Piccolo® : le café de poche “Made in Italy” à consommer sans eau et sans modération

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC    

L’Italie, c’est la joie de vivre, la convivialité, la générosité, les éclats de rire, la pasta… et ce café inimitable qui a un délicieux goût de “dolce vita”. Celui que l’on boit tranquillement installé à la terrasse d’un café ensoleillé, ou qui sublime le bon repas qu’on vient de partager.

Le célèbre Espresso italien, que certaines marques tentent de mettre en capsule, est plébiscité dans le monde entier pour son goût inimitable. Les Français aiment d’ailleurs tellement le café… qu’ils en boivent plus que les Italiens ! 72% de nos compatriotes aiment en déguster au moins une fois par jour (source).

Sauf qu’en pratique, ce n’est pas toujours possible. De nombreuses personnes aimeraient s’offrir un bon petit café italien mais ne le peuvent pas : les aventuriers, les sportifs, les professionnels du risque, les astronautes, les vacanciers qui ont un long trajet à faire, les particuliers pris dans les embouteillages, les gamers, les courtiers, les étudiants pendant un examen, les journalistes, reporters et éditorialistes qui consacrent un temps infini à recueillir des informations puis à rédiger des articles ou publier des reportages, les professionnels de la route…

En bref, toutes celles et ceux qui n’ont ni machine à café, ni eau, ni source de chaleur à proximité.

Dans ce contexte, une société française révolutionne le marché du café en lançant Piccolo® (innovation brevetée et marque déposée), le seul café de poche au monde qui se boit “dove voglio e quando voglio” (=”où je veux et quand je veux”).

Car Piccolo® se boit sans eau, partout, tout le temps ! Il suffit de le laisser fondre 5 secondes dans la bouche pour retrouver toute la richesse des arômes d’un succulent café “Made in Italy”.

Dans un célèbre spot de publicité pour du café, Georges Clooney demandait “What else ?”. La réponse est simple : Piccolo® of course !

 

Capture4

Un pur instant d’évasion “Made in Italy”, à savourer dans toutes les situations

Piccolo®, c’est avant tout un authentique café italien.

Artisanal et pur à 100%, il est issu d’un savant mélange entre :

  • l’arabica au goût onctueux et délicat,
  • et le robusta, à la fois puissant et corsé.

Il se déguste intense ou sucré, et révèle en bouche des arômes raffinés de fruits secs comme la noisette, mais aussi le chocolat. Parfaitement équilibré, il offre une grande finesse et une longueur en bouche qui lui confèrent une saveur inimitable. Mieux : il offre un moment d’évasion. Le temps d’un instant, chacun(e) goûte à l’ambiance typique de la péninsule italienne, à cet art de vivre bercé de soleil, de mer et de légèreté.

À un détail près : il n’y a plus besoin d’avoir d’eau, de source de chaleur ni même de machine à café pour pouvoir le savourer !

Capture2

Une innovation facile à vivre

Dans les situations extrêmes comme dans la vie de tous les jours, Piccolo® se démarque par sa simplicité d’utilisation.

Aussi petit, léger et discret qu’un timbre-poste, il se glisse n’importe où pour être emmené partout sans se faire remarquer.

Richard Bertoni, le fondateur, souligne :

Peu importe que vous vous trouviez au milieu de nulle part ou submergé par la foule : Piccolo® est le café de poche qui se boit “partout et tout le temps”.

Et son utilisation est ultra-simple puisqu’il suffit :

  1. D’ouvrir le sachet ;
  2. De le verser dans la bouche ;
  3. De le laisser fondre sur la langue pendant 5 secondes ;
  4. Et de profiter pleinement du meilleur café italien !

Capture d’écran 2020-04-01 à 16.28.09

 

Le plaisir du petit café italien enfin accessible à tous

Pourquoi créer un café de poche sans eau ? Tout simplement parce que de nombreuses personnes (professionnels et particuliers) aimeraient pouvoir boire un excellent café même lorsque ce n’est pas possible.

Il y a d’abord toutes celles et tous ceux qui se trouvent dans des situations extrêmes ou dans des territoires éloignés où on ne trouve ni eau ni énergie :

  • les militaires qui se trouvent dans des zones de conflits ;
  • les métiers à risque : pompiers, policiers, gardiens de nuit, médecins, urgentistes, astronautes…;
  • les journalistes reporters qui attendent pendant des heures que l’événement se réalise ou se termine…
  • les aventuriers : par exemple, on imagine mal Mike Horn partir en expédition avec tout le nécessaire pour se faire un café*(voir note de bas de page);
  • les sportifs : triathlètes, marathoniens, cyclistes… et toutes celles et ceux qui pratiquent des sports d’endurance et des sports de montagne.

Capture3

Ensuite, il y a aussi (et surtout !), toutes celles et ceux qui, même dans la vie quotidienne, doivent renoncer au plaisir du café parce que :

  • la machine à café est cassée ou en panne ;
  • le bar est bondé ;
  • les embouteillages sont interminables et ne permettent pas de s’arrêter (autoroute, périphérique aux heures de pointe, périodes de grèves…) ;
  • il est interdit de sortir de la salle durant un examen ou un concours de sélection ;
  • ou parce qu’on est pressé et qu’on n’a pas le temps de s’arrêter.

