Du 8 au 15 août 2017, la côte de Nacre au rythme et aux couleurs de l’Acadie avec la 12e édition de La semaine acadienne, en présence de Natacha St-Pier

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

Depuis sa création en 2006, le festival La Semaine acadienne est devenu la plus grande manifestation en France consacrée à toute l’Acadie et l’événement phare de l’été sur la Côte de Nacre. Sur cette bande de sable d’une dizaine de kilomètres allant de Courseulles-sur-Mer à Saint-Aubin-sur-Mer dans le Calvados (14) ont en effet débarqué le 6 juin 1944, de jeunes soldats acadiens venus du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de l’Île-du-Prince-Édouard, du Québec…

Pour leur rendre hommage, et célébrer l’Acadie dans toute sa diversité, son histoire, son art de vivre et sa culture, la 12e édition de la Semaine acadienne, qui se déroulera du 8 au 15 août, promet d’être exceptionnelle… à l’image du concert qu’y donnera la chanteuse, la plus française des Acadiennes, Natacha Saint-Pier.

Capture d’écran 2017-03-02 à 11.11.48

12e édition de La Semaine acadienne du 8 au 15 août 2017 : 8 jours de fête et un Grand Tintamarre pour rendre hommage et célébrer l’Acadie !

Le 6 Juin 1944, des dizaines de milliers de soldats débarquent sur les plages de Normandie pour libérer la France du joug de l’Allemagne nazie. Parmi eux, des Américains, des Anglais, des Français, des Belges, des Polonais, des Danois, des Néerlandais, des Luxembourgeois, des Norvégiens, des Tchécoslovaques, et aussi… des Canadiens. Tous ont le même objectif : restaurer la paix en Europe. Pour certains cependant, ce conflit est plus personnel…

Arnaud Blin, grand reporter pour l’émission « Faut pas rêver » et organisateur du festival La Semaine acadienne, souligne:

Pour la grande majorité de ces soldats, il s’agissait avant tout de mettre un terme à la tyrannie nazie. Mais pour certains d’entre eux, parmi lesquels les Acadiens, il y avait quelque chose de plus, de très profond et de très fort, remontant à plus de trois siècles : le retour sur la terre de leurs ancêtres. Des jeunes d’à peine 20 ans venus du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Ecosse, de l’Ile-du-Prince-Edouard, du Québec, descendants des colons français fondateurs de l’Acadie, sont venus, comme ils le dirent eux-mêmes, « enterrer leur enfance » sur ces plages le 6 juin 1944. Si l’histoire les a malheureusement souvent oubliés, ceux qu’ils libérèrent n’ont jamais oublié ces soldats acadiens qui parlaient « un drôle de français ».

Lors du Débarquement, chaque nationalité se voit attribuer des zones précises dont les noms font désormais partie de l’histoire : Omaha Beach, Utah Beach, Sword Beach, Gold Beach. Pour les Canadiens, ce fut Juno Beach, une bande de sable d’une dizaine de kilomètres allant de Courseulles-sur-Mer à Saint-Aubin-sur-mer.

C’est donc naturellement sur cette Côte de Nacre qu’Arnaud Blin décide en 2006 de créer le festival La Semaine acadienne. Pour rendre hommage aux soldats acadiens, faire découvrir au plus grand nombre l’Acadie et contribuer à une meilleure connaissance de ce peuple, éloigné par la distance mais si proche par l’histoire, la culture et la langue.

12106810_902816069799716_1673179559487012355_n

Mais au fait, c’est quoi, c’est où l’Acadie ?

En 1604, Pierre Dugua de Monts, Samuel Champlain et Jean de Poutrincourt, accompagnés de 80 colons français, mènent une expédition de colonisation du Nouveau Monde et s’installent sur l’Ile-Sainte-Croix. L’année suivante, ils s’établissent à Port-Royal. C’est le début de la grande aventure de l’Acadie, et des Acadiens.

Déportés et pourchassés lors du Grand Dérangement de 1755 pour avoir refusé de signer l’acte d’allégeance à la couronne d’Angleterre, les Acadiens se retrouvent disséminés dans plusieurs colonies britanniques d’Amérique du Nord. Mais à partir de 1763, l’Acadie reprend vie. Formant des communautés francophones dans différentes Provinces Atlantiques du Canada, les Acadiens s’installent au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse, sur l’Île-du-Prince-Edouard, dans la Baie Sainte-Marie ou encore au Cap Breton.

