Sommet Virtuel du Climat du 18 au 28 novembre : le 1er événement professionnel en ligne dédié au climat

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC    

Alors que 11 000 scientifiques viennent de signer un rapport déclarant l’état d’urgence climatique (source), les dernières statistiques sont particulièrement alarmantes.

Ainsi, en France, des records absolus de chaleur ont été enregistrés lors de la canicule de l’été 2019, avec 46°C atteints dans l’Hérault (Source : La Chaine Météo). Tandis qu’en Australie 11 000 kilomètres carrés de terrain ont brûlé et brûlent encore dans des incendies hors-normes (Source : Le Monde), les 11 millions d’habitants de Jakarta, vont quant à eux être forcés de déménager car la capitale de l’Indonésie est fortement menacée par la montée des eaux (source : France Info).

Chaque année, ce sont en moyenne plus de 25,3 millions de personnes contraintes à de tels déplacements liés au changement climatique. Le nombre de réfugiés climatiques pourrait grimper à 250 millions en 2050 (Source : Réseau Action Climat).

Plus encore que les citoyens, les collectivités, les entreprises et les acteurs de la finance sont en première ligne pour contribuer à inverser cette situation catastrophique et impulser une dynamique positive. Même vertueux les gestes citoyens ne représenteront pas plus de 25 % de l’effort d’atténuation selon une étude publiée par Carbone 4 en juin 2019. Les leviers les plus puissants tiennent donc dans les actions cumulées des entreprises, de l’Etat et des collectivités (entre 60 et 75 % de l’effort à réaliser selon les scenari).

Mais comment passer des bonnes intentions aux actions concrètes ? Faute d’être suffisamment informées, les organisations sont souvent désemparées et ne savent pas quelles sont les solutions existantes pour sortir de l’impasse.

Dans ce contexte, le lancement du 1er Sommet Virtuel du Climat du 18 au 28 novembre est une formidable opportunité qui va donner aux entreprises, collectivités et acteurs de la finance les moyens d’avancer à leur échelle sur les problématiques liées au changement climatique.

Quel que soit leur niveau d’engagement, les organisations vont pouvoir trouver des réponses à leurs questions et des leviers d’actions concrets.

 

20191112155855-p1-document-ggng

 

 

9 jours consacrés au climat, 8 jours de webconférences et 1 salon virtuel

Premier événement 100% en ligne dédié au climat et destiné aux professionnels, le Sommet Virtuel du Climat a été créé avec un objectif : impulser des dynamiques de mise en action au plus grand nombre d’organisations face aux enjeux du changement climatique en France, dans le but de respecter les Accords de Paris.

Emeline Ivars de l’APCC (Association des Professionnels en Conseil Climat, Energie et Environnement), initiatrice de l’événement, souligne :

Nous souhaitons que ce format innovant et accessible à tous soit un temps fort de propagation de bonnes pratiques pour des équipes partout en France. Nous espérons voir se connecter au moins 3000 organisations : entreprises, acteurs de la finance et collectivités.

Entièrement gratuit, le Sommet Virtuel du Climat est composé de 31 webconférences et d’un salon virtuel.

Au programme :

  • Un maximum de conseils pratiques de la part d’organisations expertes des enjeux énergie-climat
  • ET des retours d’expérience très inspirants d’entreprises et de collectivités. Elles vont partager leurs réussites, leurs méthodes et solutions innovantes.
  • Au total, ce sont plus de 100 intervenants qui s’exprimeront lors de cet événement.

Loin des discours creux et vides de sens, l’accent est en effet mis sur le concret afin d’apporter des réponses opérationnelles aux problématiques auxquelles font face les entreprises et collectivités.

20191112155855-p5-document-fpim

Zoom sur les webconférences, des mines de bonnes pratiques à transposer

Les 31 webconférences, d’une durée de 90 minutes, sont axées sur les problèmes que les organisations peuvent rencontrer sur le terrain.

Elles vont aborder trois thématiques principales :

  • Entreprises : Comment se préparer et pérenniser son entreprise dans un monde décarboné ?
  • Collectivités : Comment mettre en œuvre, financer et faire vivre une stratégie de neutralité carbone et de résilience à l’échelle de son territoire ?
  • Acteurs de la finance : Comment impliquer efficacement la sphère financière, quel rôle face aux enjeux du changement climatique ?