Enfin, il y a tous ces moments où le café est un précieux coup de boost pour se réveiller ou s’offrir un instant de bien-être :

  • pour les professionnels de la route (camionneurs, taxis, commerciaux…) ;
  • pour les vacanciers qui rêvent d’une pause-café mais qui n’ont pas le temps de s’arrêter à cause de l’heure et de la distance qu’il reste à parcourir ;
  • pour les managers, les avocats, les femmes et hommes d’affaires, et même pour les politiciens, qui doivent souvent assister à des débats ou à d’interminables négociations qui peuvent durer toute la nuit ;
  • pour les gamers, joueurs de poker, traders, courtiers et tous les professionnels qui ne peuvent pas s’arrêter malgré la fatigue ;
  • pour toutes les personnes confrontées à un environnement hostile qui ont besoin d’un moment cocooning afin de se ressourcer en retrouvant toute la dolce vita italienne.

À propos de Richard Bertoni, le créateur de Piccolo®

Richard Bertoni, 53 ans, est titulaire d’un DEA en Droit des Affaires et d’un Magistère Juriste Conseil d’Entreprises (DJCE Montpellier).

Élève Officier de Réserve aux ESM de Saint-Cyr Coëtquidan où il a suivi la formation d’officier juriste (promotion Lieutenant Thomé), il sera responsable du BPSR au 19ème Régiment d’artillerie de Draguignan. Ensuite, après une expérience en cabinet d’avocat à Grenoble, Richard a poursuivi sa carrière en entreprise, en France et à l’étranger.

C’est au cours de ces années, qu’il a eu la chance de côtoyer différents entrepreneurs innovants qui ont tous marqué leur époque : Jean Marchand, créateur de Marina Baie des Anges à Villeneuve-Loubet, avec qui il a travaillé en Espagne lorsqu’il était directeur commercial du Port de plaisance de Rodà de Barà ; Christian Latouche, propriétaire du groupe Fiducial, quand il a créé et dirigé la filiale espagnole de Fiducial Office Solutions ; Jean-François Lavrard, fils de Georges Lavrard inventeur de l’Univerchelle et fondateur de la société Macc, qu’il a connu lorsqu’il a pris la direction de la filiale italienne à Milan; et plus récemment, avec les produits Jouplast® et Modulesca® qu’il a implanté en France et en Europe, pour le compte d’un industriel français.

Mais, cette passion pour l’innovation n’est sans doute pas un hasard pour celui qui a pour ancêtre Flaminio Bertoni, styliste de succès chez Citroën (1934-1964) qui a conçu la carrosserie de la Traction Avant, de la 2CV, de la DS et de l’Ami 6.

Aujourd’hui, Richard est Président-Fondateur de la société Le Chanvre des Alpes® et dirige la société italienne Ecopassion®, spécialisées dans le chanvre industriel, qui distribuent des produits naturels, bio, innovants et exclusifs qui font du bien aux êtres vivants et sont bons pour la planète.

L’idée de Piccolo® est née au hasard d’une belle rencontre. En juillet dernier, alors qu’il se trouve en Italie, Richard fait la connaissance des inventeurs du café sans eau.

Richard confie :

J’ai été immédiatement séduit par le concept du café de poche sans eau ! En tant qu’ancien sportif, je me souviens du TIGRE 84′, le premier triathlon international de Grenoble, que j’ai gagné dans ma catégorie, au cours duquel j’aurais très volontiers bu un café pour booster mon énergie pendant l’épreuve. Il en va de même lors de la formation EOR à Saint-Cyr où nous ne dormions parfois que 12h par semaine. Les années de fac ne sont pas en reste avec les périodes d’examens. Je sais que beaucoup de sportifs ne peuvent pas boire un café lorsqu’ils en ont envie. C’est aussi le cas de nombreuses autres personnes ! Comment faire lorsqu’on est loin de tout, sans eau, sans cafetière, ni source de chaleur ? J’ai donc créé Piccolo® avec une ambition : démocratiser l’accès à ce produit innovant et tellement savoureux.

Aujourd’hui, nous voulons faire connaître Piccolo® dans ses deux versions, intense et sucré, et permettre au plus grand nombre de savourer le meilleur café italien !

Pour en savoir plus

Visitez le site web : https://piccolo.best/

Vidéo de présentation : https://youtu.be/Hq4nlV9Wzfw

Pour goûter:

Contactez-nous : hello@piccolo.best

Contact Presse

Richard Bertoni

E-mail : rbertoni@piccolo.best

Téléphone : 0630754476

 

*Savez-vous ce qu’il faut pour faire un espresso ?

D’abord, il faut du café : en grain, moulu, en dosette ou en capsule. La qualité dépend de la variété du grain utilisé, mais aussi du nombre de cafés réalisés, aussi bien à la maison, qu’au bar ou au restaurant.

La qualité de l’eau est importante et elle peut être courante, en réservoir ou filtrée. Si un adoucisseur d’eau est utilisé, il doit être contrôlé et entretenu. Le pH de l’eau (aussi appelé degré hydrotimétrique) est neutre (pH7) et peu minéral (th 3-4).

Le moulin à café est très important, car il permet de moudre le grain à la grosseur la mieux adaptée au type de machine utilisée et il doit toujours être bien réglé.

La machine à café, quant à elle, doit être bien entretenue et parfaitement réglée, tant en température qu’en pression.

La température de l’eau en sortie de groupe varie entre 90º et 92º. La pression de la pompe est entre 9 et 10 bars. Le temps d’extraction est de 20 à 30 secondes.

Enfin la tasse d’une capacité de 4 à 6 cl, en porcelaine épaisse et de couleur blanche, est idéale pour conserver la chaleur et pour évaluer la couleur de la crème. Sa forme conique permet de révéler une belle crème et une meilleure appréciation des arômes. Elle doit être propre et chaude à 35º environ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>