Satyrik : le jeu pour développer son autodérision et ne pas prendre la mouche à chaque instant !

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

Le jeu bienveillant pour se moquer les uns des autres et s’élever, ensemble !

Après la sortie de Takattak Trash, le jeu qui booste l’esprit de répartie, Sullivan Hismans et Geneviève Smal s’associent avec Greg Bruwier pour créer Satyrik, le jeu qui nous montre comment se moquer de nos amis en les caricaturant.

1

Est-ce qu’on peut rire de nous ?

Avons-nous vraiment de l’humour ? C’est ce que les trois comparses ont voulu tester en nous mettant dans des positions délicates.

Satyrik, c’est :

  • 55 cartes percutantes, qui vous placent dans des situations embarrassantes : membre d’un groupe politique extrême, créateur d’un nouveau courant de pensée, ou simplement nu sur une plage…
  • Donner l’occasion à vos amis de se moquer de vous, de révéler tous vos travers, vos petits défauts soigneusement cachés pendant des décennies.
  • Ils n’ont plus qu’à prendre leurs crayons et créer un climat d’autodérision, vous croquant avec votre cellulite, vos arguments rigides, vos tics de langage voire vos amitiés particulières.
  • Comment avoir de l’humour et ne pas prendre la mouche ? Comment assumer le miroir déformant de la caricature ?
  • Accorderez-vous à vos amis la liberté d’expression ou allez-vous censurer leurs dessins ?

2 3

4 5

Imaginez une soirée entre amis …

Les discussions vont bon train et même si nous nous connaissons depuis longtemps, nous évitons les sujets qui fâchent.

Bien sûr, tout le monde connaît les petites manies de Sarah qui claque sa langue pour montrer qu’elle a raison, les complexes de Jules qui n’assume pas du tout sa calvitie et son petit ventre, les idées politiques un peu suspectes de Rose, les caprices de Pierre, surtout les soirs de pleine lune, la passion exagérée de Hugo pour le foot, mais seulement à la télé, la rigueur pénible de Léa qui corrige les fautes de français de tout le monde…

Nous avons tous nos tics, parfois des opinions tranchées. Ce sont des particularités qui forgent notre personnalité. Mais que faire quand ils sont révélés sur la place publique (le living) et qu’en plus, nos chers amis, les exhibent en rigolant, à travers une caricature lourde de sens ?

Ils nous connaissent bien. Ils savent exactement planter l’aiguille au creux de notre sensibilité.

Et avec des crayons, c’est encore plus facile de grossir le trait. Un coup par-ci, un autre par-là et il sera plus compliqué d’effacer nos capitons avant l’été.

Il faut savoir dessiner ?

 Capture

Pas plus que quand nous étions enfant. Si vous êtes capable de croquer un bonhomme, c’est bon. Un phylactère, une phrase choc et ça peut déjà être très drôle.

6

Et est-ce qu’on peut se venger ?

Oui, parce que si vous avez été désignés comme la cible, la bête noire, ce sont les autres qui seront dans votre collimateur au prochain tour.

Et surtout, vous avez un droit de réponse :

7

Certaines caricatures sont drôles et touchantes, elles méritent une carte coup de cœur, humour ou sont remarquées pour leur créativité.

htr hgf j,g

D’autres sont déplaisantes et vous pouvez les modifier, les censurer, voire les détruire, d’un coup de kalach’, user de votre droit d’autodafé, mais vous perdrez des points et la sentence risque d’être terrible.

ze jkuh fds

À vous de voir si cela mérite d’être blessé ou en colère.

À vous de voir si votre susceptibilité vous fera perdre votre sens de l’humour.

À vous de voir si vous accordez la liberté d’expression.

ièyu

Serez-vous élu Magister Autoderisionum ?

Des caricatures, sérieusement ?

Quoi de plus parlant qu’un dessin, quoi de plus remuant qu’un miroir déformant ? Vous voir dans l’œil de l’autre, la personnalité passée au crible, les défauts honteusement amplifiés.

Personne n’aime être ridiculisé. Mais notre façon de réagir fera toute la différence.

Et c’est bien l’enjeu de Satyrik : tester notre capacité à nous remettre en question, percevoir les faits avec un regard neuf, changer de perspective. Mais aussi accepter d’être remis en cause et contester soi-même les idées dominantes, bousculer les certitudes, se confronter à la réalité. Et douter…

On a rarement vu quelqu’un aller agresser son voisin pour lui imposer ses doutes.

                                                            Greg Bruwier, après une partie de Satyrik

 Si-Trouille Editions

Satyrik, cest le troisième jeu édité en un peu plus dun an par les éditions Si-Trouille.

rtr

Si-Trouille, c’est avant tout du conseil en communication verbale, des séminaires, des coachings et des conférences en prise de parole et en répartie dispensés par Geneviève Smal.