De nombreux sujets seront ainsi être traités tels que les îlots de chaleurs urbains, l’adaptation au changement climatique, la transition bas-carbone, l’efficacité énergétique, le financement de la transition, les outils et méthodologies pour avancer…

L’ensemble des webconférences seront ensuite disponibles immédiatement après leur diffusion, en replay sur le site du Sommet Virtuel du Climat, permettant ainsi aux entreprises, collectivités et acteurs de la finance de continuer à en bénéficier après l’événement.

Le programme complet est disponible ici : https://sommetvirtuelduclimat.com/liste-webconferences/

Un salon virtuel pour aller plus loin

Pour donner suite aux 8 jours de webconférences, les participants pourront se connecter à un salon virtuel, où solutions, expertises conseil et techniques leurs seront proposées sur les stands virtuels d’exposants.

Ce format très novateur dans le domaine de la lutte contre le changement climatique est à la fois simple et pratique. Il suffira d’un ordinateur et d’une connexion web pour dialoguer via un tchat avec les différents experts et naviguer parmi les stands.

Un événement fédérateur d’une grande ampleur

Le Sommet Virtuel du Climat est soutenu par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire, ainsi que par 2 sponsors et 14 partenaires.

Pour réussir à relever le challenge de l’organisation d’un tel événement, l’APCC s’est associée avec quatre autres structures à but non lucratifs, également expertes des questions climat :

L’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) : elle participe à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de l’environnement, de l’énergie et du développement durable.

L’ABC (Association Bilan Carbone) : elle fédère les expertises, sensibilise les parties prenantes et met à disposition des organisations des solutions et bonnes pratiques pour réussir la transition énergie-climat.

Le CEREMA (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement) : il apporte des connaissances, savoirs scientifiques et solutions innovantes au cœur des projets territoriaux.

La Fédération CINOV : la fédération patronale des métiers de la prestation intellectuelle, du conseil, de l’ingénierie et du numérique.

Ensemble, elles partagent la même conviction : les secteurs professionnels, privés et publics ont leurs rôles à jouer dans la lutte contre le changement climatique, du fait de l’influence directe ou indirecte de leurs activités sur les territoires et les citoyens qui y habitent.

A propos d’Emeline Ivars et de l’APCC, à l’initiative de cet événement majeur

Emeline Ivars est cheffe de projet du Sommet Virtuel du Climat et coordinatrice de l’Association des Professionnels en Conseil Climat, Energie et Environnement (APCC).

Après une école de commerce, elle a travaillé chez April à la création et mise en œuvre du 1er rapport extra-financier du groupe.

Depuis 2014, elle travaille à l’APCC et a notamment mis en place les “Webconf’ de l’APCC”, un format de webconférence d’une heure où entreprises et collectivités viennent trouver conseils, bonnes pratiques et expertises techniques.

A l’origine du Sommet Virtuel du Climat, elle lui a donné corps et a su partager sa vision pour embarquer tout d’abord l’APCC en interne, puis les co-porteurs, et enfin tous les intervenants et partenaires.

L’idée de ce projet est venue d’un constat : les webconférences organisées par l’APCC depuis plusieurs années rassemblent souvent les mêmes participants. En effet, l’APCC fédère des bureaux d’études qui conseillent et accompagnent au quotidien entreprises et collectivités sur leurs enjeux liés au climat (comptabilité, stratégie, compensation carbone ; plan climat ; plan de mobilité ; adaptation au changement climatique…).

Parmi les missions de l’association, il y a notamment la diffusion de bonnes pratiques au plus grand nombre d’organisations sur ces thématiques afin de les aider à lever les freins auxquels elles sont confrontées.

Au vu des enjeux liés à l’urgence climatique, l’APCC a donc décidé de changer d’échelle pour toucher un maximum de structures. Le format virtuel est aussi un premier exemple d’action positive : il diminue l’impact carbone de l’événement (une évaluation de l’impact carbone est en cours d’élaboration par un bureau d’étude).

Du côté des organisations, l’intérêt est bien là : plus de 1000 participants uniques se sont déjà inscrits et plus de 4 200 participations sont déjà prévues aux webconférences.

Le premier Sommet Virtuel du Climat ambitionne de réunir d’ici la fin de l’événement 3000 à 5000 participants uniques. Si cette édition est un succès, il sera reconduit en 2020 ou en 2021.

Pour en savoir plus

Site web : https://sommetvirtuelduclimat.com/

Twitter : https://twitter.com/SVClimat

LinkedIn : https://www.linkedin.com/showcase/sommet-virtuel-du-climat/

Contact Presse

Suzy Cantraine

E-mail : suzy.cantraine@sommetvirtuelduclimat.com

Tel : +33 6 52 58 65 02

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>