“Et si on changeait d’angle ?”, la BD humoristique qui pose un nouveau regard sur l’éducation des enfants

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC    

“Et si on changeait d’angle” pour aborder autrement la parentalité et l’éducation des enfants ?

Dans ce livre à l’humour décapant, Fanny Vella imagine des situations où l’adulte est mis à la place de l’enfant, des anecdotes que chaque parent connaît bien et sur lesquelles l’autrice propose de poser un regard différent.

Car, entre nous, qui n’a jamais mis un manteau à son enfant malgré le fait qu’il dise avoir chaud, sous prétexte que nous avions froid ?

Qui n’a jamais demandé à son enfant de finir son assiette alors même que nous ne le faisons pas toujours ?

Qui n’a jamais entendu untel dire que notre petit est un peu sauvage parce qu’il refuse des embrassades que nous n’accepterions pas non plus ?

L’autrice et illustratrice propose un changement d’angle subtil et espiègle pour permettre de voir les choses autrement. Avec beaucoup d’humour et une pointe d’ironie, elle nous invite à rire de nous, à rire des autres, mais surtout à voir la parentalité et l’enfant autrement afin de déconstruire tout un tas d’idées reçues !

Ce livre regroupe 23 illustrations de changements d’angle et une BD de 31 pages qui offrent un parallèle tordant de ce que l’on peut faire au quotidien avec son enfant, mais cette fois-ci avec un adulte à sa place !

L’occasion donc de faire passer quelques jolis clins d’œil sur des thématiques importantes telles que le racisme, le sexisme et bien sûr l’adultisme…

Pour information, en moins d’un mois de sa sortie, la BD humoristique s’est vendu à quasiment 3 000 exemplaires, elle est donc en réimpression !

20200702144312-p3-document-lsiy

Plus de 90 pages de sourires et de réflexions

“Et si on changeait d’angle” est une invitation à oser faire un pas de côté pour découvrir la parentalité autrement, à sortir du “on a toujours fait comme ça”, sans jugement.

Chaque page est une porte ouverte par laquelle chacun.e entre comme bon lui semble.

On y retrouve la “patte” de Fanny Vella, maman d’une petite fille et illustratrice engagée, qui fédère plus de 100 000 personnes sur l’ensemble de ses réseaux sociaux autour de thèmes variés comme les relations toxiques (sa 1ère BD “Le seuil” s’est vendue à des milliers d’exemplaires), l’adultisme, la parentalité, le racisme, le sexisme, etc.

Cette BD inspirée et inspirante permet aussi de déconstruire avec beaucoup d’humour, sans culpabilité, les habitudes que l’on a envers les enfants mais aussi envers les femmes ou les personnes ayant une autre culture. Fanny amène donc subtilement la remise en question sur le racisme, le sexisme et l’adultisme.

20200702144312-p5-document-fwfy

Une préface du Docteur Catherine GUEGUEN

Catherine Gueguen est pédiatre. Après le succès de Pour une enfance heureuse (Robert Laffont, 2014), elle est devenue une référence dans le monde de l’éducation et de la petite enfance. Spécialisée dans le soutien à la parentalité, formée en haptonomie et en communication non violente, elle donne des conférences et anime des groupes de travail pour les médecins, psychologues, éducateurs, sages-femmes, sur l’accompagnement des parents.

Le soutien de l’association StopVEO

L’association StopVEO s’engage contre la Violence Éducative Ordinaire (VEO). Il s’agit de la violence (physique, psychologique ou verbale) utilisée envers les enfants au prétexte de leur éducation (corrections, punitions), communément admise et tolérée (« ordinaire »). Plus simplement : claque, fessée, tape mais aussi menace, humiliation, chantage affectif…

20200702144312-p7-document-vmvc (1)

Les (grands) petits plus du livre

  • Un contenu très riche : 23 illustrations de changements d’angle avec des propositions de formulations alternatives afin de mettre les adultes sur une piste éducative axée sur plus d’empathie + une BD exclusive de 31 pages ;
  • Une approche originale de la parentalité, un sujet qui passionne Fanny Vella depuis quelques années ;
  • Un beau livre de 20 x 20 cm, imprimé sur du papier de grande qualité et avec une couverture cartonnée ;
  • Une impression 100% “Made in France” et écologique : papier issu de forêts durablement gérées, imprimeur certifié Iso 14001 (label écologique), encre végétale.

