11 et 12 juin 2016 : deux journées pour découvrir un artiste français atypique reconnu à l’international

Communiqué de presse PDF Communiqué de presse DOC     

Jeremie Baldocchi ouvre les portes de son atelier parisien ! 

Robert Bartoux, fondateur des galeries Bartoux, regrette dans le journal la Tribune du 12 mars 2015 que « trop peu d’artistes français aient une visibilité internationale ». 

Jeremie Baldocchi fait plutôt le chemin inverse… Après avoir exposé dans le monde entier (Madrid, Venise, Londres, Miami, New York, Singapour, Hong-Kong….), il a décidé d’ouvrir les portes de son atelier parisien au public.

Cet artiste peintre contemporain ne fait pas dans la demi-mesure. Comme les Maîtres qui l’ont influencé (Francis Bacon, Voutch, Lucian Freud, Ray Caesar…), il est attiré par les extrêmes. Il préfère le verbe « adorer » à « aimer », il veut des choses « immenses » plutôt que simplement « grandes ».

Il a commencé par dessiner des personnages particulièrement maigres. Puis, contrairement à lui, ils se sont mis à grossir. Reflets de la perception que l’artiste a de son propre corps, la plupart d’entre eux sont devenus énormes. Et sans têtes.

Ses créations, résolument figuratives, ont rencontré très vite un écho important dans la presse et dans les médias. Les galeristes ont suivi et son travail est désormais exposé dans les lieux les plus prestigieux à l’international. Les amateurs d’art et les professionnels du secteur apprécient l’originalité de ses œuvres et la précision dans l’exécution.

Autant dire que l’ouverture de son atelier d’artiste peintre à Paris est un véritable événement qui sera l’opportunité pour le public de découvrir son travail de près mais aussi l’occasion pour le peintre de rencontrer son public, qu’il soit néophyte ou simple curieux !

Pour ceux qui le suivent depuis plusieurs années, pour les collectionneurs et pour les amateurs d’art, Jeremie Baldocchi organise deux journées portes ouvertes, les 11 et 12 juin 2016.

tableau-peintre-contemporain

Jeremie Baldocchi, un artiste atypique

Jeremie Baldocchi ne fait rien comme les autres.  Il sort du cursus scolaire classique à 16 ans pour rejoindre la section graphisme de l’Institut professionnel des métiers de la décoration.

C’est à la suite d’un exercice donné par son professeur sur le thème de l’accident que, ne sachant pas quelle tête apposée sur le corps de ses personnages, il décide de ne pas les en doter – une non-représentation des têtes remarquée et applaudie par son professeur, qui marqua le début des corps sans tête.

Plus tard, suite à un problème dentaire, il subit une opération qui l’oblige à rester la bouche fermée pendant sa convalescence. Il perd 40 kilos. Cette transformation physique rejaillit sur sa création : il devient obsédé par les déformations et les difformités du corps. 

tableau-peintre-contemporain (1)

A la même période, il subit deux accidents graves à six mois d’intervalle qui lui feront perdre 50% de sensibilité de deux doigts de la main gauche et une partie de la sensibilité de ses genoux. Ces personnages suivent son évolution physique : eux-aussi auront désormais les genoux cagneux.

D’expositions en expositions, Jeremie Baldocchi se fait connaitre en France mais aussi à l’international : Venise, Rome, Bruxelles, Londres, Miami, Seattle, New-York, Taïwan, Japon, Floride, Canada, Espagne….

En 2012, il obtient le 1er prix d’Art du Musée d’Art Contemporain en Floride (The Florida State University Museum of Fine Arts).

Une technique de précision très peu répandue : le collage

photo-106

L’artiste explique :

Je découpe des formes sur différents supports ou que je crée moi-même. Je les assemble sur une toile pour ensuite y apposer de la peinture acrylique et de l’encre. L’ensemble est ensuite unifié avec un vernis.

L’originalité des oeuvres de Jeremie et la précision de son travail est saluée par les professionnels et par tous ceux qui aiment l’art.  Il a par exemple été le « coup de cœur artistique » de la chanteuse Elsa Lunghini lors de l’émission « Thé ou Café » sur France 2.

emission-the-ou-cafe-3

Là où Jeremie sera…

L’on pourra retrouver l’artiste :

  • au Salon ArtExpo à New-York (Etats-Unis) du 14 au 17 avril 2016,
  • à la vente aux enchères organisée par le musée Mola, à l’atrium de TF1, les 3 et 4 juin 2016,
  • sur l’affiche des salons de l’Hôtel de ville de Paris (Le Festival du Futur Composé) le 17 mai 2016,
  • et sur la commande d’une oeuvre pour la collection permanente du Musée Copelouzos Art à Athènes (Grèce) en mai 2016.

…les grandes expositions collectives auront lieu

Les amoureux du travail de Jeremie Baldocchi seront ravis de découvrir aussi de nouvelles créations à l’occasion de deux expositions collectives très importantes :

  • Exposition collective au Centre Barbara (1 rue Fleury, 75018 Paris) du 10 juin au 4 juillet 2016
  • Exposition à la Galerie Thuillier autour du thème « A la manière de Picasso » du 8 au 21 juillet 2016

tableau-peintre-contemporain (2)

Pour en savoir plus

Le site web de Jeremie : http://www.jeremiebaldocchi.fr

Son blog : http://www.jeremiebaldocchiblog.com


Contact Presse

Jeremie Baldocchi

Tel : 06 88 54 59 53

E-mail : jeremiebaldocchi@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>