. Je conçois qu’il ne soit pas simple d’accepter une réponse qu’on aurait voulue autre, mais il ne sert à rien de poser la même question à multiples reprises. Pire, cette pratique conduit à une addiction qui a pour conséquences de bloquer son destin, de perdre toute spontanéité et d’empêcher de vivre la relation. 

Enregistrée à l’INPI (N° 3934279), Soraya fait en effet partie des mediums qui ont à cœur d’exercer leur métier dans la plus grande transparence et sincérité. Aussi, lorsqu’elle découvre que les personnes qui poussent sa porte ont déjà interrogé d’autres voyants sur les mêmes questions, Soraya refuse tout simplement la consultation.

Consulter 3, 4, 6 fois ou plus pour un même sujet peut vraiment être dangereux ! Ces personnes vont avoir différentes perceptions, c’est très déstabilisant. Etre amoureux et se fier à son intuition, ça peut aussi permettre d’avancer. Tout n’est pas obligé d’être rationalisé. 

Pour contacter Soraya

Mail : osirial@aol.com

Tél. 0659415242

1 Commentaire(s)

  • chambeau 16 janvier 2016 at 22 h 36 min

    je suis celibataire et je voudrais savoir si je rencontrer un homme et ne plus rester seul

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>