Le mot de l’auteure

20200702144312-p2-document-usnq

“Quand je suis tombée enceinte, je m’imaginais reproduire tous les mécanismes que j’ai pu observer à la fois dans l’éducation que j’ai reçue mais aussi à travers la culture dans son ensemble, les livres, les films, la publicité, et de manière plus générale juste en observant les comportements autour de moi.

De la même façon que j’ai cru devoir assimiler qu’une « vraie » femme s’épile, j’ai cru qu’éducation rimait avec pouvoir. Un enfant doit obéir sinon il n’est pas sage, on ne doit pas se laisser marcher sur les pieds sinon on en fait un enfant roi, les enfants nous manipulent, ils font des caprices, etc..

En devenant maman j’ai découvert ce merveilleux réflexe ancestral qu’est l’instinct, et il m’a fallu quelques efforts supplémentaires pour m’y fier totalement, reléguant au rang d’obsolète les conseils des proches qui me priaient de ne pas tomber dans le piège en prenant ma fille dans les bras à chaque fois qu’elle pleurait.

Mais quel piège ? Un que ma fille de quelques jours aurait pu me tendre ?

Le premier dessin de la série abordait justement cette problématique des pleurs auxquels il ne me fallait pas céder. D’abord j’ai trouvé drôle de transposer ça en situation entre deux adultes, mais je me suis rendu compte ensuite qu’intuitivement, avant de réagir avec mon enfant, je faisais systématiquement ce parallèle et je me demandais comment je réagirais face à une personne adulte. Évidemment, je ne me suis pas mise à considérer ma fille comme telle, la laissant se préparer elle-même ses repas et gérer ses soins lorsqu’elle était malade.

Changer d’angle sur ces situations n’a pas transformé ma fille en “mini-adulte” à mes yeux, cela m’a simplement permis d’adapter mon discours et mes gestes avec plus de respect pour son consentement et une empathie significative qui, à mon sens, a tout changé.

20200702144312-p6-document-gedx

Quand on comprend que lorsqu’on tombe, et même si on ne s’est pas blessé, on a besoin d’être consolé ou au moins pris au sérieux, on s’interroge sur l’écho qu’un « allez ça va c’est rien, arrête de pleurer ! » peut avoir dans le cerveau d’un enfant.

Mettre en image ces réflexions a nourri mon propre cheminement et m’a permis de me reconnecter à mon instinct, d’apprendre à me faire plus confiance, avec comme seul leitmotiv le fait que mon enfant méritait toute l’empathie et la bienveillance possibles, sans toutefois oublier mon propre bien-être.

Je vais aller plus loin, mais dans mon cheminement vers le respect de l’enfant, j’ai aussi appris à donner plus de valeur et de place à mes propres besoins. Ainsi, de la même façon que je donne de la valeur à un refus de sa part, j’attends qu’elle en fasse de même avec moi.

On croit souvent qu’en accordant plus d’importance au consentement de nos enfants on rentre dans un jeu de pouvoir, dans lequel ils tiennent un rôle tyrannique. Je pense que la société a voulu nous faire croire qu’il y avait un rapport de force dans notre relation avec les plus jeunes, et je crois qu’il est bon de se rappeler que l’enfant nous aime inconditionnellement et qu’au contraire, il faut voir cela comme un cercle vertueux : l’empathie rend heureux, coopérant et sociable.

Pas de procès dans ce livre, juste quelques pistes sur un éclairage tout neuf qui se fait sur le cerveau de nos enfants. De quoi changer d’angle et, peut-être, comprendre ce qui s’est joué aussi pour nous plus jeune.

