Labaronne-Citaf s’engage aux côtés d’Aquassistance pour améliorer l’accès à l’eau des populations vulnérables

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC

« Quatre personnes sur dix souffrent de pénurie d’eau dans le monde », selon l’Organisation des Nations Unies, et cette situation catastrophique va probablement se dégrader à l’avenir sous l’effet du changement climatique.

Les conséquences sont catastrophiques : aujourd’hui, près d’un quart de la population mondiale est en situation de stress hydrique très grave. De plus, le réchauffement climatique intensifie et accroît l’ensemble des risques naturels, qui ont une conséquence directe sur le cycle de l’eau.

Après l’or et le pétrole, “l’or bleu” est devenu la 3ème ressource la plus convoitée sur la planète, et cette situation va aller en empirant si rien n’est fait.

WWD-GENERIQ-CMJN_FR_2017-01

Une journée mondiale de l’eau est organisée chaque année, le 22 mars, depuis près de 30 ans. Cette année le thème est : l’eau et le changement climatique. À cette occasion, Labaronne-Citaf a choisi de faire don de 2 citernes à l’association Le passe jardin, un réseau de jardins partagés en Auvergne-Rhône-Alpes, pour stocker et utiliser l’eau de pluie en prévision des périodes de sécheresses afin d’irriguer les jardins et ainsi garantir un potager préservé et de qualité.

De plus, Labaronne-Citaf s’engage également aux côtés des ONG qui œuvrent au quotidien pour apporter des solutions concrètes aux populations. Elle leur fournit depuis plus de 30 ans des solutions de stockage d’eau résistantes et adaptées aux réalités du terrain.

En 2019, à l’occasion de ses 60 ans, l’entreprise française a accompagné l’ONG Solidarités International dans sa lutte contre les maladies hydriques qui tuent chaque année plus de 2,6 millions de personnes.

Son opération de mécénat a rapporté 2500 € et a contribué à couvrir les besoins les plus urgents des populations affectées par les conflits et les épidémies, mais aussi à fournir une assistance vitale à travers un accès à l’eau potable rapide, de qualité et équitable aux populations d’Aburoc et aux communautés environnantes en Afrique.

En 2020, pour aller plus loin, Labaronne-Citaf se mobilise aux côtés d’Aquassistance pour mettre en place des actions durables en termes d’eau, d’assainissement, et de gestion des déchets. Avec un concept fort : 1€ sera reversé pour toute commande effectuée.

Capture

 

Une aventure collective pour démocratiser l’accès à l’eau potable

L’accès à l’eau potable est devenu un enjeu majeur du 21ème siècle dans de nombreux pays.

L’OMS recommande en effet un minimum de 20 litres d’eau par jour et par personne pour satisfaire les besoins fondamentaux d’hydratation et d’hygiène personnelle.

Un idéal qui est loin d’être atteint :

  • 4,5 milliards de personnes (soit 60% de la planète) n’ont pas accès à des services d’assainissement totalement sécurisés,
  • et 2,3 milliards de personnes ne disposent même pas des installations sanitaires de base.

Le manque d’eau a des conséquences dramatiques : sécheresse, aridité, stress hydrique, exode rural… Les modes de vie et de production sont affectés, les tensions entre pays se font plus violentes.

Consciente de cet état d’urgence, Labaronne-Citaf souhaite contribuer à la préservation de l’eau, qui est en train de devenir la ressource la plus rare et la plus précieuse de la Terre. Elle respecte ainsi la volonté de son fondateur, qui avait à cœur d’apporter de l’eau là où elle est la plus difficile d’accès. Une dimension professionnelle qui touche aussi l’humain !

Pour fêter ses 60 ans, la société française a donc décidé de lancer chaque année une vaste action de mécénat fédérant ses équipes et impliquant aussi ses clients. Le concept : pour tout litre de stockage vendu, une partie des ventes est reversée à une ONG engagée dans les défis de l’eau.

Nathalie COUINET, Responsable communication pour Labarone-Citaf, souligne :

Nous pouvons tous devenir des acteurs de l’accès à l’eau pour tous ! Les clients qui nous soutiennent en achetant nos produits savent qu’ils font en même temps un geste solidaire et riche de sens.