Arnaud Blin, précise,

L’Acadie n’est plus aujourd’hui un territoire aux frontières définies mais les Acadiens représentent tout de même 15,6 % de la population totale des provinces de l’Atlantique ! On estime par ailleurs qu’il y aurait 1 million de descendants d’Acadiens en Louisiane, 1 million en Nouvelle-Angleterre, 1 million au Québec et probablement 300 000 en France, soit un total d’au moins 3,8 millions dans le monde… L’Acadie est en quelque sorte un peuple et une culture sans frontière !  

16427320_1248320925249227_5943607874662528070_n

8 jours de fête : concerts, conférences, animations, expositions…

De Courseulles-sur-Mer à Luc-sur-Mer, en passant par Douvres-la-Délivrande, Saint-Aubin-sur-mer, Carpiquet, Authie et Beny-sur-Mer, la Côte de Nacre dans le Calvados vit du 8 au 15 août 2017 au rythme du festival La Semaine acadienne. Une 12e édition exceptionnelle qui accueille la chanteuse Natacha St Pier, originaire du Nouveau-Brunswick.

Cérémonies commémoratives, initiations à la danse country, atelier de décoration florale aux couleurs de l’Acadie, rencontres avec des écrivains, expositions, projections de documentaires, conférences, bal country acadien, randonnées historiques, concerts…

Le programme de cette 12e Semaine acadienne, aussi riche que variée, ravira toutes les générations réunies pour célébrer la mémoire des soldats Acadiens, la culture de l’Acadie, s’amuser, chanter et bien sûr, le 15 août, jour de la fête nationale des Acadiens, descendre dans les rues pour prendre part au Grand Tintamarre et faire du bruit en toute liberté. Ainsi que cela se fera, au même moment, des deux côtés de l’Atlantique !

Quelques rendez-vous à ne pas manquer

Mardi 8 août

11h : Concert de la chorale de « La Semaine acadienne »

Les grands succès du répertoire acadien repris par les habitants de la Côte de Nacre.
Marché de Courseulles-sur-Mer.

16h30 : Projection de l’émission « Faut pas rêver » sur l’Acadie

110 minutes pour parcourir l’Acadie dans toute sa diversité et sa richesse, puis rencontre avec Arnaud Blin sur les coulisses de l’émission.
Cinéma de la Gare, Courseulles-sur-Mer.

Mercredi 9 août  

10h-12h : Les ateliers du Tintamarre

Création de costumes, masques, instruments, etc.
Maison de l’Acadie – Maison de la Mer, Courseulles-sur-Mer.

16h30-18h : Stage de danse country

Animé par Fanfan, le Country club de Langrune, le CAT Country Ambiance Touch de Courseulles, et le club Western Dance
A côté du manège «Le paradis des enfants», Courseulles-sur-Mer.

15726307_1215204785227508_2698245859528598585_n17h : Conférence « La Première Nation Mi’kmaq et les Acadiens»

Par Dominique Colas, pour découvrir l’histoire des premiers occupants de cette terre qui allait devenir l’Acadie.
Cinéma de la Gare, Courseulles-sur-Mer.

21h : Concert de Natasha St Pier

La plus française des chanteuses canadiennes (de la province du Nouveau Brunswick) partage sur scène le répertoire acadien avec lequel elle a grandi, et qui constitue l’essence de son dernier album. Et si sa set-list met à l’honneur ce bouquet de chansons en français, iroquois et micmac (un dialecte amérindien), on peut compter sur la belle Natasha St-Pier pour piocher dans sa réserve de tubes !

En première partie, Gerry Boudreau (Nouvelle-Ecosse), Christiane Boudreau, et Terry Bradford.
Salle de l’Edit, Courseulles-sur-Mer
Entrée payante : 20 euros. Nombre de places limité.

Mon Acadie

Jeudi 10 août

11h-19h : Animation western avec « Les chasseurs de primes »

Durant toute la journée, Clint et Dan Mortimer vous accueillent dans leur campement pour parler des coureurs de bois du Nord Canada, de la rue vers l’or du Klondike, et partager leur passion pour l’univers du western.
Devant la Maison de l’Acadie, Courseulles-sur-Mer.

15873083_1218654178215902_499001251678823759_n

 

14h : Départ de la « North Shore »

Randonnée cyclo-historique sur les traces du North Shore régiment entre Saint-Aubin et Carpiquet. Animation musicale pendant le trajet avec le groupe « Tradition’iles ». Départ quare des Canadiens / Saint-Aubin-sur-Mer.

