Voyager à l’autre bout du monde avec un bébé : l’intrépide aventure des dirigeants d’Échappée Australe

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC

Voyager avec un bébé de moins de 2 ans, un rêve impossible ? De nombreux parents n’osent même pas y songer ! D’autres renoncent à des envies de vacances à l’étranger en ayant peur que cela soit trop risqué ou trop difficile à organiser.

Pourtant, les bébés sont de véritables globe-trotteurs ! En prenant un minimum de précautions, toute la famille peut s’offrir de formidables moments d’évasion, vivre des expériences insolites et intenses, partager de précieux instants de complicité et élargir son horizon.

Amandine Deslangles et Clément Pilchen peuvent en témoigner ! Les deux fondateurs d’Échappée Australe se sont envolés pour l’Afrique du Sud et se sont offerts un fabuleux road trip le long de la Garden Route (la route des jardins) avec leur bébé de 9 mois.

Pour aider d’autres parents à oser les voyages à l’autre bout du monde, ils partagent leur expérience et livrent de bons conseils.

NEWlogo1

 

 

Choisir la bonne destination

L’Afrique du Sud est une destination idéale pour partir en vacances avec un bébé. La Garden Route, située sur la côte sud du pays, est particulièrement adaptée pour les tout-petits. En effet, il n’y a aucun risque de paludisme et les infrastructures sont bonnes : les routes sont goudronnées, il y a des supermarchés dans toutes les villes et des établissements de santé (pharmacies et cliniques privées si besoin).

En bref, c’est le plaisir du voyage sans avoir à prendre de risques !

Clément et Amandine témoignent :

Quand nous sommes partis, nous maîtrisions déjà parfaitement cette destination (logements, parcours…). Nous y partons en effet au moins une fois par an. C’est pour cela qu’Échappée Australe conseille les parents qui veulent voyager avec un bébé ou des enfants : recommandations, itinéraires, logements… nous les accompagnons pour les aider à faire les bons choix !

DSCF0815n1

Faire un premier test

Avant de partir à l’autre bout du monde, il peut être intéressant de se lancer dans un premier périple à proximité de chez soi… mais pas trop non plus ! C’est parfait pour se rassurer et voir comment bébé vit ses premières vacances.

Amandine et Clément précisent :

En ce qui nous concerne, nous sommes partis 2 semaines au Portugal, ce qui nous a aussi permis d’identifier les affaires indispensables à emporter.

Au niveau du budget “vacances”, il y a d’ailleurs un bon plan : un enfant de moins de 2 ans ne paye pas de billet d’avion s’il dort dans son berceau ou s’il voyage sur les genoux de ses parents !

S’adapter au rythme de l’enfant

DSCF3874n1

 

Chaque enfant est unique, mais tous les bouts de chou ont un point commun : ils ont besoin de se reposer.

Alors à l’aéroport, le bon réflexe à avoir est de passer par les files prioritaires. Cela fait gagner un temps fou et cela évite beaucoup de stress inutile.

Amandine raconte :

Le vol en lui-même n’est pas un problème. Nous avions quelques appréhensions à ce sujet, mais tout s’est très bien passé : notre fille a dormi sans problème dans le berceau (pour bébé de moins de 10 kilos). Comme nous redoutions qu’elle soit épuisée par le manque de sommeil dans l’avion, nous avions prévu une étape à Johannesburg avant de nous envoler ensuite pour Cape Town, mais finalement cela n’a pas été nécessaire.

Ensuite, il faut intégrer dans chaque voyage :

  • Des étapes plus courtes pour ne pas épuiser bébé ;
  • Du temps pour ses siestes ;
  • Des activités pour tous : découverte des animaux et de la nature, baignades le long de belles plages, randonnées ;
  • De la souplesse : il faut s’adapter à la météo et à la fatigue de l’enfant.

Il est également conseillé de moduler la durée des activités en fonction de l’âge de votre bébé. De notre côté, nos safaris n’ont jamais dépassé 2 heures pour ne pas la lasser.

S’émerveiller et savourer

DSCF3682n1

Voyager avec un bébé, c’est vivre une expérience incroyable et très enrichissante. Y compris pour votre bambin !

Clément explique :

Nous l’avons constaté sur notre fille : alors qu’avant elle pleurait s’il y avait du monde ou des gens qu’elle ne connaissait pas, elle s’est éveillée et socialement ouverte aux gens. Elle s’est mise à sourire à tout le monde et elle a adoré être portée par les mamas africaines !

Elle a aussi découvert le sable tellement fin et agréable en Afrique du Sud, les animaux… Et elle a vraiment beaucoup rigolé !

