Prélèvement à la source : de l’innovation et du crowdfunding pour accompagner 36 millions de foyers fiscaux.

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

moncoq

ulule

Le financement participatif va permettre la création de moncoq, une application qui alerte le contribuable lors de chaque prélèvement à la source, et l’aide à gérer sa trésorerie fiscale.

 

moncoqphone

Quoi qu’en dise Bercy, le prélèvement à la source (PAS) ne se résume pas à une ligne supplémentaire sur un bulletin de paie ou de pension de retraite. En plus de ces retenues, chaque foyer fiscal devra gérer une multiplication de prélèvements dont on ne parle que trop peu. Le bulletin de salaire n’est que la partie émergée de l’iceberg. Il y a tous les autres revenus, comme les revenus locatifs, par exemple. Et puis de nombreux Français sont, même s’ils l’oublient, à la fois salariés et employeurs, avec une nounou un temps, un employé de ménage, un jardinier…

 

Un couple perçoit deux salaires, auxquels s’ajoute un petit revenu (location d’une studette) et un crédit d’impôt relatif à un don caritatif. Une situation courante…

occurencesJusqu’à présent, les deux conjoints, mensualisés, payaient leur impôt en 10 prélèvements sur autant de mois consécutifs. Avec exactement les mêmes revenus, ils vont désormais régler leur impôt en 39 occurrences à cheval sur deux années ! Entre janvier et décembre, le fisc va se servir 12 fois sur les bulletins de salaire de monsieur et autant sur ceux de madame ; et 12 fois sur le compte bancaire du couple (au titre du revenu locatif) ; en janvier 2020, le couple percevra un acompte de 60 % de sa réduction d’impôt (au titre de 2019) ; puis en septembre 2020, il se verra soit remboursé, soit prélevé, pour solder l’impôt de l’année précédente, soit vingt mois après le premier prélèvement. Entre temps, la retenue à la source 2020 aura elle-même démarrée.

Même Bercy commence à s’alerter des effets attendus sur la trésorerie des Français. Pour preuve, ce mail envoyé à certains contribuables au mois d’octobre, par la Direction générale des finances publiques :

“Il est possible que le prélèvement à la source soit supérieur au montant d’impôt réellement dû. La différence vous sera alors restituée à l’été 2020, après traitement de votre déclaration de revenus 2019 déposée au printemps 2020.”

Nous étudions la complexité de la réforme depuis un an. Nous avons créé et alimentons quotidiennement le site internet www.anneeblanche.fr.

Nous suivons par ailleurs les études et sondages qui montrent que la réforme est populaire. Mais, en même temps, les Français se disent mal accompagnés. Ce constat nous a amené à développer un outil d’utilité publique : une application permettant à chaque foyer d’être alerté de tous les mouvements fiscaux sur ses revenus et comptes bancaires.

Nous avons choisi de travailler avec la plateforme de financement participatif Ulule qui soutient des projets créatifs, innovants et à portée citoyenne. Nous avons la même vision de l’entrepreneuriat. Ulule nous a accueilli et accompagné dans ce projet.

La campagne se termine le 23 décembre. Pourquoi la fin de l’année ? Parce que moncoq est un super cadeau pour ce dernier Noël avant la mise en place du prélèvement à la source : on s’offre ou on offre une contribution à moncoq sur la plateforme Ulule.

Quelle que soit la somme investie par le contributeur – 5 €, 50 ou 1 000 € voire plus –, il bénéficie en contrepartie d’au moins six mois d’utilisation gratuite de l’application. A partir de 50 €, chaque contributeur se voit offrir dix-huit mois d’utilisation + deux guides pratiques consacrés au sujet : « Comprendre la réforme et adapter mon taux de prélèvement » et « Préparer ma trésorerie au nouveau calendrier fiscal (et éviter les pièges) ». Les investissements et leurs contreparties sont détaillés sur le site Ulule.

L’impôt sur le revenu concerne 36 millions de foyers fiscaux en France, donc 36 millions de contributeurs potentiels à moncoq ! Moncoq s’adresse à ces 36 millions de foyers : salariés, entrepreneurs, retraités, commerçants, artisans, libéraux, agriculteurs, micro-entrepreneurs, propriétaires bailleurs…

A propos…

A l’origine du projet, une société de production et développement web : IMI Productions & Créative. IMI, mot d’origine japonaise, désigne « le sens, la signification ».

IMI Productions réalise des teasers, clips vidéo, captations d’événements et des chaînes pour YouTube, dont la dernière est le JAL, le Journal des astuces légales.

Chaque lundi, à 8 heures, il vous invite à découvrir une nouvelle astuce de droit dans une vidéo de 3 minutes. Cette chaîne compte 600 000 vues en cinq mois.

En janvier 2018, IMI Productions étend ses activités au développement web et lance IMI Créative. Une de ses dernières réalisations le site Internet : www.anneeblanche.fr. Nos collaborateurs sont journalistes, juristes, avocats et fiscalistes. Le site compte plus de 9 000 abonnés.

Pascale Lafitte, co-fondatrice de IMI. Journaliste, spécialiste de sémantique et linguistique. Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres. Rédactrice en chef et auteure de la chaîne YouTube du Journal des astuces légales. Anciennement présentatrice pour Radio France et Europe 1.

Nicolas Delourme, co-fondateur de IMI. Créateur et modérateur de anneeblanche.fr. Journaliste d’investigation, spécialisé en Droit. Animateur de la chaîne YouTube éponyme. Anciennement journaliste à France Inter et Europe 1.

Pour en savoir plus sur leur actualité : http://imi-productions.fr/  •  https://www.anneeblanche.fr/  •  http://www.ulule.fr/

 

Accès direct à la campagne :

https://fr.ulule.com/moncoq

 

Contact presse :

Pascale Lafitte

E-mail : pascalelafitte@imi-productions.fr

Tél. : 06 13 59 78 54

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>