14h30 à 16H30 : Animation musicale avec le groupe « Unisson » 

Originaire de la Baie Sainte Marie, en Nouvelle Ecosse, ce groupe interprète un répertoire dans lequel s’entrecroisent des reels, des jigs, des valses, des two steps, du bluegrass, du cadien, du celtique. Communauté d’Emmaüs / Tailleville

17h : Concert de « 112 Accords »

Venues de l’Ile-du-Prince-Edouard, Britney Arsenault, Joceline LeBlanc, Colby Arsenault, Jenny Richard, Melanie Arsenault, Janelle Arsenault se produiront pour la première fois en France ! Formé en novembre 2014, leur groupe 100% féminin  a déjà remporté la première place à la compétition de talents « Acazing », ainsi que la Médaille d’argent aux Jeux de L’Acadie 2015.
Salle de spectacle/ Carpiquet.

112Accords

21h : Concert du Jocelyn Pettit Band

Violoniste et danseuse celtique, cette jeune femme de Colombie-Britannique captive les audiences avec son style dynamique et expressif. Inspirée à ses débuts par les cultures du Cap Breton, du Québec, de l’Irlande, de l’Écosse, de la Bretagne et de la Galice, elle connaît une popularité grandissante.
Salle de l’Edit /Courseulles-sur-Mer.
Entrée payante : 3 euros.

Vendredi 11 août

10h00 : Cérémonie en hommage aux soldats acadiens

Dans le seul musée canadien de Normandie, cette cérémonie sera dédiée à ces jeunes hommes qui se sacrifièrent pour libérer une terre dont la plupart d’entre eux ignoraient qu’elle était celle de leurs ancêtres. Centre Juno Beach / Courseulles-sur-mer

15h30 : Parade de voitures et de motos américaines

Avec la participation des clubs « Les Frelons », « Les volants de Nacre » et les danseurs de country.

15826742_1218661928215127_1280828302696054339_n

17h30 : Conférence « A la recherche de mon père, soldat acadien »

Par Deanna Boucly. L’histoire de la quête d’une femme pour retrouver, près de 50 ans après, son père Albert Vautour, soldat acadien du régiment de Masonneuve, tombé amoureux de sa mère, dans le Nord de la France, après le Débarquement.
Centre Juno Beach/ Courseulles-sur-Mer.

19h, puis 21h : Repas et Bal country avec « Tradition’Iles » et Gerry Boudreau

Révélation de l’édition 2016, ce groupe de jeunes musiciens revient au complet pour animer le grand bal country de la Semaine acadienne.
Salle de l’Edit / Courseulles-sur-Mer.
16€ le repas avec entrée pour le bal.
6€, l’entrée pour le bal.
Inscription obligatoire pour le repas avant le 11 août.

Samedi 12 août : Journée de l’érable

10h-14h : Atelier cuisine « L’érable à toutes les sauces »

Préparez votre repas avec Guy-Luc Thériault, cuisinier acadien, en utilisant toutes les possibilités du sirop d’érable et… régalez-vous !
Salle de l’Edit / Courseulles-sur-Mer.
Inscription obligatoire, 20 euros,
Nombre de places limité à 15 personnes maximum.

14h-17h : Atelier de sculpture sur sable sur le thème de l’érable

Avec Dominique Colas.
Plage devant la Maison de l’Acadie / Maison de la Mer, Courseulles- sur-Mer.

17h : Conte acadien sur le thème de l’érable

Par « La troupe du Caméléon ».
Cinéma de la Gare / Courseulles-sur-Mer.

18h00 : Conférence d’Alain Dubos

« De Louis XIV à Louis XVI, la France perd son Amérique et l’Acadie ». Médecin, grand connaisseur de l’Acadie, Alain Dubos est l’auteur de la pièce de théâtre « Et l’Acadie, Majesté ». Cinéma de la Gare / Courseulles-sur-mer

18h15 : Concert du groupe « Unisson »

Le groupe, originaire de la Baie Sainte Marie (Nouvelle-Ecosse) interprétera un répertoire où s’entrecroisent des reels, des jigs, des valses, des two-steps des mazurkas, du bluegrass, du cadien, du celtique…
Salle l’Eclipse du casino / Luc-sur-Mer.

21h : Concert de LGS 

Reconnue dans tout le Canada comme « les arnaqueurs de la musique traditionnelle » la formation franco-ontarienne LGS est un groupe unique qui transforme la chanson folklorique canadienne-française en y ajoutant des saveurs de musique Pop américaine. Après plus de dix ans de carrière, devant plus de 500 000 spectateurs, les critiques sont unanimes: une soirée avec LGS, c’est carrément la folie !
Salle de l’Edit / Courseulles-sur-Mer.
Entrée payante : 3 euros.

