Nostradamus : Les Prophéties, revenir à la source

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC    

Pour éviter de se laisser embarquer dans des “fake news” angoissantes et pour bien comprendre les prédictions de l’écrivain français du 16ème siècle, il y a urgence à revenir à l’essentiel : le fac-similé de l’édition de 1557, la seule réellement publiée du vivant de Nostradamus.

Il faut en effet savoir que Les Prophéties nous sont parvenues grâce à des centaines d’éditions. La complexité de la langue de Nostradamus (mélange de français, de latin et d’occitan) a ainsi conduit à toutes sortes de traductions, sans compter les interprétations plus ou moins hasardeuses qui en sont tirées.

Pourtant, aucun essai ni aucune interprétation n’en remplacent la lecture, confrontation obligée avec le texte authentique. Dans le contexte actuel, la transcription du fac-similé et la transcription modernisée de cette édition, sont plus que jamais à mettre entre toutes les mains.

“Les Prophéties de Nostradamus” viennent également d’être éditées en anglais. cover-cs5_5x8_5_v4_planet-2967684

Revenir à l’essentiel : le texte tel qu’il a été écrit par Nostradamus

Seule l’édition datée de septembre 1557 est généralement admise comme ayant été réellement publiée du vivant de Nostradamus.

Les autres ont été notoirement piratées ou antidatées. Quant aux éditions suivantes du texte, elles ont tendance à amplifier les erreurs typographiques et les autres coquilles, tout comme les ajouts et les textes apocryphes.

L’auteur souligne :

Au-delà des (nombreuses !) interprétations farfelues du texte de Nostradamus, il y a aussi des versions des Prophéties qui sont passées complètement à côté du texte originel, soit parce qu’elles ont pris un texte récent, soit parce qu’elles ont fait une véritable traduction, et donc une interprétation subjective.

Or le texte originel mêle du vieux français, du latin et de l’occitan, rédigés dans une forme poétique, ce qui multiplie le risque d’erreur. Pour pouvoir lire le texte correctement, ce recueil présente pour la première fois sous format numérique et papier, trois textes complémentaires :

  • le fac-similé de l’édition de 1557, sous forme de clichés des pages ;
  • la transcription de ce fac-similé,  en typographie actuelle et contemporaine, mais sans la moindre retouche ;
  • et une transcription modernisée de cette édition, pour faciliter la lecture et la compréhension.

Afin de préserver la qualité du texte, cette version modernisée ne se veut en aucun cas une traduction (et encore moins une interprétation !), mais une version lisible et respectueuse de la version originale. Outre la correction d’erreurs typographiques, le texte n’a été retouché que pour intégrer les règles d’orthographe modernes nécessaires à une lecture fluide et respecter le style poétique, tout en restant le plus fidèle possible au texte originel.

Cette version tripartite permettra au lecteur de confronter cette version originale aux nombreuses traductions et interprétations du marché, et de se faire sa propre idée sur le bien-fondé de ces ouvrages, comme outil de recherche pour une approche de l’univers poétique de Nostradamus.

L’auteur précise :

Cet ouvrage est d’ailleurs fidèle à la démarche recommandée par Nostradamus lui-même : en son temps, il a interdit la lecture de ses Prophéties aux charlatans de toutes sortes ainsi qu’aux illettrés, réservant expressément ses ouvrages à une élite de lettrés !

Une nouvelle version en anglais inédite

cover-cs5_5x8_5_v0_-_kindle Dans la version des Prophéties  en anglais, le recueil se compose :

  • du fac-similé de l’édition de 1557;
  • de la transcription modernisée de cette édition, traduite en anglais sans s’éloigner du texte et donc sans interprétation.

L’idée de ces Prophéties présentées dans la langue de Shakespeare est venue d’un constat de l’auteur et du traducteur :

Un jour, je suis tombé sur une traduction en anglais, disponible à la vente, qui n’avait rien de commun avec le texte original. Les erreurs étaient nombreuses et grossières : “Poète” devenait “Prostitué”, “Boulogne” était traduit par “Bologne”…

Cette version et traduction en anglais est nouvelle et inédite.

