Surconsommation médicamenteuse en 2019 : Top 10 des alternatives naturelles aux médicaments

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

Un rapport publié le 20 février 2019 par l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) alerte sur l’augmentation considérable en France de la prise de médicaments antidouleurs opiacés (tramadol, codéine…). Les risques constatés sont loin d’être négligeables : addictions, hausse des hospitalisations, des  intoxications et des décès (source).

Au-delà de ces cas particuliers, le Collectif du bon usage du médicament, qui regroupe des professionnels de la santé, avait déjà prévenu en 2018 que la situation liée à la mauvaise utilisation des médicaments (mauvais dosage, mauvaise prise, interactions entre plusieurs médicaments….) devenait préoccupante : plus de 10 000 personnes en décèdent chaque année, et 130 000 sont hospitalisées (source), la mauvaise utilisation du paracétamol est la 1ère cause de greffe hépatique d’origine médicamenteuse en France (source), et nos compatriotes sont devenus les 8èmes plus gros consommateurs d’antibiotiques au monde (source).

Prendre un médicament n’est pas un acte anodin ! Nombreux sont ceux qui ont des effets secondaires et nous avons aussi tendance à ingurgiter des produits beaucoup trop forts et/ou inutiles par rapport aux maux dont nous souffrons. Alors que la France est le plus gros consommateur de médicaments au monde en termes de volume, 45 à 70% des accidents liés à ces substances sont évitables (source).

Heureusement, cette situation n’est pas une fatalité ! A son échelle, chaque Français peut agir en adoptant les bons réflexes.  Par exemple, un quinquagénaire qui commence à avoir un peu de cholestérol n’a pas forcément besoin de prendre un traitement à base de statines : le plus souvent, des mesures diététiques associées à de l’activité physique sont bien plus efficaces.

Pour aider chacun(e) d’entre nous à trouver des solutions aux petits soucis de santé du quotidien, le magazine de santé Jaibobola a réalisé une infographie pour faire le point sur les alternatives naturelles aux médicaments.

20190208125732-p1-document-gukb

 

Top 10 des alternatives naturelles aux médicaments

1) Une bonne hygiène de vie

Cela vous semble évident ? Pourtant, de nombreuses personnes semblent ignorer l’impact de l’alimentation, du manque de sommeil ou de l’absence d’exercice physique sur leur santé.

Quelques exemples de troubles qui peuvent être évités (ou atténués) en adoptant une bonne hygiène de vie : le diabète, les maladies cardio-vasculaires liées à un excès de cholestérol, les troubles digestifs, les migraines, les insomnies…

2) La pleine conscience

La méditation de pleine conscience, devenue très à la mode ces dernières années, peut être d’une redoutable efficacité sur le stress (et les troubles qui y sont associés), les symptômes de la ménopause, les insomnies, la migraine, l’hypertension, la dépression…

3) Les plantes

Il existe des plantes dites “médicinales” qui contiennent des principes actifs très intéressants pour booster notre capital santé. Par exemple : la fleur de mauve pour désencombrer les bronches, la passiflore et la valériane pour les troubles du sommeil, le radis noir et l’artichaut pour les troubles digestifs, le saule blanc pour faire baisser la fièvre …

4) L’acupuncture

Cette médecine traditionnelle chinoise est très efficace pour lutter contre les nausées, les maux de tête, le rhume, les troubles liés aux déséquilibres digestifs mais aussi nerveux ou musculosquelettiques…

5) La réflexologie

Nos mains et nos pieds sont connectés au reste de notre corps par une série de nerfs. En appuyant sur certaines zones clés, il est possible de soulager les allergies respiratoires, la dépression, la constipation, les maux de dos….

6) L’hypnose et la sophrologie

L’hypnose est désormais utilisée dans certains hôpitaux pour soulager les migraines ou pour mieux gérer la douleur. Elle est aussi très utile pour lutter contre le stress, l’anxiété, les insomnies, les troubles alimentaires et les addictions.