À vous d’adapter ces alternatives à votre situation, à votre personnalité et à vos propres enfants.”

 “Et si on changeait d’angle”, c’est aussi de belles affiches

dbf69fc7aa9a8b80b1f152b4fbdb91ce

Les affiches en PDF de chaque illustration sont disponibles sur le site.

Prix : à partir de 6 euros

Ce qu’en pensent les lecteurs.trices

“Superbe livre de Fanny Vella qui invite tout en douceur et en rires à s’interroger sur nos méthodes d’éducation et plus largement sur la place de l’enfant dans notre société. Toujours sans jugement, le livre est un joli moment qui permet parfois d’ajuster son positionnement de parent. L’enfant est écouté et valorisé, tout en gardant la transmission des savoirs essentiels en société.”

“A peine reçu, entièrement dévoré avec un immense plaisir. Merci pour ces propos si justes. Bravo pour toutes vos créations ! Lâchez-vous….j’ai hâte !!”

“Beau livre de qualité, je compte bien le partager à mes proches quand ils remettront en question l’éducation que j’ai choisie de donner à mon futur enfant !”

“A mettre entre toutes les mains ! Quelle belle manière de faire changer d’angle !… avec ces dessins, certaines situations vécues paraissent tellement absurdes… que le changement semble évident à effectuer !!!…”

“Un livre à faire lire à tout le monde (et à laisser trainer bien en vue dans son salon pour attiser la curiosité…).
Le principe de l’inversion est drôle (enfin, certaines planches m’ont serrée le cœur, typiquement celles sur les violences physiques, néanmoins ces planches sont absolument nécessaires et permettent aussi de bien réaliser que le fond du livre est sérieux).
Les pages de gauche proposent des alternatives que l’on peut adapter à chaque situation et famille.
Je conseille ce livre !”

À propos des Éditions Ailes et Graines

Capture-d’écran-2020-02-13-à-13.21.52-300x252

Après des parcours bien différents, Alexis, ancien interne en médecine, et Elodie, assistante sociale, médiatrice familiale et actuellement maître en psychanalyse et coach spécialisée dans l’hypersensibilité et la douance, décident de fonder ensemble leur propre maison d’édition nommée « Ailes et Graines » en janvier 2019.

Parents de 3 enfants, ils se sont sensibilisés progressivement à la bienveillance et ont souhaité très naturellement éditer des ouvrages qui partageaient leur vision de la parentalité, mais aussi leurs valeurs écologiques et du respect des artistes.

Ils commentent :

Nous avons le rêve un peu fou, avec cette maison d’édition, de faire notre petite part pour faire de ce monde un monde meilleur, pour les générations présentes et à venir. Nous souhaitons concilier édition, éthique et écologie. Ainsi nous travaillons notamment en collaboration avec des professionnels français avec les mêmes valeurs que nous, afin de diminuer au maximum les coûts écologiques et humains. Nous nous engageons à promouvoir le travail des artistes avec respect, et à privilégier les entreprises locales et familiales.

Depuis, plusieurs livres ont été publiés avec le même objectif : réintroduire la bienveillance dans nos vies, dès l’enfance.

Chaque livre est un support qui peut vraiment faire changer les choses, autant pour les professionnels que pour les enfants sensibles.

Informations pratiques

“Et si on changeait d’angle” de Fanny Vella

  • Editions Ailes & Graines
  • Dimensions : 20×20 cm
  • Plus de 90 pages
  • Prix : 19,90 €

Pour en savoir plus

Commander le livre : https://ailesetgraines.com/produit/livre-et-si-on-changeait-dangle/

Site web : https://editions.ailesetgraines.com

La campagne financée à 890% sur Ulule : https://fr.ulule.com/changement-dangle/

Facebook : https://www.facebook.com/fannyvellaillustratrice

Instagram : https://www.instagram.com/fannyvella/

LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/fanny-vella/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>