La mort dans la tête d’une hypersensible : le témoignage bouleversant de Marion Du B’, l’auteure de “Les banalités extraordinaires”

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC

Nous avons tous été confrontés au deuil ou y seront confrontés un jour. Plus de 600 000 personnes décèdent chaque année en France (source : Insee, chiffres 2019) et laissent derrière elles des proches dévastés par la peine. Tous devront faire face aux obsèques, aux tracasseries administratives sans nom et surtout à un vide immense qu’il leur faudra apprivoiser.

Comment surmonter cette épreuve et la foule de sentiments, parfois contradictoires, qui nous envahissent ? Que faire pour avancer vers la résilience ?

“Les banalités extraordinaires” de Marion Du B’ fait voler en éclats les tabous et les silences pudiques qui entourent habituellement le sujet du deuil. L’auteure est l’héroïne de ce roman, elle ose parler à la première personne et raconter TOUT ce qui s’est passé à la mort de sa maman, mais aussi avant et les mois après. Sans filtre.

L’écriture est percutante, bouleversante de sincérité. Ce témoignage à cœur ouvert est aussi une formidable thérapie par le rire, fédératrice et positive, qui aide à se reconstruire.

Jamais personne ne vous aura parlé de la mort de cette façon !

les banalités extraordinaires

Derrière chaque épreuve que la vie met sur notre route se cache l’enseignement qui nous fera grandir

Dans son style inimitable à la fois Rock’n’Roll et acidulé, Marion Du B’ emmène les lecteurs dans une plongée au cœur de l’intime et de ce qui est trop souvent indicible.

L’auteure sort des sentiers battus et se livre à l’autopsie libératrice de tout ce qu’implique la perte d’un être cher : l’annonce du décès, l’organisation des funérailles, les documents administratifs, les banques… et puis il y a aussi cet après, si douloureux, avec un immense sentiment de solitude face aux proches.

Marion Du B’ souligne :

Ce roman est aussi, en filigrane, un ouvrage de développement personnel. J’ai voulu donner des clefs au lecteur pour faire de cette tragédie quelque chose qui le fera avancer, grandir. C’est un message d’amour et d’espoir. La résilience étant le fil rouge.

Synopsis

Un jour, la mort est entrée dans ma vie, par la grande porte, violemment et a tout arraché sur son passage. Viens, je vais te raconter comment ma vie a changé le jour où tout a basculé, le jour où ma mère a simplement – oui aussi connement que cela – trébuché sur un caillou.

Parce que la vie, tient finalement à peu de choses…

#JE SUIS

Il est vrai que 2015 fut une année horrible pour la France, terrible pour l’humanité… Elle laisse derrière nous des roses sur du marbre et des larmes dans des milliers de mouchoirs.

Mais elle nous donne aussi, l’envie de nous battre pour un monde meilleur, l’envie de vivre chaque seconde comme une chance, l’envie de mieux, ou plus, profiter des gens qu’on aime, ou simplement d’aller à l’essentiel en laissant de côté le superflu et l’inutile… Et enfin, l’envie de n’avoir qu’un seul but à atteindre : CELUI DU BONHEUR.

Car finalement, si on veut donner un sens à sa mort, il faut commencer par donner le bon sens à sa vie, et elle n’a de raison d’être que le jour où la trajectoire qu’elle prend est celle du bonheur, et ce, quel qu’en soit le moyen, le chemin et les outils pour y parvenir, si bien que même le trajet en devient merveilleux.

Alors pour tous ces morts que nous laissons dernière nous en 2015, 2016, 2017 et même 2018, pour toutes ces familles de victimes intolérables, nous allons désormais donner un sens à notre vie. Parce que justement, leur disparition n’en n’avait aucun.

VIVEZ – VIBREZ – AIMEZ

Note de l’auteure

“Il y a la vie, et il y a ce point où tout bascule et notre vie passe dans l’après.

Dans le sans.

Dans l’absence omniprésente de cet être cher qui nous manque tant. Tant de moments qui nous rappellent à cette douleur. Et pourtant, cela nous apprend aussi que la vie est un si beau et si fragile cadeau. Que chaque instant est précieux. Que chaque instant est unique et à apprécier, comme s’il pouvait être le dernier.

Et il peut être le dernier.

J’apprends chaque jour de la disparition de ma mère. Ça me fait grandir, ça m’enrichit… Parfois ça me couche à terre. Mais pourtant, la mort reste finalement une banalité car elle fait partie de la vie, et, dans certaines cultures c’est même une fête que l’on célèbre dans la joie. Mais mon dieu que ça fait mal, mon dieu que c’est dur !