Nous redoutions aussi un peu le changement de rythme et les nuits passées en dehors de chez nous, mais cela n’a posé aucun problème. Les bébés et les enfants ont des ressources incroyables et une créativité sans limite. En partant en voyage avec eux, vous leur donnez la possibilité de s’exprimer.

Prendre en compte l’âge de chaque enfant

L’itinéraire que nous avons choisi était adapté à notre bébé de 9 mois, notamment parce qu’il est sans paludisme.

Mais avec un enfant plus âgé, il est possible d’adapter le séjour pour s’offrir d’autres découvertes. Les trajets peuvent notamment être allongés entre les étapes et il peut être intéressant de prévoir quelques jours dans un village rural pour découvrir une culture et un mode de vie très différents.

DSCF2780n1

Parmi nos clients, une famille de voyageurs a fait cette expérience il y a quelques années dans l’un des villages que nous recommandons. Ils ont participé à une mission de volontariat tout en suivant des cours d’anglais. Durant la journée, le père restait avec son bébé de 18 mois. Lors d’une visite sur place, nous avons été étonnés de constater que le bébé connaissait déjà le prénom des autres enfants dans une langue qui n’était pas la sienne. Il commençait même à claquer de la langue à la façon de la population locale (le Xhosa, la langue parlée là-bas, utilise 4 types de claquements de langue).

Pour les enfants plus âgés, nous préconisons aussi davantage de safaris et des excursions dans d’autres parcs et d’autres sites. Il suffit simplement de prévoir en amont un traitement contre le paludisme pour être tranquille. Mais là aussi, la contrainte est minime : il existe plusieurs traitements très bien supportés (alors que la malarone, le traitement le plus connu, rend parfois malade).

village Xhosa

 

Notre coup de cœur : Sun City, un superbe resort familial avec de nombreuses activités possibles : piscine géante à vagues, activités nautiques, golf, safari… C’est un superbe endroit pour passer quelques jours en famille à la fin de son voyage en Afrique du Sud.

Échappée Australe, une autre vision des voyages

Échappée Australe a été créé en 2015 par Amandine Deslangles et Clément Pilchen, deux passionnés d’Afrique aux expériences multiples (tourisme, comptabilité, informatique, ingénierie). À eux seuls, ils y ont passé au total plus de 1 420 jours !

DSCF7706n1

Ce projet un peu fou de faire découvrir l’Afrique Australe autrement est né d’un constat : alors que les coûts des voyages pour cette destination sont souvent exorbitants, les circuits ne sont pas vraiment personnalisés.

Le problème vient du fait que les agences traditionnelles sous-traitent l’organisation des séjours à des tours opérateurs et/ou à des agences locales. Or plus il y a d’intermédiaires, plus les tarifs augmentent !

Parce qu’ils connaissent très bien les pays et les prestataires locaux, Amandine et Clément décident alors de proposer des voyages entièrement sur mesure et un concept unique de travail sans intermédiaires. Échappée Australe vient de naître !

Le succès est vite au rendez-vous notamment grâce au bouche-à-oreille.

Clément confirme :

L’Afrique Australe, contrairement aux croyances, est une région agréable à découvrir en autotour. Il n’y a pas de grandes difficultés pour rouler à gauche, il n’y a pas beaucoup de trafic automobile et très peu de problèmes d’insécurité pour les touristes. Ce sont également des pays avec des populations amicales et chaleureuses qui font tout pour vous comprendre, même si votre anglais est perfectible.

D’abord basée à La Réunion, l’agence s’est installée en métropole en 2018, à Thionville en Moselle, pour pallier au problème de décalage horaire. De plus, Bernard Pilchen, un chef d’entreprise qui a beaucoup exploré l’Afrique, a rejoint la dream team d’Échappée Australe.

Au-delà de l’aspect tourisme, leur amour de l’Afrique Australe se traduit par des engagements concrets dans les pays. Échappée Australe finance en effet chaque année des projets sociaux et environnementaux qui sont choisis avec soin pour la plus-value apportée. Il ne s’agit pas de se donner une bonne image, mais au contraire d’agir pour améliorer les conditions de vie !

C’est aussi cette implication concrète et sincère qui a fait la réputation de l’agence : depuis sa création, portée par la satisfaction de ses clients, elle affiche une croissance continue. Les objectifs de vente 2019 ont d’ailleurs été dépassés, notamment suite au lancement de voyages en petits groupes (10 à 15 personnes maximum) en autotour ou avec accompagnement d’un guide francophone/anglophone.

En savoir plus

Site internet : https://echappee-australe.com/

Facebook : https://www.facebook.com/echappeeaustrale/

Dossier de presse : https://www.relations-publiques.pro/wp-content/uploads/dp/echapeeaustrale.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>