541662_10152569612681891_2909749154915426958_n

Dimanche 13 août

16h : Projection du documentaire « Une si jolie petite plage »

Ce documentaire raconte l’histoire des soldats Acadiens du North Shore regiment du Nouveau-Brunswick qui débarquèrent le 6 juin 1944 sur la plage de Bernières et libérèrent Saint-Aubin-sur-mer. Il est à l’origine de la Semaine acadienne.
Cinéma de la Gare / Courseulles-sur-Mer.

16114080_1232613133486673_2765669942921626294_n17h : Concert de Gerry Boudreau, Christiane Boudreau, et Terry Bradford

Infatigable Gerry ! Record absolu, ce sera sa douzième participation à la Semaine acadienne. Une occasion de parcourir avec lui les plus belles chansons du répertoire acadien, ainsi que ses propres compositions.
Salle l’Eclipse du casino / Luc-sur-Mer.

21h30 : Représentation théâtrale « Et l’Acadie Majesté »

Écrite par Alain Dubos, médecin, écrivain et grand connaisseur de l’Acadie, cette pièce aborde les amours contrariées entre Louis XV et le Canada français. Elle parcourt près de vingt ans de l’histoire du XVIII siècle en expliquant les différentes raisons qui ont conduit la France à se séparer de l’Acadie.
Salle de l’Edit / Courseulles-sur-Mer.
Entrée 3 €.

Lundi 14 août

14h : Randonnée pédestre « L’Acadienne »

Partez à la découverte de l’histoire de cette côte, connue sous le nom de Juno Beach lors du débarquement des Canadiens. Randonnée pédestre commentée par un guide du Centre Juno Beach.
Départ square des Canadiens, Saint Aubin-sur-Mer – Arrivée au Centre Juno Beach à Courseulles-sur-Mer.

17h30 : Concert de Marie Jo Thério en hommage à Jacques Doll et aux soldats Acadiens

Si la route empruntée par Marie-Jo semble faite de risques, c’est ce qui en fait son caractère unique et sa force : un parcours mené par le goût de la vie et de l’aventure qui l’a amenée à jouer dans les Misérables et dans Notre-Dame de Paris, et à faire la première partie de Georges Moustaki.
Artiste unique, dont deux oncles débarquèrent sur les plages normandes le 6 juin 1944, elle viendra spécialement pour leur rendre hommage ainsi qu’à l’un de ses amis, décédé́ voici 6 mois, qui était présent lors du Débarquement.
Eglise / Saint-Aubin-sur-mer.

185597_200005980012615_2107181_n

Mardi 15 août

16h30 : Grand tintamarre

Au fil des décennies, le grand bruit du marais de Tintamarre, lieu hautement symbolique (lieu de la Déportation de 1755) à la frontière du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle- Ecosse, s’est métamorphosé pour devenir le cri de tout un peuple. Réhabilité par le clergé acadien en 1955, afin de souligner les 200 ans du Grand Dérangement, la tradition du Tintamarre renaît le 15 août de chaque année, lors de la fête nationale acadienne. Les gens descendent alors dans la rue, armés de crécelles, tambours et casseroles, pour fêter et montrer que leur culture est bien vivante. Ça va faire du bruit !
Départ poste de secours, arrivée place du Général de Gaulle, Courseulles-sur-Mer.

12106859_912175165530473_8160094312450747037_n

 

19h00 : Dîner – spectacle de clôture

Autour d’un repas aux saveurs acadiennes préparé par Didier Alexandre, venez écoutez une dernière fois les artistes acadiens et leur dire : « A l’année prochaine ».

Salle de l’Edit / Courseulles-sur-Mer.
25€ le repas
Inscription obligatoire pour le repas avant le 15 août.

Découvrez le programme complet de La Semaine acadienne sur : http://www.relations-publiques.pro/wp-content/uploads/pros/20170225202322-p3-document-nhhq.pdf

Renseignements et réservations

Office du tourisme de Courseulles-sur-Mer

Tél. : 02 31 37 46 80

E-mail : otsicourseulles@gmail.com

Office du tourisme Terre de Nacre

Tél. : 02 31 97 30 41

E-mail : infos@terresdenacre.com

Pour en savoir plus

Site web : http://www.semaineacadienne.net

Facebook : https://fr-fr.facebook.com/SemaineAcadienne/

Contact presse

Arnaud Blin

E-mail. infos@semaineacadienne.net

Tél. : 06 80 62 50 57

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>