Puis il y a ce fossé qui nous sépare aussi des autres, ceux qui ont des mots qui rendent la douleur plus vive, ceux qui ont des reproches, des réflexions qui font mal… même sans le vouloir.

“Pardonne aux ignorants, tu allégeras ton cœur…”

Je me répète ces mots dans ma tête comme un mantra. Je pardonne, car personne ne sait ce que c’est, sans l’avoir vécu.

Parce que même en l’ayant vécu, personne ne traversera une épreuve comme un autre le ferait.

“Pardonne aux ignorants. Ils ignorent, tout simplement.”

Souvent, ils n’ont pas les mots pour tenter d’apaiser une peine qu’ils ne connaissent pas…

Aujourd’hui, je prends ma plus belle plume, après être allée chercher au plus profond de mon âme, des larmes encore fraîches dans les yeux pendant que mes mains jouent sur le clavier, afin de partager avec vous, ce drame, qui un jour changea le cours de mon existence. Puisse t-il aider ceux d’entre vous, restés coincés dans une souffrance sans fin, dans une colère destructrice.

En toute humilité et avec tout mon amour. Marion.”

Du même auteur

Je suis tombée amoureuse de lui le jour où je l’ai quitté

je suis tombée

C’est l’histoire d’une jeune fille, comme vous, comme moi, Noah. Au travers de ce roman aux allures de journal intime, elle vous embarque dans son monde. Elle vous raconte sa vie au travers d’une plume hilarante au style provocateur, percutant, pittoresque et bouleversant de sincérité. Vous respirez son air, vous voyez avec ses yeux. Ce n’est pas votre cœur qui bat dans votre poitrine mais le sien qui pousse votre sang à ne faire qu’un tour. Vous voyagez dans son univers, du Sud-Ouest de la France aux Etats-Unis… Mais commençons par le commencement, son histoire débute le jour où elle est tombée amoureuse de lui, le jour où elle l’a quitté.

La bombe humaine c’est moi

la bombe humaine

C’est l’histoire d’une jeune fille, comme vous, comme moi, Noah. Après avoir tenté d’oublier H. dans Je suis tombée amoureuse de lui le jour où je l’ai quitté, Noah s’évertue dans cet opus à détacher les chaînes d’un passé qui l’empêchent d’avancer. Peu importe le résultat, tant qu’elle garde le contrôle. Enfin presque… Alcool, déshérence, expériences, famille, amitié, tout passe au scalpel de son questionnement de femme.

Ça m’agace

ça m'agace

C’est l’histoire d’une jeune fille, comme vous, comme moi, Noah. Après Je suis tombée amoureuse de lui le jour où je l’ai quitté et La bombe humaine c’est moi, Noah est bien décidée à reprendre sa vie en main, et à contrôler sa destinée. Doit- elle rechercher un travail pour une vie stable ou repartir pour un ailleurs meilleur ? Elle entreprend, avec sa meilleure amie, un voyage spirituel en Inde. Et ceci, peut- être, avant de tout quitter définitivement…

À propos de Marion Du B’

20200312171436-p2-document-dtnz

Marion Du B’, 34 ans, est née dans le Sud-Ouest de la France. Elle est auteure depuis plus de dix ans.

Marion a notamment écrit une saga Rock’N’Roll et percutante, en trois romans, dans le style du journal de Bridget Jones.

Formée à la PNL, à la communication non violente, à diverses techniques de développement personnel et de postures bienveillantes envers son prochain, elle écrit des romans thérapeutiques, au style complètement déjanté qui font tout simplement du bien aux lecteurs. Ils les conduisent en effet, sans qu’ils en soient forcément conscients au départ, vers un mieux-être intérieur.

Marion Du B’ confie :

Tel un stand-up littéraire, mes livres sont le reflet de la vie que je mène, toute en couleurs, haute en émotions ; celle d’une génération blessée mais pleine d’optimisme.

Début 2020, l’auteure monte sa propre maison d’édition, Chafouine éditions, avec un objectif : publier un roman hors-série, totalement atypique, dont elle sera elle-même l’héroïne et qui constituera un témoignage sur le décès de sa maman survenu en 2016.

À partir du 1er avril, ses livres seront diffusés par les éditions CAIRN. Cet été, ils sortiront également en format audio, lus par l’auteure. Une approche totalement inédite au vu du sujet traité !

Pour en savoir plus

20200312171436-p1-document-hpph

Facebook : https://www.facebook.com/mariondubauteure/

Instagram : https://www.instagram.com/mariondubauteure/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>