C’est aussi maintenant une édition de jeux qui frôlent l’impertinence et qui dissèquent les comportements, jonglant entre le divertissement et la réflexion, l’amusement et l’esprit critique.

A propos des créateurs

ljhbgv

Geneviève Smal

Diplômée en Communication, en Management et Conseil en entreprise, en Synergologie et surtout titulaire d’un Premier Prix de Conservatoire en Arts de la Parole, Geneviève Smal est conférencière et coach en communication verbale.

Concrètement, son métier est d’aider tous ceux et celles qui veulent franchir le mur du trac et explorer les contrées lointaines de l’aisance absolue dans la prise de parole en public.

Geneviève a également signé deux ouvrages : La parole en public pour les timides, les stressés et autres tétanisés, paru aux éditions Edipro en 2018 et 97 exercices décalés pour prendre la parole n’importe où n’importe quand et avec presque n’importe qui, paru chez Eyrolles en 2017 et écrit en duo avec Chilina Hills.

Parallèlement à son métier de coaching très corporate, Geneviève a eu envie de donner à chacun et chacune la possibilité d’acquérir le sens de la répartie. Comme cela s’apprend mieux en jouant, elle a eu l’idée de lancer un jeu de cartes qui aide à délier les langues et à mieux communiquer.

Après le succès de Takattak, elle lance Takattak Family, son petit frère, Takattak Trash et Satyrik. Elle a pour ambition de faire connaitre ce jeu au plus grand nombre, et qu’il soit largement utilisé dans les familles, les écoles et les entreprises comme outil pour communiquer avec plus de légèreté sans prendre la mouche.

Sullivan Hismans

Baignant dans la culture des premiers mangas animés, Sullivan Hismans a toujours dessiné. Il est salué de tous pour son « don » et continue tout naturellement dans ce sens, humanité artistiques, études supérieures à St-Luc Bruxelles (section illustration) et ensuite La Cambre (communication graphique). Il reste fidèle à cette double approche de la création, l’illustration et le design graphique, mais pas seulement.

La maîtrise des techniques de dessin traditionnel est une chose très importante à mes yeux, c’est ma base. Mais je cultive une attirance pour les formes artistiques contemporaines, un goût du design graphique juste et soigné, des typographies équilibrées, des compostions efficaces.

Sa première expérience professionnelle de 2 ans, en qualité de monteur vidéo pour une TV thématique internationale ajoute une nouvelle dimension à son travail d’animation. Il en profite pour acquérir un niveau professionnel dans le montage mais aussi dans la post-production des habillages TV, en collaboration avec les journalistes. Depuis 2001, il est illustrateur-graphiste freelance.

Après les sorties de Takattak et Satyrik, il crée “Tarot Sheet Revival”, son nom de guerre par lequel il se consacre à un tout autre type de cartes. Il redonne vie aux plus précieux tarots historiques. Avec TSR, il exporte aujourd’hui ses créations aux quatre coins du monde.

Greg Bruwier

C’est lui qui, un jour, propose de créer un jeu sur les caricatures. Bouleversé par l’actualité, après les attentats de Charlie Hebdo, il nous invite à réfléchir sur le sens et l’impact que des caricatures peuvent avoir sur nous et sur notre capacité à user d’autodérision.

C’est d’ailleurs lui qui le dit :

Si ça ne passe pas avec des mots, dessinez-le !

Ingénieur civil, Il travaille pendant 12 ans comme consultant puis comme cadre dans les télécommunications.

Curieux et insatiable apprenants, il retrouve sur les bancs de l’école pour un peaufiner sa formation et obtient un Master spécial en finance aux HEC.

Pourtant il tourne en rond et trouve que son job n’a plus le sens qu’il mérite de lui accorder. Finalement, la vie n’est-elle pas un jeu permanent ? Il se remet en selle et non content de jouer, crée des jeux à foison.

Il faut dire que Greg, si vous avez la chance de le croiser un jour, est un cerveau en ébullition sur pattes.

C’est donc, au grand étonnement de chacun qu’il décide de devenir… prof de math. Et c’est dans ses cours qu’il permet à ses élèves de jouer avec lui. Jouer, c’est bien le meilleur moyen d’apprendre non ?

Il vend d’ailleurs un premier concept de jeu aux éditions Cocktail Games : Keep Cool.

vtruhtr

Pour en savoir plus

Site Web : https://www.si-trouille.com

Facebook : https://www.facebook.com/jeusatyrik/

Comment jouer : https://www.youtube.com/watch?v=WuLbCxMb1dk

Contact Presse

Geneviève Smal

13 Avenue d’Aix-La-Chapelle

4020 Liège

Tél. : +32 477 38 60 58

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>