Le jeu de cartes Takattak Trash pour s’entraîner à avoir de la répartie et lutter contre le harcèlement

    

Pour apprendre à ne plus se laisser faire et supporter les remarques blessantes, le jeu de cartes Takattak Trash permet de booster sa répartie et en finir une fois pour toutes avec les clichés du quotidien.

Chacun d’entre nous a déjà été victime et vécu des situations dégradantes, humiliantes à cause de remarques vexantes et blessantes de la part de proches, collègues ou même d’inconnus !

C’est dans ce contexte que Takattak Trash a été inventé pour apprendre à la fois à se défendre et se protéger afin de lutter contre toutes formes de harcèlement qui existent : harcèlement scolaire, harcèlement de rue…

Après Satyrik, Takattak et Takattak Family, Geneviève Smal (conférencière et coach en communication verbale) lance Takattak Trash, le jeu de cartes qui aide les adultes et les ados à répondre du tac au tac dans toutes les situations.

A la fois trash et intelligent, Takattak Trash propose une démarche novatrice et ludique pour apprendre à lutter contre le harcèlement et les discriminations en tout genre.

img1

Takattak Trash : Apprendre la répartie tout en s’amusant

En famille, entre amis, avec des collègues, en classe, dans des associations… Takattak Trash est un jeu pédagogique pour lutter contre le harcèlement mais pas seulement ! Créatif et drôle, il est aussi un formidable déclencheur de fous rires.

Sa mission : combattre les clichés et développer le sens de la répartie pour pouvoir enfin répondre rapidement sans se creuser les méninges au moment critique.

Parce qu’il ne faut pas se mentir : ces situations sont très fréquentes. Il y a ce collègue qui commence à vous harceler, la bonne copine qui vous fait innocemment une remarque très désagréable, l’oncle Arthur qui balance des horreurs pendant un repas de famille sur ses sujets de prédilection (au choix : les homosexuels, les femmes, les migrants, les étrangers…).

Geneviève Smal souligne :

Takattak Trash est un boosteur de confiance en soi.  Grâce à 100 piques illustrées et 4 variantes de jeu, s’entraîner à riposter devient un jeu d’enfant. Et il porte bien son nom de “Trash” : j’ai décidé de ne rien censurer et de mettre toutes les attaques, mêmes les plus dures, qu’on entend dans “la vraie vie”. Mais toujours avec de l’humour et un ton décalé !

 img2

Les règles du jeu

Takattak Trash est très facile à jouer, que ce soit seul, en petit groupe ou avec de nombreux participants.

Le concept est simple :

  1. Chaque joueur pioche une carte avec une “pique” de la vie de tous les jours
  2. A tour de rôle, il faut alors se reporter à la consigne couleur, différente pour chaque pique (il y a quatre cartes consignes indiquant comment répondre pour 100 cartes “piques”)
  3. Le premier ou la première qui trouve la bonne réponse remporte la carte !

img3

Pour plus de plaisir, différents défis sont proposés. Les réponses peuvent en effet prendre plusieurs formes : autodérision, insolence, question, vérité, compliment, contre-attaque, mime, et même chanson.

De plus, pour que chaque partie soit unique, un nombre important de bonnes réponses sont acceptées pour chaque agression.

Takattak : les jeux pour ne plus se dire : “J’aurais dû répondre ça !”

Avoir de la répartie, c’est sortir d’une position de faiblesse démoralisante. Les rapports de force s’inversent… Grâce à une réplique immédiate qui fait mouche, les victimes de discrimination reprennent le pouvoir et retrouvent confiance en elles.

img4

L’idée des jeux Takattak est venue “du terrain” comme le précise leur créatrice :

Takattak Trash est mon quatrième jeu ! Le premier Takattak a été lancé en 2014 suite à une forte demande de conseils des participants à mes formations. Ils me disaient qu’ils étaient bloqués quand on leur posait des questions délicates, des questions pièges ou même quand ils entendaient des commentaires (sur les blondes par exemple, ou les SDF) qui ne leur étaient pas adressés et qu’ils avaient envie d’intervenir.

15 000 jeux de cartes des premières versions (Takattak, Takattak Family et Satyrik) ont déjà été vendus. Ils concernaient respectivement les remarques piquantes et désagréables entendues au quotidien par les adultes (pour le Takattak) et les enfants (le Takattak Family spécialement dédié aux enfants de 8 à 12 ans). Le jeu Satyrik quant à lui est un jeu qui mêle communication et caricature.

Avec Takattak Trash, Geneviève Smal va encore plus loin pour ne plus laisser personne rougir de honte !

img5

A propos de Geneviève Smal, experte en prise de parole en public

Diplômée en Communication, en Management et Conseil en entreprise, en Synergologie et surtout titulaire d’un Premier Prix de Conservatoire en Arts de la Parole, Geneviève Smal est conférencière et coach en communication verbale.

Concrètement, son métier est d’aider tous ceux et celles qui veulent franchir le mur du trac et explorer les contrées lointaines de l’aisance absolue dans la prise de parole en public.

Elle s’amuse :

On dit de moi que je suis une véritable allumeuse… d’étincelle mystérieuse chez les orateurs ! Grâce à mon expérience dans la formation en communication verbale et non verbale, je sais comment les guider pour leur donner ce “petit plus” qui captivera leur public.

img6Geneviève a également signé deux ouvrages : La parole en public pour les timides, les stressés et autres tétanisés, paru aux éditions Edipro en 2018, et 97 exercices décalés pour prendre la parole n’importe où n’importe quand et avec presque n’importe qui, paru chez Eyrolles en 2017 et écrit en duo avec Chilina Hills.

Parallèlement à son métier de coaching très corporate, Geneviève a eu envie de donner à chacun et chacune la possibilité d’acquérir le sens de la répartie. Comme cela s’apprend mieux en jouant, elle a eu l’idée de lancer un jeu de cartes qui aide à délier les langues et à mieux communiquer.

Après le succès de Takattak, elle lance Takattak Family, son petit frère, et puis Satyrik, et maintenant Takattak Trash. Elle a pour ambition de faire connaitre ce jeu au plus grand nombre, et qu’il soit largement utilisé dans les familles, les écoles et les entreprises comme outil pour lutter contre le harcèlement et les discriminations.

Pour en savoir plus

img7Takattak Trash : https://www.si-trouille.com/takattak-trash/

Site web Geneviève Smal : http://genevievesmal.com/

Contact Presse

Geneviève Smal

E-mail : g.smal@si-trouille.com

Tél. : 0032 477 386 058

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>