Un extrait des Prophéties

En Français

I

Étant assis de nuit secret étude,
Seul reposé sur la selle d’airain :
Flambe exiguë sortant de solitude,
Fait prospérer qui n’est à croire vain.

II
La verge en mains mise au milieu de BRANCHES,
De l’onde il moule et le limbe et le pied :
Une peur et voix frémissent par les manches,
Splendeur divine. Le divin près s’assied.

III
Quand la litière du tourbillon versée,
Et seront faces de leurs manteaux couverts :
La république par gens nouveaux vexée,
Lors blancs et rouges jugeront à l’envers.

IIII
Par l’univers sera fait un monarque,
Qu’en paix et vie ne sera longuement :
Lors se perdra la piscature barque,
Sera régie en plus grand détriment.

En Anglais

I
Sitting at night in secret study,
Alone rested on the brazen stool:
Tiny flame coming out of loneliness,
Makes prosper what is not vain to believe.

II
The wand in the hands placed in the middle of BRANCHES,
With the wave he moistens both the hem and the foot:
A fear and a voice tremble from the sleeves:
Divine splendor. The divine sits nearby.

III
When the litter of the whirlwind is poured,
And faces are covered by their coats:
The republic by new people will be abused,
Then whites and reds will swear wrongly.

IIII
By the universe will be made a monarch,
Who in peace and life will not be long alive:
Then the fishing boat will be lost,
Will be governed to its greatest detriment

Qui était Nostradamus ?

Michel de Nostredame, appelé Nostradamus, né le 14 Décembre 1503 à Saint-Rémy-de-Provence est mort le 2 Juillet 1566 à Salon-de-Provence. Apothicaire français, adepte de l’astrologie comme, à l’époque de la Renaissance, tous ses collègues, il publie de célèbres prédictions, les Prophéties. Elles contribuent à sa renommée au point que la reine Catherine de Médicis l’appelle à la cour et le nomme médecin et conseiller du roi.

Les avis des lecteurs

“Un ouvrage passionnant, parfaitement documenté. Un outil de qualité pour se plonger avec rigueur, et aisance, dans les prophéties de Nostradamus.”

“Voilà une lecture qui remet à sa place toutes les élucubrations qui ont été commises depuis des lustres. À chacun de se faire son interprétation… Presque un jeu ludique (pour une fois que c’est dans sa propre boîte à outils – son cerveau – et non plus sur un écran (tactile). J’ai aimé la poésie qui se dégage des “centuries”. On y trouve matière à bien des rêveries, ce qui est un plus, de nos jours… Je recommande.”

“Une édition qui répond à mes attentes : avoir accès à l’original et ce de manière lisible pour une néophyte. Ce qui m’a ensuite permis d’appréhender au mieux certaines interprétations plus ou moins hasardeuses. Mais c’est un autre sujet !”

“Personne n’est obligé de croire en la portée des centuries de Nostradamus. Un retour au texte de base permet d’en mesurer l’aspect poétique et difficilement analysable. Cette édition a le mérite de remettre l’édition originelle à la portée de tous les lecteurs et curieux en tous genres. Ce n’est pas un roman, mais une source indiscutable pour qui veut se lancer dans son interprétation.”

Informations Pratiques

Les Prophéties de Nostradamus

  • Editeur : Alter Publishing
  • 520 pages
  • Prix : 24,89 € en Français / 24,99 € en Anglais

Pour en savoir plus

Le livre en Français : https://www.alterpublishing.com/fr/auteurs/nostradamus/les-propheties.html

Le livre en Anglais : https://www.amazon.com/dp/B0863TFJFB

Contact presse

Pascal-Henri POIGET

Email : pascal.poiget@alterpublishing.com

Tel : 06 70 01 90 79

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>