Une première mission réussie aux côtés de Solidarité International

20200228141204-p2-document-lcja

Engagée en faveur de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement pour tous, Solidarités International vient en aide aux populations frappées par les conflits, les épidémies et les catastrophes naturelles. Depuis 1980, ses équipes humanitaires ont pour mission de secourir le plus rapidement et le plus efficacement celles et ceux dont la santé et la vie sont menacées, en couvrant leur besoins vitaux : boire, manger, s’abriter.

En 2019, la première action de parrainage menée au profit de cette association dynamique a été un vif succès. Le souhait d’atteindre  2,5 M de litres de stockage vendus a été largement dépassé, allant jusqu’à atteindre un peu plus de 258 000 000 litres !

Le 13 février 2020,  Labaronne-Citaf a ainsi officiellement remis un chèque de donation de 2500 € à Solidarités International et félicité les équipes présentes sur place. Cette journée de rencontre a également été l’occasion d’échanger sur les projets en cours, les problématiques actuelles, mais aussi sur l’organisation terrain de l’association et l’intérêt de ses produits au quotidien.

Grâce à ces fonds, l’association a pu poursuivre ses actions dans une zone de « crise oubliée » du Soudan du Sud. Plus de 7 millions de personnes sont en effet rassemblées, dans un besoin critique d’aide humanitaire, dans le camp informel d’Aburoc, dans l’état du Nil Supérieur. L’ONG a donc utilisé les dons pour  couvrir les besoins les plus urgents des populations affectées par les conflits et les épidémies, mais aussi fournir une assistance vitale à travers un accès à l’eau potable rapide, de qualité et équitable aux populations d’Aburoc et aux communautés environnantes.

Solidarites-International-Soudan-Sud-3

Solidarites-International-Soudan-Sud-4
Solidarites-International-Soudan-Sud-1

En 2020 : 1 € reversé à Aquassistance pour tout achat effectué

Aquassistance est une association de solidarité internationale qui œuvre pour améliorer l’accès à l’eau, à l’assainissement et la gestion des déchets pour les populations vulnérables.

Aquassistance a été créée suite à la mobilisation de collaborateurs de la Lyonnaise des Eaux (SUEZ) pour rétablir l’alimentation en eau potable de populations déplacées durant la guerre civile du Rwanda. Longtemps spécialisée dans les interventions d’urgence pour rétablir l’accès à l’eau suite à des catastrophes naturelles ou des déplacements de populations, Aquassistance s’est progressivement ouverte aux projets d’aide au développement.

Aquassistance-Chine-Sichuan-seisme-2008-scaled

Parce que prévenir contre les problématiques d’hygiène liées à l’eau insalubre n’est pas une fin en soi, Labaronne-Citaf soutient cette association qui aide les plus démunis à développer une solution pérenne et adéquate pour la gestion de leurs ressources.

Benoît Balandras, président de Labaronne-Citaf, précise :

L’eau et l’assainissement peuvent être un véritable levier de développement dans ces pays et avoir un impact positif sur la sécurité alimentaire, la santé, mais également sur l’égalité entre les sexes et les conditions de vie des habitants.

C’est pourquoi durant toute l’année 2020, Labaronne-Citaf reversera 1€ à Aquassistance pour toute commande effectuée. Chaque achat devient ainsi un geste solidaire !

Le montant de ce nouveau don sera dévoilé en fin d’année… avec l’espoir qu’il soit encore plus élevé que celui de l’année précédente.

Aquassistance-Sainte-Lucie-cyclone-2010-scaled

Zoom sur deux produits incontournables d’une marque pionnière

Un membre de l’association Aquassistance explique que, sur le terrain, les bénévoles utilisent les citernes souples et bassins autoportants Labaronne-Citaf :

« Ils ont conçu une unité mobile de production d’eau, capable de traiter des eaux de très mauvaise qualité et de distribuer 5 000 litres d’eau potable par heure. Cela permet de garantir un accès à une eau potable à des milliers de personnes, suite à des catastrophes naturelles ou des déplacements de populations. Conçues pour être « légères » (1,8 tonne) et déployable en conditions d’urgence (zones sinistrées, sans électricité…) chaque unité mobile de traitement de l’eau comporte 3 citernes souples et 2 bassins autoportants pour différentes étapes de traitement. »

La citerne souple fermée autoportante

Les citernes souples fermées et autoportantes sont des réservoirs de stockage de liquides, qui, une fois remplis, ressemblent à de gros oreillers.

