Les Monocyclettes, des vêtements asymétriques glamour en alternative à la prothèse mammaire

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC    

Elle s’appelle Angélique, elle a 38 ans et a subi une ablation du sein à la suite d’un cancer. Elle a pourtant décidé d’assumer son corps d’Amazone et d’aller de l’avant en créant une marque de mode asymétrique, proposant des vêtements adaptés.

L’idée est de faire en sorte que les femmes aient le choix de porter une prothèse… ou pas ! Et de les aider à assumer leur nouveau corps.

Ainsi, Les Monocyclettes, ce sont des vêtements asymétriques très glamour, confortables et certifiés Oeko-tex.

monocyclettes

 

Les Monocyclettes, vêtements asymétriques pour amazones rebelles

Chaque année, près de 20 000 femmes touchées par le cancer du sein subissent une mastectomie, c’est-à-dire une ablation du sein. Pourtant, 70% d’entre-elles font le choix de ne pas avoir recours à une reconstruction.

Certaines femmes refusent pour des raisons financières ou préfèrent attendre, d’autres décident de composer avec ce nouveau corps, ou refusent tout simplement de s’imposer une nouvelle intervention (sources : Rapport de l’Observatoire Sociétal des Cancers).

Quelle que soit leur motivation, ces femmes doivent vivre avec une nouvelle silhouette.

Angélique Lecomte témoigne :

Infirmière en psychiatrie pendant 15 ans, j’ai été interpellée par l’absence de notions de psychologie autour de la mastectomie. On parle immédiatement de prothèse ou de chirurgie, mais quel est le message plus profond ? N’est-on vraiment une femme que si on a 2 seins ? 

Pour aider les femmes à conquérir leur nouveau corps, et à le mettre en valeur sans artifices, Angélique a décidé de créer une ligne de vêtements pour celles qu’elle nomme « Les amazones », et dont elle fait partie : Les Monocyclettes.

monocyclettes2

Le concept séduit : Sa campagne de crowdfunding lancée sur Ulule a été un véritable succès.

Les vêtements by Les Monocyclettes : reliefs, motifs et jeux visuels

Angélique a dessiné une collection de tops, de T-shirts et de vêtements jouant la carte de l’asymétrie, pour rééquilibrer la silhouette de chaque amazone. La créatrice annonce :

Je crois en la capacité de résilience de ces femmes, les vêtements sont un prétexte au changement, un support thérapeutique pour les accompagner sur le chemin de l’acceptation !

“Les Monocyclettes” joue sur les motifs géométriques, les drapés, les volumes, les volants qui donnent du mouvement au vêtement et du style à la femme qui le porte.


monocyclettes3monocyclettes4monocyclettes5

Les vêtements de la marque sont réalisés en tissu labellisé “Oeko Tex” et produit en France.

Les Monocyclettes reversera 5% de ses bénéfices à une association qui accompagne les femmes dans « l’après-cancer ».

Top Andromède/ Foulard WaWax

monocyclettes6

Top Andromède/ Foulard 70’s

monocyclettes7

Top Andromède/ Foulard Géomatrix

monocyclettes8

Zoom sur le nouveau T-shirt « Less is more», pour assumer avec humour

Les Monocyclettes propose également un T-shirt « Less is more », pour assumer l’ablation du sein avec humour et sensibiliser le public.

monocyclettes9

De femme blessée à créatrice ambitieuse

monocyclettes10En 2015, Angélique est mariée et maman d’une petite fille de 1 an, mais alors qu’elle allaite son bébé, elle constate une masse dans son sein. Après quelques mois d’errance diagnostique, le résultat tombe, elle est atteinte d’un cancer assez rare, un angiosarcome du sein. Elle est opérée à deux reprises et suit un traitement de radiothérapie. Alors que les médecins lui annoncent que la reconstruction mammaire n’est pas possible pour le moment, la jeune femme porte une prothèse externe pour remplacer ce sein qu’elle n’a plus. Mais au quotidien, le port d’une prothèse lui semble gênant, comme une habitude artificielle faite pour le regard de l’autre, qui finalement ne lui apporte que des contraintes.

Angélique annonce :

Je me suis rendu compte qu’au fil des mois, la maladie avait opéré certains changements en moi et que je ne souhaitais plus faire de reconstruction. J’avais accepté mon corps, je m’étais habituée. 

monocyclettes11Angélique choisit finalement de porter ses vêtements sans prothèse et constate qu’ils ne sont pas adaptés à sa nouvelle morphologie. Pour ne plus se cacher, ne plus avoir l’impression de tricher et composer avec sa nouvelle réalité physique, Angélique se met à rêver d’une ligne de vêtements originale, féminine, pétillante et adaptée aux femmes, qu’elles aient 1, 2 ou pas du tout de sein. Elle commence par customiser ses propres vêtements, et choisit de se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat avec sa marque Les Monocyclettes.

Aujourd’hui, la marque propose également une ligne de Soutien-gorges modulables et un large choix de tatouages éphémères pour sublimer les cicatrices !

monocyclettes12

Elle souhaite également proposer des ressources pour toutes les femmes traversant l’épreuve de la mastectomie via les articles du blog des Monocyclettes.

monocyclettes13

Pour en savoir plus

Site internet : https://www.lesmonocyclettes.com

Facebook : https://www.facebook.com/lesmonocyclettes

Instagram : https://www.instagram.com/les_monocyclettes

Contact presse

Angélique Lecomte

Email : contact@lesmonocyclettes.com

Téléphone : 06 23 78 77 60

 

1 Commentaire(s)

  • Cathy Matheis 31 janvier 2020 at 7 h 34 min

    Bonjour je viens de vous découvrir grâce au groupe dans le quel je suis sur Facebook. J’ai subit une mastectomie au mois de septembre j’aurais du avoir une reconstruction immédiate mais malheureusement il y eut des complications. Donc je suis devenue monosein et c’est vrai que j’ai déjà dit que les vêtements ne sont pas faites pour nous les monos, et que si j’étais un peu douée en couture je me lancerai dans çà. Car pour ma part j’ai ou j’avais une forte poitrine ( 110 F ).
    Les habits que je trouve jolie ressemblent en rien quand je les mets, surtout si c’est un peu serré. J’ai certaines personnes de mon entourage qui m’ont déjà dit il faut mettre quelque chose dans le soutif, prends une prothèse, et quand je dis que c’est pas moi, on me dit ben alors mais des habits larges pour cacher un peu. Ça m’énerve se genre de réflexion. Donc je viens au but , vous vendez en ligne ? est-ce que vous pensez ouvrir des boutiques si oui est-ce qu’il y en a en Alsace plus précisément en dans le Bas-Rhin. Encore une petite chose, si j’avais des pépettes de côté j’ouvrirai une boutique comme ça, au moins j’aurais de nouveau du boulot . En tout cas je vous remercie. ????????????

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>