Le sauvetage de deux chatons sauvages écossais inaugure la nouvelle phase du projet Highland Titles : le rewilding ou réensauvagement

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

Depuis sa création en 2007, Highland Titles permet à des milliers de particuliers de devenir propriétaires en Ecosse, de se faire appeler Laird, Lord ou Lady et de contribuer à la préservation d’une nature belle, sauvage et authentique.

Consciente de l’importance de la préservation de l’espèce, la réserve naturelle soutient depuis 6 ans la conservation des chats sauvages d’Écosse.

Highland Titles annonce le sauvetage de deux chatons sauvages écossais suite à la création du premier centre de réhabilitation des chats sauvages écossais. Il est même possible de les parrainer ! cat

Le premier enclos de réhabilitation pour la sauvegarde du chat sauvage d’Écosse

Dans les Highlands, l’équipe d’Highland Titles est accompagnée du Docteur Paul O’Donoghue, spécialiste de la faune sauvage, qui s’attache depuis 2008 à la sauvegarde du chat sauvage d’Ecosse. Avec seulement 35 individus recensés selon certains, le chat sauvage est le mammifère le plus menacé de Grande-Bretagne.

Il y a un an, Highland Titles, dont la mission est de financer la création de diverses réserves naturelles à travers l’Écosse, avait annoncé la création et la gestion du premier espace spécialement dédié aux chats sauvages écossais ! D’une superficie de plusieurs hectares et directement situé dans l’habitat naturel du chat sauvage, cet enclos boisé est le plus grand jamais construit pour les chats sauvages d’Europe.

Pièges, empoisonnements, accidents de la route, dérangement des sites de tanières, les chats sauvages sont confrontés, chaque jour, à de multiples menaces. Mais c’est surtout la perte de leur habitat naturel dû à l’exploitation humaine des forêts et au déboisement qui met encore davantage en danger l’espèce.

Ces menaces sont responsables de nombreuses blessures, et les chatons peuvent se retrouver orphelins, comme ceux qui viennent d’être recueillis. Ce centre de réhabilitation permet ainsi à tout chaton orphelin d’apprendre à chasser et à tout adulte blessé de récupérer, sans être stressé par une présence humaine, afin de préparer son retour dans la nature.

Paul précise :

Chaque chat sauvage compte, et il est impératif que tout animal blessé soit relâché une fois soigné, dans la nature à laquelle il appartient, pour lui permettre de contribuer à la survie continue de l’espèce.

Une fois autonomes, les chats sauvages seront libérés et seront équipés de colliers GPS ultralégers, afin que leurs progrès dans la nature puissent être surveillés. Ces derniers seront relâchés dans des zones sécurisées prévues à cet effet. Un programme de stérilisation à grande échelle des chats errants est également mis en place pour s’assurer que le chat sauvage est protégé contre sa principale menace, l’hybridation avec des chats domestiques retournés à l’état sauvage.

Grâce au soutien de la communauté locale, l’équipe de Paul a déjà rendu plus de 500 square miles sans danger pour le chat sauvage, soit environ 1300 kilomètres carrés. C’est le seul endroit d’Écosse où les chats sauvages peuvent se reproduire sans danger d’hybridation. Wildcat-Kits-6-Kittens-in-enclosure-Pic-Charlie-Chandler-525x394 Le reboisement pour la sécurité du chat sauvage

Le premier volet du projet vise à rétablir la biodiversité et le biotope du chat sauvage par le reboisement, afin de reconstituer l’habitat naturel du chat sauvage d’Ecosse. A cette fin, les domaines ont été morcelés en parcelles souvenir d’environ 900 centimètres carrés (1 sqft), qui sont vendues à des amoureux de la nature.

 

Le sauvetage de deux chatons sauvages Ecossais

Grâce à cette installation d’envergure, deux chatons sauvages d’Ecosse orphelins ont pu être accueillis fin juin dans Glencoe Wood.

C’est à la suite d’un appel que Paul est informé, à sa grande surprise, de l’existence de deux chatons mal-en-point, en danger à proximité d’une route. Rapidement, les membres du groupe de conservation se rendent sur les lieux afin de les recueillir et de s’assurer que leur mère n’est pas à leur recherche.

Ce sont alors deux chatons faibles et déshydratés qu’ils mettent en sécurité et nourrissent. En parallèle, l’équipe  met en place un dispositif afin de tenter de retrouver la mère de leurs deux petits protégés. Cependant, malgré leurs nombreuses recherches, ils ne retrouveront aucune trace de celle-ci.

Entre temps, les chatons ont repris du poil de la bête. Dès le lendemain déjà, ils avaient retrouvé leur caractère sauvage et agressif typique de cette espèce, réputée indomptable, et ont reçu leur certificat de bonne santé de la part du vétérinaire.

Le 15 août, Joel Sartore de National Geographic s’est même déplacé des Etats-Unis pour découvrir ces petites boules de poils. Wildcat-Kits-3-Kitten-basket-Pic-Charlie-Chandler-525x394 Le rewilding ou “réensauvagement”

Ces chatons, comme tous les chats sauvages qui suivront, seront, lorsqu’ils seront assez vieux et en mesure de subvenir seuls à leur besoin, libérés à la première occasion, munis d’un collier émetteur.