Plus pratique qu’un réservoir en dur, cette solution de stockage et de transport des liquides répond à de nombreuses applications jusqu’à 2000 m3 d’un seul tenant : réserve incendie, eau potable, eau, effluents agricoles ou industriels, engrais liquide, carburant, huiles minérales/industriels.

vignette-application-reserve-eau-potable

Les bassins autoportants

Le bassin automontant est constitué d’un boudin en mousse ou gonflable (en partie supérieure) permettant d’assurer son maintien.

Compact et complètement pliable, il s’installe rapidement sur tous les terrains d’opérations et se transporte facilement d’un site à l’autre. Il ne nécessite aucun entretien particulier et peut se plier/ranger facilement.

Il est utilisé pour stocker de l’eau (eau potable avant distribution, eau relais pour défense incendie, eau sur site de forage) ou des effluents. Il sert aussi de bassin de décantation sur unité de traitement, ou encore de stockage tampon.

Bassin-10m3-securite-civile-582x380

Labaronne-Citaf, 60 ans d’innovations au service de l’eau

Inventeur de la citerne souple, Labaronne-Citaf fabrique depuis 60 ans des solutions souples pour le stockage, le traitement et le transport de nombreux liquides jusqu’à 2 000 m3.

En collaboration avec plusieurs industriels, ses équipes conçoivent des produits sur-mesure à partir de tissus techniques adaptés aux différents types de stockage, qu’ils soient temporaires ou définitifs.

Plus de 3 000 citernes souples sont ainsi fabriquées chaque année en France, à Pont-Evêque (38), pour être ensuite installées dans le monde entier, au service de la Protection Civile, des Armées, des Organisations Humanitaires Internationales, des Collectivités, de l’Agriculture, l’Industrie, le BTP et l’Environnement.

Dans le cadre de sa démarche d’amélioration continue, ses produits sont contrôlés, testés et garantissent la protection des ressources, des hommes et de l’environnement. La fabrication respecte quant à elle les exigences des certifications QB (anciennement CSTBat) et ISO.

Les (grands) petits plus Labaronne-Citaf

  • Des collaborateurs en poste depuis 40 ans, qui connaissent parfaitement leur métier et les attentes de leurs clients ;
  • Un savoir-faire unique dans le stockage de liquide ;
  • Une production française sur un seul site, à Pont-Évêque, à quelques kilomètres de Vienne (Isère), dans des locaux de 8000 m², pour maîtriser l’ensemble de la conception des produits ;
  • Un service après-vente expérimenté qui se déplace (Maintenance, installation et Location) ;
  • Un service commercial proche des clients

reserve-eau-potable-transport-582x380.jpg

L’histoire d’une success story française

C’est dans les années 50 en Algérie qu’André Labaronne, fondateur de Labaronne-Citaf, dépose les premiers brevets de la citerne souple autoportante. À l’époque, ce fils de viticulteur cherche à trouver une solution simple pour stocker l’eau et le carburant. C’est ainsi qu’est née, quelques années après, la société CITAF (CITernes Algérie France).

Les événements en Algérie et le départ précipité des pieds-noirs en France empêchent la société CITAF de s’y développer. André quitte l’Algérie en 1961 et s’installe dans la région tourangelle, devenu le nouveau fief familial. Mais le marché est difficile à créer en France. Attiré par des conditions fiscales plus favorables* et toujours l’ambition de promouvoir son produit, André-Lucien installe sa petite entreprise à Vienne, décidé à récupérer de nouveaux marchés.
(*Le socialiste Louis Mermaz, député de l’Isère entre 1967 et 1993, maire de Vienne entre 1971 et 2001, proche de Mitterrand, veut créer des emplois et fait un appel du pied aux industriels en leur offrant de bonnes conditions fiscales.)

En 1973, son fils, Jacques Labaronne, alors âgé de 26 ans, reprend la société à son père malade. André-Lucien Labaronne meurt en 1974, sans avoir pu hisser l’entreprise à la hauteur de ses ambitions…

Pendant plus de 10 ans, l’entreprise prospère lentement et développe des connexions avec le moyen-orient. Le marché commence à s’ouvrir. Mais victime d’un accident de la route, Jacques Labaronne décédera à l’âge de 41 ans, en 1988.

Son successeur a tenu à lui rendre hommage en accolant son nom à celui de la société : Citaf devint alors Labaronne-Citaf.

Pour en savoir plus

Site web : https://www.labaronne-citaf.fr/mecenat/

Facebook : https://www.facebook.com/LCitaf

LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/labaronne-citaf-sas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>