7) L’ostéopathie

Elle est réputée pour soulager les affections musculosquelettiques, les entorses, les hernies discales, les lombalgies, les douleurs articulaires, les scolioses, les tendinites, les douleurs périnatales, les blessures sportives….

8) L’aromathérapie

Les huiles essentielles peuvent être utilisées par voie orale pour les troubles digestifs et/ou infectieux (orl, angines, bronchites…), par voie cutanée pour les maladies de peau, et par diffusion ou inhalation pour assainir l’air ambiant et tuer les microbes.

9) Les compléments alimentaires

Utilisés de façon ponctuelle, ils sont très utiles, par exemple pour soulager les diarrhées (via l’argile verte), prévenir les infections urinaires (via le jus de canneberges) ou faciliter l’endormissement (via l’orange amère).

10) L’homéopathie

Cette méthode thérapeutique très douce est idéale pour les personnes les plus fragiles ou sujettes aux effets secondaires des médicaments. Elle aide notamment à lutter contre les sinusites, les otites, les rhumatismes, les crampes, les brûlures d’estomac, les allergies…

Comment obtenir l’infographie ?

L’infographie peut être téléchargée ici : https://www.relations-publiques.pro/wp-content/uploads/2019/03/infographie.pdf

Ou sur le site de Jaibobola  : https://www.jaibobola.fr/actualites-sante/top-10-des-traitements-naturels-alternatives-aux-medicaments/

Jaibobola : la nouvelle référence pour les informations sur la santé

Si la France a fait des progrès en matière de consommation de médicaments depuis les années 2000, la solution médicamenteuse est encore largement privilégiée par de nombreux Français pour traiter les maux du quotidien. Il existe pourtant des alternatives naturelles et souvent tout aussi efficaces pour se soigner, tout en minorant la survenue d’effets secondaires.

L’infographie et les articles récemment publiés sur Jaibobola.fr vont dans ce sens : informer les internautes sur les solutions permettant de combattre les maux du quotidien au naturel, sans nécessairement passer par la case médicament.

En quelques mots, Jaibobola c’est :

  • des informations fiables sur la santé, notamment concernant les médecines alternatives, les traitements naturels et la recherche / innovation médicale.
  • un contenu riche et actualisé : afin d’apporter une réelle plus-value en termes de qualité, Guilhem est en recherche perpétuelle de nouveaux.elles rédacteurs.trices spécialisé.es désireux.ses de rejoindre cette belle aventure qu’est Jaibobola !

A propos de Guilhem Chauvin, le fondateur de Jaibobola

Diplômé d’un bac+3 licence pro Commerce en ligne à Vannes, Guilhem Chauvin a d’abord fait ses armes en tant que chargé de webmarketing au sein d’une petite agence web de la région. Il a ensuite été embauché au sein de la belle agence Intuiti, où il a été Chef de projet SEO durant 4 ans.

En parallèle, Guilhem a  lancé sa propre entreprise d’édition de médias web dans plusieurs thématiques (santé, magazine généraliste, mode…). Aujourd’hui 100% indépendant, il exerce une triple activité : l’édition de médias web, le consulting et la formation en stratégie digitale auprès d’entreprises locales, et l’enseignement en Mastère Webmarketing à l’ECV Digital de Nantes.

L’idée de Jaibobola est venue de ses recherches personnelles afin de préserver sa santé.

Guilhem confie :

En voyant les articles contradictoires et pas toujours clairs sur les alternatives naturelles efficaces aux médicaments, j’ai voulu rendre l’information accessible à tous et facilement compréhensible via une infographie.

Pour en savoir plus

Site web :  https://www.jaibobola.fr/

Infographie : https://www.relations-publiques.pro/wp-content/uploads/2019/03/infographie.pdf

Contact presse

Guilhem Chauvin

E-mail : guilhem.chauvin@gmail.com

Tél. : 06 26 11 48 23

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>