Protection de la Nature à Mulhouse : l’appel au secours des habitants du Rebberg

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

Les habitants du Rebberg, l’un des quatre quartiers intra-muros de Mulhouse ont décidé de faire entendre leurs voix, et surtout leur colère. Ils s’insurgent contre une mairie qui continue à autoriser les constructions, au détriment de la faune locale, de la flore et de tous ceux qui ont élu domicile dans ce quartier vert et préservé.

Une pétition en ligne destinée à changer le Plan Local d’Urbanisme, pour stopper les constructions dévastatrices, a déjà rassemblé plus de 1800 signatures.

Le retour de la concertation publique du PLU 2016 est assez précis. Le bétonnage à tout va, l’abattage en masse des arbres existants, la détérioration des sites existants font bien partie de cette enquête et vont à l’encontre des souhaits exprimés.

Une partie où l’on aère par la destruction de constructions existantes remplacées par des espaces verts, des accès à l’eau, etc., et une autre partie où l’on concentre au maximum possible sur des lieux chargés d’histoire, de respect de la nature, d’attractions touristiques (visites organisées pour les visiteurs de Mulhouse par des greaters de l’Office de tourisme), de lieux de vie pour la faune et la flore même protégées, par l’abattage d’arbres séculaires au profit de spéculateurs peu respectueux.

Il suffit de se rendre dans le secteur face au restaurant l’Esterel pour constater les dégâts irréparables liés à cette politique.

Dernier point très attristant : la quasi disparition des oiseaux, la raréfaction spectaculaire des écureuils, la disparition des cigognes, effrayées par les tronçonneuses, les chantiers perpétuels, la perte de leur habitat.

Si cette vague destructrice est considérée comme normale par notre municipalité, alors pourquoi ne pas laisser aux mains de ces constructeurs impénitents la jouissance des vergers et du vignoble du Rebberg ?

Trop, c’est trop !

http://chng.it/gwKvYypBGm

Lien du PLU

https://cdn-cms.f-static.com/uploads/2042932/normal_5c9f4d93c0e30.pdf

dULSRaWPsRxyAFx-800x450-noPad

Le quartier du Rebberg en danger, les habitants se mobilisent

Historiquement nommé « Le quartier haut », le Rebberg est un quartier de Mulhouse au relief très marqué. Créé au début des années 1800, son nom signifie d’ailleurs « montagne du vignoble », de l’allemand Rebe (vigne) et Berg (montagne).

Pour tous les Mulhousiens, ces hautes collines arborées sont synonymes de verdure, de nature et finalement de liberté. Le Rebberg est véritablement le poumon de la cité du Bollwerk.

lemurs-1374426_960_720C’est aussi dans le Rebberg que des philanthropes mulhousiens ont créé en 1868 le jardin botanique et zoologique de Mulhouse. Ce parc qui rassemble 1200 animaux et plus de 3000 sortes de plantes s’attache désormais à préserver des espèces menacées de lémuriens, gibbons, cercopithèques, tortues ou encore capucins.

Pourtant, le Rebberg est aussi un quartier qui se meurt à petit feu selon ses habitants. La mairie de Mulhouse vient récemment d’autoriser la construction de deux maisons de 267m2 sur un terrain de 9 ares, soit 900m2.

Face aux promoteurs assoiffés de constructions, et à une mairie qui semble les délaisser, les habitants se mobilisent et lancent une pétition pour changer le contenu du PLU.

Construire = Détruire, les limites de la construction à tout prix

Les Mulhousiens du Rebberg le savent, c’est le haut rendement immobilier de leur quartier qui pousse certains acteurs à des aberrations immobilières. Les biens à vendre sont rares, et les prestations du quartier sont incroyables : forêt du Tannenwlad, vignobles, parcs, vergers, jardins…

Les promoteurs immobiliers sont à la recherche de terrains libres, et la mairie délivre des permis de construire, au risque de dénaturer le cœur de ce quartier vert de Mulhouse. M Rachedi.N, un habitant du Rebberg, annonce :

Nous avons choisi d’habiter dans un quartier résidentiel authentique et vert, mais nous sommes désespérés par cette volonté de construire pour l’homme, en détruisant la nature.

Les habitants du Rebberg ne mettent pas en avant une volonté de tranquillité mais bien celle de préserver la nature qui les entoure et de ne pas dénaturer un quartier authentique.

 

bank-3367072_960_720

L’ensemble des résidents du quartier sont donc contre ce projet de construction qui va détruire l’habitat d’écureuils, de cigognes et abattre des arbres multi centenaires.

Défendre sa qualité de vie, tout en préservant la planète

La Municipalité de Mulhouse mène un combat pour une ville plus verte via le projet Diagonal, mais ce projet qui ambitionne de « redessiner la ville en vert et bleu » semble assombri par les nombreux permis de construire délivrés, parfois sur des terrains très exigus ou des terres boisées.

Ici, le nouveau permis de construire concerne un terrain de 9 ares, qui abriterait bientôt deux maisons de 267m2. Ces terres sont l’habitat naturel de nombreuses espèces et, tout près d’un parc zoologique qui œuvre chaque jour pour sauver des espèces menacées, il est difficile pour les Mulhousiens de voir leur propre nature mise en danger. Ils précisent :

On nous demande un effort général pour la lutte contre le réchauffement climatique et on nous impose des constructions hors normes, qui détruisent la faune et la flore locales. Nous devons nous mobiliser !

Des habitants du Rebberg rappellent que même si ce projet est très contestable, d’un point de vue écologique et d’un point de vue démocratique, rien n’est définitif. N. Rachedi compte alors sur une pétition en ligne pour sensibiliser le maire et sa municipalité au désastre écologique de telles actions.

Il suffit de se rendre dans le secteur, à 200m du Zoo et de la stèle à la mémoire des incorporés de force Alsaciens Mosellans, pour constater les dégâts irréparables liés à cette politique…

Pétition en ligne

http://chng.it/GLWnp6t85g

Contact Presse

Rachedi Nasser
Mail : rachedinasser@gmail.com
Tel : 0612181086

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>