Paul précise :

Tout chat sauvage qui vient ici sera relâché dans la nature. Les chats sauvages les plus purs sont dans la nature, ils peuvent y être protégés, et c’est là qu’ils appartiennent, pas dans une cage qui vend des tickets de zoo. Ces chatons seront un énorme coup de pouce pour les espèces sauvages.

Wildcat-Kits-12-Female-still-eating-Pic-Steve-Piper-525x295

Highland Titles, un titre pour une noble cause

Parrainer un chat sauvage écossais

On estime à ce jour que moins de 100 spécimens de chats sauvages écossais vivent encore dans la nature, ce qui en fait un des mammifères les plus rares au monde. Pour aider à protéger cette espèce emblématique d’Ecosse, Highland Titles propose de parrainer un chat sauvage écossais, et notamment ces deux magnifiques chatons.

Ce soutien sera une aide précieuse pour le groupe de conservation, et permettra de les élever, les réintroduire dans la nature et les observer à long terme dans leur nouveau foyer à l’état sauvage.

Chaque Parrain ou Marraine, recevra, en plus des remerciements de Highland Titles  :

- Une attestation de parrainage en parchemin

- Un autocollant Highland Titles

- Des emails réguliers à propos des chats sauvages pendant l’année du parrainage

Prix : 31 euros pour un parrainage

Ce parrainage  proposé pour soutenir les chats sauvages sert notamment à :

- La participation à l’achat de colliers émetteurs qui permettent d’étudier les mouvements des chats sauvages et de mieux définir ainsi l’étendue de la zone à protéger,

- La participation à la castration de chats errants, action de base du programme de sauvegarde et seul moyen d’éviter l’hybridation et la disparition du chat sauvage écossais,

- La participation à l’achat de caméras espionnes à détection de mouvements, permettant d’observer la vie sauvage sans causer de dommage, idéales pour identifier les chats dans une zone donnée. Wildcat-Kits-14-Female-with-rabbit-Pic-Steve-Piper-525x295 Highland Titles propose aussi des formules pour la sauvegarde de la flore des Highlands, en fonction de l’investissement que souhaite faire l’acquéreur, de 38€ à 625€ :

- Parcelle de terre souvenir de Glencoe Wood et Mountain View allant de 1 square foot (30 x 30 cm) à 1000 square foot (30 x 30 m)

- Un certificat indiquant l’identité du propriétaire ainsi que le titre de Laird, Lord ou Lady de de Glencoe ou de Lochaber

- La carte d’identification indiquant la référence de la parcelle et sa localisation,

- La possibilité de venir visiter sa terre quand on le souhaite, et de profiter d’une visite guidée,

- Un dossier de présentation ainsi qu’une brochure contenant les informations du projet et tous les efforts de préservation effectués,

- Un DVD expliquant aux acquéreurs en quoi leur action fait la différence.

- Des offres et des remises sur de nombreuses activités dans la région.

- Un droit à vie de camper sur Keil Hill.

- L’édition la plus récente du Plan quinquennal de la réserve naturelle, uniquement en anglais

- Un certificat confirmant la plantation d’un arbre feuillu indigène à Glencoe Wood, en l’honneur du propriétaire pack-content

À propos d’Anne Etourneau, une française ambassadrice de Highland Titles

Après une carrière professionnelle de 15 ans dans le secrétariat de direction, Anne Etourneau et sa famille quittent la région parisienne pour s’installer dans le Loir-et-Cher.

Malheureusement, un lourd accident et trois mois d’hospitalisation obligent Anne à changer de cap professionnel. Pour rester auprès de ses enfants et par affinité avec les animaux, elle décide alors d’ouvrir en premier lieu un salon de toilettage. En 2007, nouveau changement de décor : la famille pose ses valises en région Poitou-Charentes.

Une nouvelle fois forcée à l’inactivité pour des raisons de santé, Anne passe alors une bonne partie de son temps sur le net, à chercher des initiatives humaines dans lesquelles elle pourrait s’investir. C’est lors de ses investigations qu’elle découvre le projet écologique Highland Titles, qui recherche alors des partenaires anglophones. Immédiatement séduite par ce projet, elle perçoit cette idée de répandre du bonheur tout en faisant une bonne action comme une véritable bouffée d’oxygène.

Elle fonde ainsi sa société pour mettre en place le volet français du projet. Aujourd’hui, elle est épaulée par son mari, ses enfants, et Mélanie, qui a rejoint l’équipe en décembre 2017.

Pour en savoir plus

Site web : https://www.highlandtitles.fr/parrainer-un-chat-sauvage/

Vidéo des chatons : https://www.magisto.com/video/MkQXN0cFGSlsRkBiCzE?l=vsm&o=w&c=c

Contact presse

Anne Etourneau

E-mail : anne@highlandtitles.com

Tél. : 06 30 45 92 00

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>